FLASH
[18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 décembre 2017

Nous sommes le 4 juin 2008. Barack Obama fait campagne pour la présidence des Etats-Unis. Devant l’auditoire pro-israélien de l’AIPAC (l’American Israel Public Affairs Committee), il déclare que « Jérusalem restera la capitale d’Israël ».

  • Barack Obama:

 » Tout accord négocié entre Israël et l’Autorité palestinienne doit préserver l’identité d’Israël en tant qu’État juif doté de frontières sûres, reconnues et défendables… et Jérusalem restera la capitale d’Israël et elle doit rester indivise. »

Cette promesse de campagne suscita une ovation de la part des 7 000 personnes présentes. Obama reçut des éloges de la part d’organisations pro-israéliennes aux États-Unis (1).

  • En février 1992, Bill Clinton est au milieu de la primaire démocrate. Il déclare soutenir la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Plus tard dans la campagne électorale, Clinton fait la promesse que lui et son vice-président Al Gore  » appuieraient Jérusalem en tant que capitale de l’Etat d’Israël ». (2)

Et en 1995, il refuse de signer le Jerusalem Embassy Act, loi adoptée à une large majorité dans les deux chambres du Congrès, et qui stipule que l’ambassade américaine doit déménager à Jérusalem d’ici cinq ans. Les trois derniers présidents américains ont tous signé une renonciation tous les six mois, empêchant la mise en œuvre de cette loi – jusqu’à lundi 4 décembre où le Président Trump n’a pas signé. (2)

  • Année 2000– année électorale. George W. Bush promets de déplacer l’ambassade à Jérusalem, et attaque Clinton pour avoir manqué à sa promesse. À un moment donné, il déclare :  » je commencerai le processus dès que j’aurais prêté serment. » (2)

Personne ou presque n’a protesté lorsque les présidents des Etats-Unis ont promis de déplacer l’ambassade, parce que la tradition veut que les politiciens sont tous, à des degrés différents, corrompus par le goût du pouvoir et prêts à mentir pour l’obtenir, puis à se renier.

Selon cette tradition, aucun dirigeant politique ne s’est donné la peine de protester lorsque le candidat Trump a promis de déplacer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

Aujourd’hui, ces mêmes dirigeants ne pardonnent pas à Donald Trump de faire exception, de respecter sa promesse de campagne – et au passage de leur rappeler l’éthique politique.

Entendre ces présidents et dirigeants occidentaux donner des leçons de morale à Trump qui respecte sa parole, ses promesses et ses électeurs, les rend inaudibles à tout observateur intègre.

Entendre les mises en garde de ces politiciens – qui n’ont jamais su proposer de solution de paix acceptées par les deux camps – dire que la décision de Trump risque de mettre en péril les discussions de paix me fait sourire.

Mais les entendre dire que Jérusalem capitale d’Israël fait obstacle à la solution à deux Etats, voilà qui a de quoi me réjouir : je suis totalement opposé pour une raison de bon sens qui s’appelle sécurité, à la création d’un Etat terroriste à côté d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.cnsnews.com/news/article/candidate-obama-also-called-jerusalem-israel-s-capital-then-backtracked

(2) https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.769498

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz