FLASH
[20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  |  « A votre enterrement, l’Etat n’envoie pas des fleurs, mais une sommation d’impôts de succession à payer »  |  Après les aveux d’un chef du Hamas que les morts étaient des combattants, la presse de gauche américaine accuse le Hamas de commettre des « sacrifices humains »  |  [17/05/2018] Qui a inventé les attentats suicides ? Les Palestiniens ou les Iraniens ?  |  Une unité des «mistaravim (commando de Tsahal spécialisé dans le déguisement pour mieux infiltrer les communautés Arabes), se rendent sur un Campus Universitaire de Naplouse et kidnappe un terroriste recherché  |  Sirènes d’alarme dans le Golan: fausse alarme  |  Une plainte a été déposée par nos amis du @bnvca contre Le patron de RIVAROL. La condamnation de cette saloperie de Jérôme Bourbon serait une bonne nouvelle  |  Israël : alerte tir de roquette sur le Golan  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 décembre 2017

Il y avait une petite rue dans une ville d’Europe qui descendait et se terminait en forme de trompette.

Les voitures se garaient toutes dans la partie large, évasée comme le pavillon de la trompette.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le maire de la ville n’était ni bête ni méchant, c’était un individu très moyen, mais il n’était pas très bien intentionné vis-à-vis de ses élus, et il décida un jour que la rue devait passer en interdiction de stationner car cela gênait la circulation.

Ce n’était pas vrai. Les voitures stationnées dans la partie large de la rue ne gênaient personne.

Et les voitures ont continué à s’y garer car les gens étaient chez eux, c’était l’endroit le plus logique et le plus pratique où ils pouvaient le faire.

De temps en temps, un policier mettait des amendes. Il n’y avait pas beaucoup de policiers à cette époque.

Les gens continuaient à se garer malgré les interdictions et les amendes.

Le maire était sourd aux demandes des riverains. Il n’était pas très bien intentionné disais-je, et il les méprisait parce qu’il se croyait supérieur à eux. Comme il ne l’était pas, il avait besoin de se fabriquer une image mentale de supériorité, et il usait, le très moyen maire, de son pouvoir de dire non pour se rendre supérieur par ce pouvoir sur les autres.

Puis un jour, les élections ont mis à la tête de la mairie un homme bon qui pensait surtout à servir ses concitoyens.

Quand il vit que la rue était en interdiction de stationner, qu’il vit que des voitures y étaient garées – qu’il apprit qu’elles étaient garées là depuis toujours, et qu’elles ne gênaient pas du tout la circulation, il décida qu’il fallait retirer les panneaux d’interdiction.

Les habitants des rues voisines étaient furieux car dans leurs rues à eux, le stationnement était autorisé, et ils tiraient de cette injustice une grande joie. Voir la rue interdite tandis que la leur était autorisée leur permettait de traiter les habitants de cette rue comme des êtres inférieurs qui n’ont pas le droit à une rue normale où l’on stationne normalement.

Malgré les protestations, les menaces, les pressions des gens qui eux habitaient dans les rues où l’on pouvait stationner, mais qui ne voulaient pas que les gens de cette rue là aient les mêmes droits qu’eux, le bon maire annula l’interdiction de stationner, et rendit aux habitants de la rue qui descendait et se terminait en forme de trompette le droit de stationner, interdiction qu’ils n’avaient jamais évidemment observée.

Bienvenue à Jérusalem, capitale de l’Etat d’Israël depuis 70 ans, que les individus moyens et mal intentionnés ne voulaient pas reconnaître pour ce qu’elle est.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz