FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 décembre 2017

Gabrielle Bouchard est la nouvelle présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). Mais qui donc est cet homme devenu femme à l’âge adulte ?

Bien sûr, les médias sont à quelques exceptions près devenus muets lorsqu’il s’agit d’interroger Gabrielle Bouchard sur son parcours. Comment peut-elle parler au nom de toutes les femmes, elle qui a été formée dans la culture masculine, ignorant les expériences vécues par les femmes depuis l’enfance ? Nous sommes tous prisonniers d’une terrible rectitude politique puisqu’elle nous interdit d’exprimer quelque doute sur le bien fondé de pareille réalité. Car le risque est grand alors d’être honni et menacé sur les réseaux sociaux.

Aucun débat ne peut donc se dérouler sur ce qu’il faut bien nommer une offensive des transgenres à faire éclater la réalité des deux sexes pour imposer une vision ahurissante où il n’existerait plus ni homme ni femme.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Auto-identification

D’ailleurs, au cours des auditions publiques sur le changement de nom pour les transgenres tenues le 15 avril 2015 à la commission des institutions de l’Assemblée nationale, Gabrielle Bouchard est intervenue sur le sujet. « Ce serait le fun d’abolir les sexes, mais ça n’est pas quelque chose qui va arriver ». En fait, Gabrielle Bouchard croit à l’auto-identification, c’est-à-dire l’idée que le genre est défini non plus par la société, mais par ceux qui le ressentent.

Durant cette commission, Gabrielle Bouchard a abordé aussi le cas de transgenres qui vont accoucher, puisque certaines femmes devenues hommes gardent leur utérus.

Voici le propos de Gabrielle Bouchard sur l’avenir de la conception de l’enfant. « Y a des gars qui vont accoucher. Donc, de dire “mère” pour automatiquement signifier que c’est la personne qui a accouché d’un enfant, déjà là, ça aussi, c’est un pas qu’on doit aussi déconstruire parce qu’il y a des pères qui vont accoucher. D’appeler ça une maternité, c’est le genrer (sic) ».

Pour parler clairement, Gabrielle Bouchard souhaite que les mots « mère » et « maternité » disparaissent du vocabulaire. « Peut-être que, bien, ce parent-là, qui se trouve la personne qui va accoucher, bien, il va peut-être avoir une barbe, là, ou peut-être avoir une grosse voix. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Éradication

La nouvelle présidente a, à l’évidence, des difficultés à s’exprimer correctement. Désormais, elle parle au nom des femmes du Québec. Sachons qu’elle veut éradiquer les mots les plus chargés d’émotion dans toutes les langues, à savoir « mère » et « maternité ».

Est-ce vraisemblable qu’une femme s’exprime de la sorte ? Il y a derrière ce souhait exprimé par la présidente de la FFQ un sentiment quasi haineux à l’égard de la moitié de l’humanité. Un macho n’en pense pas moins.

L’on ne trouve pas de qualificatifs pour décrire ces assauts de déconstruction des structures humaines. La condition de transsexuel, aussi douloureuse et injuste qu’elle soit, ne peut justifier ces délires que certains esprits fêlés qualifient de progrès et d’ouverture à plus d’humanité.

Quelle tristesse et quelle folie se sont emparées de nos pauvres sociétés en désarroi !

Source : Journaldemontreal.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz