FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 12 décembre 2017

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nationale Française s’activent pour voter un projet de loi autorisant l’approbation du protocole annexe à la Convention générale entre la France et l’Algérie sur la sécurité sociale du 1er octobre 1980.

Ce protocole relatif aux soins de santé dispensés en France aux ressortissants algériens permet aux Algériens de bénéficier des soins nécessaires en France.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ce protocole de soins (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) entre les gouvernements algérien et français a été signé le 10 avril 2016.

Le projet de loi pour mettre en oeuvre ce protocole, semble être bloqué depuis février 2017.

Ce texte de loi, qui concerne les assurés sociaux et démunis non assurés sociaux résidant en Algérie, a pour objet d’inscrire, à l’avenir, l’accueil des patients algériens dans les établissements hospitaliers français. Il est conçu pour couvrir une grande partie de la population algérienne.

Selon le rapporteur de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée française, Michel Fanget, le nouveau protocole «devrait permettre de resserrer nos liens avec le peuple algérien en répondant mieux à ses besoins dans ce domaine essentiel qu’est la santé».

On est en droit de se demander à quoi peut servir l’indépendance de ce pays musulman riche en hydrocarbures s’il est toujours incapable de soigner sa propre population ?

Ce texte de loi, qui va permettre de faciliter l’arrivée des patients algériens en France (et donc encombrer les hôpitaux parisiens) recommande aux consulats français de «jouer le jeu» en délivrant «rapidement» des visas aux patients qui s’inscriront dans le programme.

Le gouvernement algérien se chargera des remboursements qui seront effectués dans un délai de trois mois sur la base d’un décompte global semestriel des créances. La Caisse algérienne devra verser à la France pour chaque exercice des avances sur la base de 35% du montant des créances soldées.

La France, qui est aux prises avec des déficits budgétaires gargantuesques, sabre actuellement dans ses dépenses de santé. Quelque 20 000 emplois sont menacés dans les hôpitaux du pays, ce qui risque d’amputer fortement la qualité des soins.

C’est l’inquiétude chez plusieurs groupes de médecins, car les Algériens qui arrivent pour soigner en dehors de ce cadre organisé, sont déjà assez nombreux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz