FLASH
[18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 13 décembre 2017

La France a vivement critiqué les États-Unis en réponse à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël.

Le Président américain a annoncé, le 5 décembre dernier, son intention de transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Une décision qui a fait réagir les responsables français comme s’ils avaient leur mot à dire pour l’endroit où un pays étranger a le droit d’installer son ambassade. La France va-t-elle aussi imposer son choix architectural au futur bâtiment ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« La France n’approuve pas cette décision qui contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU », a déclaré le chef de l’État français Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse, à Alger le 6 décembre 2017.

« Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute la communauté internationale, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l’égide des Nations unies » ajoute naïvement M. Macron.

Ce jeune Président inexpérimenté, cet apprenti, ignore probablement le fait que les Arabes palestiniens refusent catégoriquement l’existence d’Israël. Et s’il est vraiment concerné par la sécurité internationale, qu’il s’occupe de son armée, qui est dans un si piteux état !

Plus de la moitié des chasseurs français hors service

la France peut compter sur un seul, voire deux appareils de sa flotte de douze A400M

La ministre française des Armées, Florence Parly, a fait, lundi 11 décembre 2017, de surprenantes révélations sur le taux de disponibilité de la flotte de l’armée française et l’ampleur du gaspillage et de la mauvaise gestion qui gangrène ce secteur.

Intervenant lors d’une visite à la base aérienne d’Evreux, la ministre avoue que le taux de disponibilité des avions tourne, depuis cinq ans, autour de 44%. Si sur le théâtre des opérations, au Sahel ou en Syrie, cette disponibilité s’élève à 80%, celle-ci tombe à moins de 30 % à l’intérieur, indique la ministre citée par l’agence AFP.

Le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général André Lanata, avait déjà alerté devant les parlementaires qu’il n’était pas facile d’entraîner les futurs pilotes avec «des appareils au garage». Celui-ci expliquait que la France pouvait pour l’instant compter sur un seul, voire deux appareils de sa flotte de douze A400M !

«Le cas A400M est extrême, mais comment expliquer que l’hélicoptère Caracal, en production depuis les années 1990, affiche un taux de disponibilité inférieur à 25%, s’interroge la ministre. Mon sentiment est qu’on paie plus pour voler moins, ce qui n’est clairement pas satisfaisant

Qualifiant la situation de «très frustrante», elle explique que ce dossier était sur la table depuis quinze ans et avait fait l’objet de très nombreux rapports de la Cour des comptes, du Parlement, du Contrôle général des armées, le tout représentant plus de 300 recommandations, «sans qu’on mesure d’amélioration notable. Il y a même une dégradation», a-t-elle lâché.

Dans le même registre, la ministre avouera que malgré une mobilisation accrue dans le cadre du Simmad (Structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la Défense), pour obliger tous les corps (terre, air, mer) à harmoniser et prévoir leurs besoins, et qui représente environ 4 milliards d’euros par an pour un peu plus de 1 200 aéronefs de 45 types différents, les progrès restent «lents».

Par ailleurs, la ministre a pointé «une mauvaise définition» des responsabilités. 

«L’organisation actuelle, affirme-t-elle, ne permet pas d’identifier les responsables. Pour certains hélicoptères, il y a des dizaines de contrats, un véritable maquis qui entraîne un jeu d’acteurs stérile entre l’armée et les industriels.»

Elle a ainsi recensé, par exemple, 37 contrats pour l’entretien de l’hélicoptère Tigre…

Tout ceci symbolise parfaitement la France figée par une bureaucratie rigide et sclérosée dans une mentalité des années 50 où chaque décision demandait un tampon, une bureaucratie très peu intelligente, dont les membres qui veulent faire bouger les choses représentent un danger et sont mis au placard, une France qui refuse de se regarder en face par arrogance tandis que le reste du monde bouge vite.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz