FLASH
[24/06/2018] Record d’impopularité pour Macron, record de popularité pour Trump – c’est qui le fou déjà ?  |  Terrorisme islamique : un colon arabe a lancé sa voiture sur 3 Israéliens, qui ont été blessés  |  Effet Trump en Arabie saoudite : levée de l’interdiction de conduire faite aux femmes  |  [20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Danièle Lopez le 14 décembre 2017

Que de mensonges, de vilenies, de trahisons supporterons-nous encore de la part de ces terroristes auxquels la France et Israël sont confrontés, chaque jour, depuis 72 ans ?

Quand Macron, en aparté, avoue à Netanyahou qu’il estime à dix ou douze millions le nombre de musulmans sur notre territoire, vous pouvez en rajouter un de plus dans son calcul pour les « franco-algériens », franco de port, qui vivent de l’autre côté.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Compte tenu des « naturalisés » qui ne sont pas inclus dans ce lot parce qu’ils vivent tant en Afrique que dans les autres pays musulmans et les clandestins qui ne sont pas comptés « puisqu’ils n’existent pas » (sauf pour nous qui sommes envahis), vous pouvez allègrement en rajouter un million de plus. Cela nous fait plus ou moins 15 millions de ces musulmans qui ont droit de cité en France.

On peut donc estimer que le quart de la population française est de confession islamique. 25 %, ça fait beaucoup ! Beaucoup trop ! Et ce qui nous effraie encore plus, c’est que Macron ait le courage d’avouer que la France est dépendante des pays arabes, riches, dont elle a besoin. Besoin ! Et que, pour ces raisons, la France ne peut prendre une position nette contre les musulmans qui peu à peu s’installent en maîtres, chez nous.

Du côté algérien, ils attendent tous que la France reconnaisse ces pseudo- crimes, mais, présomptueux, ils exigent avant tout que notre pays les traite d’égal à égal. Ha !

Pour être notre égale, il faudrait, déjà, que l’Algérie soit une vraie démocratie ce qu’elle n’est pas. La République Algérienne Démocratique et Populaire, depuis 55 ans, vit sur les acquis de la colonisation, c’est-à-dire sur l’immense richesse pétrolière et gazière que leur a offerte la France en se retirant du pays.

Le taux d’analphabétisme y est plus important que pendant la colonisation et a des conséquences négatives dans tous les domaines allant de l’industrie, la santé, l’agriculture, le bâtiment… et donc, au commerce.

Or, le commerce reste la clé indispensable pour traiter d’égal à égal entre pays. Sauf que l’Algérie ne peut vendre que son gaz et son pétrole puisqu’elle ne produit rien. Elle importe tout jusqu’à son blé nécessaire à la confection de son pain quotidien.

D’ailleurs, on se demande comment la France pourrait commercer équitablement avec l’Algérie qui a établi la règle du 51/49 pour toutes les sociétés étrangères qui essaient de s’implanter dans ce pays ?

Lorsqu’il est allé en visite éclair à Alger, outre la reconnaissance de crime contre l’humanité que les Algériens s’évertuent à réclamer, une augmentation des visas et, surtout, le rétablissement de la libre circulation entre nos deux pays (cf : loi de Gaulle jusqu’en 1967), il lui a été reproché, par le président du sénat algérien, que la France ne s’investissait pas suffisamment en Algérie.

« Les Chinois font mieux que vous ! ».

Sauf que les Chinois sont connus, dans le monde entier, pour commercer à sens unique. Ils exportent, mais n’importent rien. Comme, de toutes les manières, on ne voit pas très bien ce que les Algériens pourraient leur vendre puisqu’ils ne produisent rien, on a vite fait le tour de la question.

Mais, revenons sur cet état algérien qui se veut l’égal de la France. Doit-on oublier que ce pays est encore, depuis 55 ans, dirigé par les terroristes du FLN ?

Ce FLN dont le chef est le président algérien en exercice, ami de l’Iran, du Fatah, du Hamas et du Hezbollah, peut-il encore être considéré comme un parti démocratique et fiable ? La réponse est non, bien entendu. L’Algérie, par son engagement indéfectible contre l’État d’Israël, en fait un état terroriste islamique, comme ses amis et n’hésite pas à s’enorgueillir d’avoir soutenu les terroristes qui ont endeuillé nos pays, Israël et la France et qui continuent de le faire.

Dans une interview réalisée par un quotidien algérien, l’actuel secrétaire du FLN algérien, Ould Abbès, répondait au sujet de la reconnaissance de Jérusalem, capitale d’Israël, par Donald Trump :

« Nos relations avec les Palestiniens ne datent pas d’aujourd’hui. L’Algérie recevait tous les responsables politiques de toutes les tendances. Le Fatah, l’OLP, Georges Habbache du FPLP (…)

L’Algérie a abrité la Déclaration de la naissance de l’État de Palestine.

Nos relations sont particulières. Abdelaziz Bout’flika qui était ministre des Affaires étrangères a eu la prouesse en septembre 1974 alors qu’il présidait l’Assemblée générale de l’ONU, de faire intervenir Yasser Arafat à la tribune des Nations unies. C’est pour vous dire que l’Algérie, et surtout le FLN, a des liens organiques avec la Palestine. »

En ce sens, le parti FLN ne fait qu’appliquer la ligne politique de Boumediene qui avait en son temps « conseillé à Arafat de liquider les dirigeants de toutes les autres factions palestiniennes, y compris ceux du FPLP. A l’image de la guerre d’Algérie et du FLN, il recommandait le parti unique, dirigé par une seule tête. » (1)

On se rappelle des méthodes expéditives de Boumediene qui ne s’est pas embarrassé, en bon terroriste, des chefs des autres factions terroristes algériennes. Quant à Bout’flika, c’est en respectant la ligne de conduite de Boumediene qu’il a fait intervenir Arafat à l’ONU.

Et ce Ould Abbes FLN, de poursuivre : « Mais au nom du FLN historique, je dis que Trump a commis un attentat terroriste contre les 1,980 milliard de musulmans. Je dis bien un attentat terroriste contre l’Islam et je pèse mes mots… Bien évidemment, il ne l’a pas fait de son propre chef. C’est le lobby sioniste qui aux USA gère et oriente à sa guise la politique étrangère des Etats-Unis… Cette provocation risque d’avoir des conséquences imprévisibles. Ce qu’on a vécu avec Al Qaïda, Daesh, Boko Haram peut se surmultiplier et il y aura toujours des fanatiques qui créeront le chaos (…) ».

Des fanatiques ? Parce que tous les terroristes ne seraient pas des fanatiques ? Est-ce que El Qaïda ou Boko Haram ou l’état islamique ne sont pas les clones des terroristes du FLN, du Fatah, du Hamas et du Hezbollah ?

Et ces clones terroristes, s’ils n’étaient pas activement soutenus par des « pays-terroristes » comme l’Iran, l’Algérie, la Turquie et tant d’autres pays musulmans, encore, auraient-ils l’opportunité de semer la mort sans leur aide précieuse ?

Non. C’est une vérité que nul ne pourrait contester.

Alors, quand le président d’une « autorité palestinienne » ou le président de l’Algérie demandent à être reconnus et traités comme des États égaux aux autres, dans notre monde occidental, on se demande si nos dirigeants qui s’abaissent à les fréquenter et à dialoguer avec eux sont bien conscients qu’ils traitent avec des chefs terroristes.

Aujourd’hui, plus personne n’ignore que les « pseudo-palestiniens » nient l’existence même des Juifs et non seulement de l’État d’Israël tout comme, jadis, le FLN a rejeté toute présence des chrétiens et des juifs sur son sol devenu indépendant. A l’heure actuelle, encore, l’Algérie interdit le retour des Harkis au prétexte qu’ils ont pris parti pour la France. Les pseudo-Palestiniens veulent un état interdit aux juifs.

Peut-on croire encore qu’il s’est agi pour l’un et qu’il s’agit pour l’autre de « guerre de libération » ?

Nous dirons, sans nous tromper, qu’il s’est agi et qu’il s’agit d’une guerre religieuse, d’une guerre ethnique. Judenrein ! Christenrein !

Pourtant, ces gens ne vivent que dépendant de ces deux États – soi-disant colonisateurs – qui continuent de les alimenter, de les soigner. Des colons qu’ils ne cessent de solliciter +dans tous les domaines, tout en leur reprochant de les coloniser ou de les « néo-coloniser » pour les Algériens.

Nos deux pays ont eu en commun les mêmes ennemis.

La France, depuis 1945, avec les Frères musulmans, la RAU de Nasser, le Maroc, la Tunisie et, depuis 1947, les mêmes ennemis contre Israël qui n’a jamais cédé grâce à son attachement pour la Terre d’Israël et qui, aujourd’hui, a hérité des descendants de ces premiers terroristes.

Nos deux pays ont, en commun, le même ennemi : l’islam.

Et toutes les puissances occidentales devraient réfléchir au passé de nos deux pays avant que de traiter, d’égal à égal, avec ceux qui fomentent la guerre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Danièle Lopez pour Dreuz.info.

http://nadorculturesuite.unblog.fr/2012/04/16/sahara-occidental-et-question-palestinienne-le-soutien-%C2%ABdhalima-am-madhlouma%C2%BB-de-boumediene/

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz