FLASH
[19/09/2018] Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 16 décembre 2017

Les années 1960 ont été celles de la “libération sexuelle”. Les slogans politiques de Mai 1968, dont ce sera bientôt le cinquantième anniversaire, l’ont souligné, et ont parlé de “jouir sans entraves”.

Ce qui a commencé à se dissoudre à ce moment a été un ensemble de relations structurantes pour les sociétés occidentales: le contrat solennel qui lie un homme et une femme par les liens du mariage, le contrat moral qui implique la fidélité.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La sexualité s’est peu à peu dissociée des sentiments. Les familles monoparentales ou recomposées ont commencé a proliférer.

La “libération sexuelle” a commencé à se trouver accompagnée d’une révolution sociale et politique mue par la gauche: la revendication de l’égalité de droit entre hommes et femmes s’est trouvée teintée peu à peu d’une revendication égalitariste de type constructiviste qui est venue occulter la différence entre les sexes et brouiller la notion même d’identité sexuelle. Les femmes sont censées être devenues le strict équivalent des hommes, et les hommes le strict équivalent des femmes.

Est venu rapidement se superposer un féminisme qui a tenté d’aller plus loin encore, et qui, au nom du fait que les hommes auraient eu longtemps le pouvoir en Occident, a décidé de faire la guerre aux hommes aux fins que les femmes trouvent le chemin du pouvoir, peut-être celui de la revanche. Les accusations ont alors commencé à pleuvoir, traitant tous les hommes de violeurs potentiels, de “phallocrates” ou d’adeptes du “suprématisme masculin”. Pour parachever l’ensemble, et au nom de l’égalité proclamée entre toutes les formes de sexualité, l’homosexualité et la bisexualité ont été placées sur le même plan que l’hétérosexualité, voire valorisées davantage que cette dernière.

Le résultat est les sociétés occidentales dans lesquelles nous vivons.

Dans la plupart des sociétés occidentales aujourd’hui, les familles monoparentales ou recomposées seront bientôt plus nombreuses que ce qu’on appelait familles il y a un demi siècle. Les familles constituées de deux hommes ou de deux femmes, parfois davantage si affinités, prennent place.

Les hommes qui se comportent avec ce qu’on appelait autrefois la courtoisie ou la galanterie sont rapidement considérés comme méprisants vis-à-vis des femmes et deviennent objets de dérision.

Des hommes laissant aller leurs instincts pratiquent volontiers le harcèlement le plus brutal, et quand leurs pratiques se trouvent mises au jour, comme cela a été le cas ces temps derniers, des féministes utilisent ce qui s’est trouvé révélé pour affirmer que tous les hommes sont des porcs et que toute forme d’avance ou de tentative de séduction est déjà un acte de harcèlement.

Le nombre d’hommes qui ne savent plus comment se conduire avec les femmes s’accroît. Le nombre de femmes qui ne savent plus comment se conduire avec les hommes s’accroît aussi, tout comme le nombre de célibataires des deux sexes sans enfants.

De peur de se trouver accusés arbitrairement, nombre d’hommes qui font passer des entretiens d’embauche à des femmes ne le font qu’en présence d’une tierce personne.

Des féministes très militantes se sont mises à traquer les photographies et les publicités où apparaissent des femmes en tenue légère et ont pointé en ces photographies et publicités des éléments insultants pour les femmes.

Le nombre d’enfants décroît en ce contexte. Plus vite en Europe qu’en Amérique du Nord, plus vite au Canada qu’aux États-Unis. Dans certaines sociétés européennes (Italie, Espagne, Grèce, Allemagne), il atteint le niveau d’une forme de suicide collectif qui ne dit pas son nom: quand les chiffres tombent à 1,3 enfants par femmes, c’est la disparition de peuples entiers qui s’annonce.

La dissémination de l’islam en Occident s’est immiscée dans tout cela.

L’islam est porteur d’une conception de la pudeur qui rejoint celle de certaines féministes, qui se gardent bien de dénoncer le port du voile ou de rappeler que l’islam traite les femmes en êtres inférieurs et qui, lorsqu’elles parlent des violences faites aux femmes évoquent volontiers la paille dans l’oeil occidental, mais quasiment jamais la poutre dans l’oeil musulman.

L’islam est porteur de règles morales imprégnées d’inégalité entre les sexes, mais qui n’en sont pas moins des règles morales, et les Musulmans observant les sociétés occidentales y voient des sociétés désormais en perdition, dépravées, et sans repères, ce qui ne les pousse pas à s’intégrer: mais on ne leur demande désormais que rarement l’intégration, puisqu’à l’égalité proclamée entre toutes les formes de sexualité se sont ajoutées l’égalité proclamée entre toutes les cultures, l’idée de société multiculturelle et celle de droit à la différence.

Les Musulmans vivent dès lors de plus en plus à part. Ils ont des enfants. Ils pensent incarner un avenir.

Les sociétés occidentales ont-elles, elles, un avenir? La question devrait se poser sérieusement. Elle n’est presque jamais posée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz