Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 décembre 2017

Suite à la décision de Trump de respecter la loi américaine votée en 1995, déplacer l’ambassade et confirmer que Jérusalem est la capitale d’Israël, le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a déclaré que « les Américains sont marginalisés ».

Il a ajouté, et cela fait sourire, que la décision américaine « a provoqué des troubles dans la région ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des troubles ? C’est strictement exact. Enfin… si l’on fait totalement abstraction de la futile myopie macronique sur la région :

  • 600 000 morts en Syrie et le compteur tourne,
  • Attentats dans le Sinaï,
  • Affrontements en Irak contre les derniers retranchements d’ISIS,
  • Attaques d’Erdogan contre les Kurdes turcs et bombardements de leurs villages,
  • Etat de quasi-guerre civile au Liban,
  • Tir de missile du Yémen sur l’aéroport international saoudien (100 000 passagers par jour),
  • Tir de missile du Yémen sur le palais présidentiel d’Arabie Saoudite.

C’est sûr que rien de tout cela ne compte, comparé aux 6 manifestations arabes, souvent violentes, dans les rues de Jenin et Jérusalem !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Quand Macron tourne en rond

Quelqu’un devrait inventer un outil de contrôle. On pourrait l’appeler Decodex

Il est regrettable qu’il n’existe aucune diversité dans les médias français, car la déclaration du président demande à être honnêtement examinée. Quelqu’un devrait inventer un outil de contrôle. On pourrait l’appeler Decodex.

Dire que les Etats-Unis sont isolés est factuellement si faux que point n’est besoin d’être un grand spécialiste de politique étrangère ou un lauréat du prix Albert Londres pour le démontrer.

En fait, il suffit de regarder la réalité en face, ce qui semble très au-dessus des forces des salles de rédaction et du président Macron lorsqu’il s’agit du président Trump.

Je l’ai fait, et cela n’a pas demandé à votre serviteur un effort surhumain.

Une très bonne semaine pour les Etats-Unis à l’ONU

Après la condamnation de l’Assemblée générale qui a paraît-il « marginalisé les Américains » comme dit Macron, le président Trump a engrangé à l’ONU d’impressionnants succès diplomatiques.

  1. Vendredi, Trump a obtenu un vote important : 15-0 pour imposer de nouvelles sanctions à la Corée du Nord. Les États-Unis ont persuadé la Chine, le principal facilitateur et complice de la Corée du Nord, et la Russie, un autre partenaire commercial clé de l’Etat totalitaire, d’accepter sa résolution. Ce n’est pas rien, car les nouvelles sanctions limitent les exportations de pétrole vers la Corée du Nord aux niveaux actuels, et exigent que tous les pays expulsent leurs travailleurs étrangers nord-coréens.
  2. Jeudi, le jour même du vote de l’Assemblée générale contre les Etats-Unis, le Conseil de sécurité des Nations unies adoptait en silence la résolution 2396, toujours par 15 votes contre 0, proposée par les Etats-Unis, exhortant tous les États membres à mieux contrôler les combattants étrangers revenant de Syrie, à imposer de nouveaux contrôles sur les faux passeports, et à exiger des États membres qu’ils informent les autres pays lorsque ces combattants sont détenus ou poursuivis.
  3. Enfin, Nikki Haley a remporté une victoire diplomatique importante sur l’Iran auprès du groupe 5 +1 signataire des accords. Elle a convaincu le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, de reconnaître la réalité du récent rapport présenté par l’administration Trump aux Nations unies sur les violations de l’accord nucléaire iranien.

Nikki Haley a, on s’en souvient, rassemblé et présenté les preuves du tir de missile iranien par les rebelles Houthi depuis le Yémen, en apportant à l’ONU un fragment du missile tiré sur l’Arabie Saoudite, et qui porte les marques de composants iraniens, et fait dresser un rapport par l’ONU en ce sens.

« Les conclusions contenues dans le rapport du secrétaire général renforcent nos craintes que l’Iran viole les restrictions au transfert d’armes et de missiles balistiques qui lui sont imposées », a déclaré M. Seibert. « Le rapport contient plusieurs indications claires de l’implication iranienne dans les tirs de missiles sur des cibles civiles en Arabie Saoudite les 22 juillet et 4 novembre, c’est-à-dire des missiles lancés par les Houthis au Yémen. »

Cette déclaration du gouvernement allemand est particulièrement importante car l’Allemagne a été très critique envers le président Trump lorsqu’il a décidé, en octobre dernier, de refuser de certifier que l’Iran respectait l’accord nucléaire.

Conclusion

Le changement radical de position de l’Allemagne, les deux victoires internationales de cette semaine, montrent sans la moindre équivoque possible que le Président Trump et les Etats-Unis sont tout sauf marginalisés, tout sauf isolés. Ils ont au contraire obtenu un rare soutien international et encore marqué des points.

Le président Macron a désinformé pour formater les Français.

S’il existait une diversité dans les médias, cela aurait été immédiatement dénoncé. Hélas, c’est encore à la « fâcheuse sphère » de faire le sale boulot, mais il faut bien que quelqu’un le fasse.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Source :

https://www.bloomberg.com/view/articles/2017-12-22/the-u-s-just-had-a-very-good-week-at-the-un

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz