Publié par Christian Larnet le 27 décembre 2017

Les autorités égyptiennes ont exécuté 15 prisonniers palestiniens reconnus coupables d’attaques dans la péninsule du Sinaï.

Mardi 26 décembre, 15 prisonniers palestiniens condamnés pour avoir attaqué les forces de sécurité égyptienne en 2014 dans la péninsule du Sinaï on été exécutés, selon les responsables de la police.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les hommes, qui appartiennent pour la plupart à l’organisation terroriste Ansar Beyt al-Maqdis (ABM), qui veut dire « champions de Jérusalem » et a vu ses ressources largement diminuées par la destruction de nombreux tunnels entre Gaza et l’Egypte par les services de contre-espionnage de l’armée égyptienne, ont été pendus dans deux prisons, celle de Borj al-Arab et de Wadi al-Natroun, où ils étaient détenus depuis que les tribunaux militaires les ont condamnés pour les attaques perpetrées dans le nord Sinaï à Sheikh Zuweid, à quelques kilomètres de Gaza qui ont coûté la vie à 25 policiers.

Il s’agit de la plus grande exécution de masse en Égypte depuis que six djihadistes condamnés ont été pendus en 2015, a noté l’AFP.

Les forces militaires et de sécurité égyptiennes mènent une campagne difficile et coûteuse contre les djihadistes dans les villes, villages et montagnes désertiques du nord du Sinaï.

La plupart des attaques perpétrées dans la péninsule du Sinaï ces dernières années ont été revendiquées par la filiale égyptienne de l’État islamique (ISIS) qui recrute à Gaza et en Egypte chez les Frères musulmans, et a promis son allégeance aux djihadistes en 2014.

Une attaque contre une mosquée soufi à al-Rawda tout près de Gaza le mois dernier a coûté la vie à 305 personnes, dont 27 enfants, entraînant la décision du gouvernement égyptien de fermer de la route qui va d’el-Arish à Gaza.

Les pendaisons de mardi ont eu lieu une semaine après qu’ISIS ait attaqué un hélicoptère équipé d’un missile antichar dans un aéroport du Nord-Sinaï, alors que les ministres de la Défense et de l’Intérieur visitaient le pays.

Les ministres n’ont pas été blessés dans l’attaque, mais un assistant du ministre de la Défense a été tué ainsi qu’un pilote.

Après le massacre de la mosquée, le Président Abdel Fattah Al-Sisi a chargé son chef d’état-major militaire de réprimer les attaques en trois mois par la « force brutale ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

 

Source : https://www.aninews.in/news/world/asia/15-hanged-in-egypt-over-terrorism-charges201712270902360001/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz