Publié par Christian Larnet le 30 décembre 2017

Les forces de sécurité égyptiennes ont tué trois militants lors d’un échange de coups de feu dans une ferme qui sert de cachette terroriste dans la banlieue de Gizeh, a déclaré le ministère de l’Intérieur dans un communiqué ce samedi.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

“Les trois personnes tuées sont quelques-unes des figures de proue qui supervisent la fabrication d’explosifs et l’exécution d’opérations terroristes”, a déclaré le communiqué.

Les forces de sécurité ont arrêté 10 autres terroristes dans les provinces de Qalyoubia, au nord de la capitale, et Fayoum, à une soixantaine de kilomètres au sud du Caire, confisquant divers engins explosifs et armes automatiques.

Le communiqué indique que les raids s’inscrivaient dans le cadre des efforts déployés par les autorités pour prévenir toute attaque de groupes terroristes avant les célébrations de Noël et du Nouvel An, et réprimer les membres de Hasm, un groupe lié aux Frères musulmans qui contrôle le Hamas et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Hasm est un groupe apparu l’année dernière. Il a déjà revendiqué plusieurs attaques contre les forces de sécurité, y compris le meurtre d’un policier et des blessures à trois autres dans la province.

L’Egypte accuse Hasm d’être une des ailes terroristes des Frères musulmans, le plus ancien mouvement islamiste du pays, déclaré organisation terroriste par le Caire en 2013 et par de nombreux autre pays musulmans – mais par aucun Etat européen.

Les attentats menés par des combattants de l’État islamique dans la péninsule du Sinaï ont tué des centaines de soldats et de policiers depuis que la population, aidée par l’armée, a exigé l’expulsion du président Mohamed Morsi des Frères musulmans à la mi-2013 – bien qu’aucun bilan officiel de morts n’ait été publié à ce jour.

Au cours des derniers mois, les attaques se sont déplacées de plus en plus vers le continent, ciblant des chrétiens coptes ainsi que des agents de sécurité et des points de contrôle dans et autour des grandes villes égyptiennes et au sud de Gaza.

Un homme armé a tué au moins 11 personnes vendredi dernier lors d’attaques contre une église copte orthodoxe et un magasin appartenant à des chrétiens près du Caire avant d’être blessé et arrêté. ISIS a plus tard revendiqué l’attaque, bien qu’il n’ait fourni aucune preuve de la revendication.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous