Publié par Dreuz Info le 24 décembre 2017

Dans une lettre envoyée au Département de la Justice, des membres du Congrès demandent une enquête sur le rôle du régime d’Assad dans le meurtre de soldats américains en Irak

Ils expliquent que les anciens combattants des États-Unis et leurs familles “continuent de subir les conséquences des actes condamnables de ces terroristes soutenus par Bachar Al Assad”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Dans un premier temps, deux membres du Congrès – un Démocrate et un Républicain – ont envoyé une lettre au Département américain de la Justice pour demander l’ouverture d’un procès contre le président syrien Bashar Al Assad et son rôle présumé dans le ciblage des troupes américaines.

La lettre dont nous avons eu connaissance et dont nous publions ci-dessous la traduction a été rédigée par les membres du Congrès Steve Russell, représentant Républicain de l’Oklahoma, et Seth Moulton, représentant Démocrate du Massachusetts.

Elle a été présentée au Département de la Justice le 7 décembre et adressée au bureau du procureur général Jeff Sessions. Elle demande une enquête sur le rôle du régime d’Assad dans le meurtre de soldats américains et se focalise sur la mort des troupes américaines non pas pendant la guerre syrienne, mais celle en Irak entre 2003 et 2009.

«En tant qu’anciens combattants et vétérans militaires, nous comprenons que de 2003 à 2009, le régime d’Assad était chargé d’aider les groupes terroristes à franchir la frontière syro-irakienne spécialement pour cibler les troupes américaines, entraînant des morts et des blessés graves», expliquent les membres du Congrès.

Congrès des États-Unis

Washington, DC 20515

Le 7 décembre 2017

L’Honorable Jeff Sessions

Procureur général

Département de la Justice des États-Unis

950 Pennsylvania Avenue NW

Washington, DC 20530

Cher procureur général, M. Sessions:

En tant qu’anciens combattants et vétérans militaires, nous comprenons que de 2003 à 2009, le régime d’Assad était chargé d’aider les groupes terroristes à franchir la frontière syro-irakienne spécialement pour cibler les troupes américaines, entraînant des morts et des blessés graves. Encore aujourd’hui les anciens combattants des États-Unis et leurs familles continuent de subir les conséquences des actes condamnables de ces terroristes soutenus par Bachar Al Assad. Ainsi, nous écrivons pour exhorter le Département de la Justice des États-Unis d’ouvrir une procédure contre le régime d’Assad pour son rôle dans ces crimes et les violations du droit international.

Les fonctionnaires américains, y compris la communauté du renseignement et un certain nombre d’experts indépendants ont confirmé que le régime d’Assad était directement impliqué dans la facilitation des transferts d’armes et de personnel par des milices arabes, iraniennes et des milices soutenues par les Iraniens qui avaient franchi la frontière syro-irakienne entre 2003 et 2009 spécialement pour attaquer des soldats américains.

En 2003, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et le secrétaire d’État Colin Powell ont publié les déclarations avertissant la Syrie de cesser assistance au transport des groupes terroristes et de l’équipement militaire en Irak. Le général à la retraite John M Keane a également déclaré : “Les services de renseignement syrien facilitaient le mouvement des combattants d’al-Qaïda de l’aéroport de Damas vers la frontière orientale de la Syrie.” Et tandis que le gouvernement syrien a nié à plusieurs reprises ces allégations, l’ancien Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a accusé en 2009 le gouvernement syrien d’abriter des terroristes, “quatre-vingt-dix pour cent des terroristes de différentes nationalités arabes ont pénétré en Irak après avoir traversé le territoire syrien.”

Sur le champ de bataille, nous avons personnellement subi les impacts de la contribution de la Syrie à l’apparition et la persistance de la guérilla irakienne. Durant toute cette période, Assad a fourni l’infrastructure essentielle nécessaire pour soutenir la reconstitution des combattants terroristes et de leur équipement. Il est amplement prouvé qu’au cours de cette période, les États-Unis ont perdu des soldats et ont eu des blessés graves suite à leurs batailles avec des combattants terroristes arabes et iraniens en Irak soutenus par Assad. Même après cette période, le régime d’Assad a continué à travailler main dans la main avec les milices soutenues par l’Iran, l’affilié irakien du Hezbollah Kata’ib Hezbollah et d’autres groupes militants agissant contre les États-Unis et les forces irakiennes fonctionnant en étroite coopération avec eux.

Il est grand temps que le régime d’Assad soit tenu pour responsable de son soutien odieux au terrorisme. En 2003, le secrétaire d’État Colin Powell a déclaré que «la Syrie porte la responsabilité de ses actions et de leurs conséquences», cependant les États-Unis doivent encore donner suite à cette affaire.

Nous croyons qu’il est impératif que le Département de la Justice des États-Unis enquête et ouvre un dossier contre le régime d’Assad pour son rôle dans ces actes terroristes contre les soldats américains en Irak et pour le soutien passé et continu au terrorisme en violation manifeste du droit international. Nous attendons avec impatience une réponse de votre part dans les plus brefs délais.

Sincèrement,

Steve Russell, Seth Moulton

Membres du Congrès

Le gouvernement syrien avait précédemment nié ces accusations. En 2009, M. Assad les a appelés “immoraux”. ” Quand la Syrie est accusée d’avoir tué des Irakiens, alors qu’elle en abrite environ 1,2 million… cela est considéré comme une accusation immorale”, a-t-il dit.

Le président syrien a qualifié ces allégations d’” accusations politiques qui ne suivent aucune logique politique et qui, lorsqu’on les accuse de terrorisme sans preuve, échappent à toute logique juridique”.

Si le Département de la Justice ouvre une enquête et cherche des preuves sur le rôle d’Assad dans le ciblage de l’armée américaine en Irak, cela pourrait ouvrir la voie aux actions en justice pour ceux qui ont souffert de tels actes.

M. Russell et M. Moulton sont tous deux d’anciens combattants qui ont servi pendant la guerre en Irak où ils ont, comme cela est mentionné dans la lettre, «subi personnellement les impacts de la contribution de la Syrie à l’apparition et la persistance de la guérilla irakienne.» Ils accusent M. Assad d’avoir fourni l’infrastructure essentielle nécessaire pour soutenir la reconstitution des combattants terroristes et de leur équipement.

La lettre mentionne «le soutien du régime d’Assad aux combattants terroristes arabes et iraniens en Irak» et parle de son travail dans un partenariat étroit avec Kata’ib Hizbollah, l’affilié irakien du Hezbollah.

“Il est grand temps que le régime d’Assad soit tenu pour responsable de son soutien odieux au terrorisme”, conclut la lettre, tout en appelant le Département de la Justice des Etats-Unis à ouvrir une enquête contre le régime Assad “pour son rôle dans ces actes terroristes contre les soldats américains en Irak et pour le soutien passé et continu au terrorisme en violation manifeste du droit international.”

Des sources au courant de la création de la lettre ont déclaré à The National Review que des consultations juridiques ont précédé sa rédaction. Ils ont ajouté que si le Département de la Justice accepte d’ouvrir une enquête et trouve des preuves prouvant le rôle d’Assad dans le ciblage de l’armée américaine en Irak, cela pourrait ouvrir la voie aux actions en justice contre le régime syrien de ceux qui ont souffert de tels actes.

La lettre arrive à un moment où l’administration Trump débat sur une stratégie en Syrie, en mettant l’accent sur la lutte contre l’Iran et la sécurisation des gains post-ISIS.

M. Moulton a fait son service quatre fois en Irak et M. Russell est un vétéran décoré qui a servi plus de sept ans à l’étranger et a été déployé au Kosovo, au Koweït, en Irak et en Afghanistan.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous