Publié par Dreuz Info le 24 décembre 2017

Voici une annonce exclusive qui, si elle est suivie d’effets, ne manquera pas d’avoir quelques répercussions dans le monde. Traduit de DEBKAfile pour les lecteurs de DREUZ-info.

La Maison-Blanche a décidé de se retirer progressivement de tous ses engagements avec l’Autorité palestinienne basée à Ramallah et avec Mahmoud Abbas.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les sources de DEBKAfile indiquent que l’administration Trump a décidé de laisser tomber ses relations avec le leadership palestinien, en représailles de sa campagne contre le président Donald Trump et contre sa politique vis-à-vis de Jérusalem.

Mahmoud Abbas (Abu Mazen) a reçu plusieurs avertissements de ce qui se mettrait en place s’il continuait à fustiger le Président des États-Unis, mais ces avertissements sont tombés dans l’oreille d’un sourd.

La semaine dernière, deux princes arabes, l’héritier saoudien Muhammed bin Salman et le cheikh Muhammed bin Zayed des Émirats Arabes Unis, ont fait venir Abbas dans leur capitale et lui ont vivement recommandé de cesser ses attaques contre le Président Trump. Il a reçu le même avis du souverain du Qatar, le cheikh Tamim Al Thani, lequel s’était entretenu avec Washington à ce sujet. Tout cela pour rien. L’administration Trump a donc établi un programme de sanctions en huit points, révélé ici en exclusivité :

  • Le plan de paix entre Israël et les Palestiniens élaboré à Washington ne sera pas soumis à Ramallah –seulement à Israël et aux États arabes concernés.
  • Les relations américano-palestiniennes seront suspendues –tant au niveau supérieur que pour les échanges de routine. L’Administration américaine a notifié aux Palestiniens et aux autres parties arabes de cesser d’adresser des demandes au consulat américain à Jérusalem en matière politique ou économique, car elles ne recevront pas de réponse.
  • Le statut du bureau de l’OLP à Washington sera réévalué en vue de sa fermeture.
  • Les officiels palestiniens ne seront plus invités à Washington par le gouvernement américain, ni par le Département d’État et le Département du Trésor.
  • Surtout, ils ne seront pas bienvenus à la Maison-Blanche ni au Conseil de sécurité nationale où la politique proche-orientale est conçue. Des hauts fonctionnaires américains ont félicité le principal négociateur et responsable palestinien pour les relations avec les États-Unis, Saab Erekat, pour sa guérison d’une maladie, tout en l’informant qu’il ne pourrait plus être reçu à la Maison-Blanche.
  • L’administration Trump ne fera aucune annonce publique de la rupture de l’aide financière aux Palestiniens. Les fonds étant principalement destinés à des projets économiques spécifiques, chaque allocation sera simplement suspendue au prétexte de la nécessité d’une «réévaluation».
  • Les États-Unis cesseront leurs contributions à l’Office des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), qui monte à environ un milliard de dollars par an.
  • L’Administration américaine est en outre intervenue auprès des gouvernements d’Arabie Saoudite, Abou Dhabi et Qatar pour qu’ils gèlent ou ralentissent leur aide économique à l’Autorité palestinienne.

Selon des sources de DEBKAfile, les responsables palestiniens à Ramallah sont anéantis par l’annonce de la rupture soudaine des principales sources de revenus de l’Autorité palestinienne. Même le souverain du Qatar, où Abbas s’est rendu la semaine dernière en dernier recours pour sauver l’Autorité palestinienne de la crise économique, a refusé de dégager davantage de fonds.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Patrick Valois pour Dreuz.info.

Source : https://www.debka.com/trump-administration-snap-ties-palestinians-no-peace-plan-no-monetary-aid/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous