Quantcast
FLASH
[08/12/2019] #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 3 août 2018

Lundi 30 juillet, une embarcation de « migrants » en difficulté dès sa sortie des eaux territoriales libyennes, a été secourue par un navire de ravitaillement italien, l’ « Asso Ventotto », qui a ainsi recueilli 109 migrants.

Ils n’ont pas eu de chance car aucun bateau des ONG complices n’avait été averti à temps pour les recueillir et les conduire jusqu’en Espagne. Les ONG ont été prises de vitesse.

Les 109 « migrants » ont été donc ramenés à leur port de départ, Tripoli, en Libye.

D’ailleurs l’information a été diffusée très largement, dès lundi soir sur twitter, par Oscar Camps, fondateur de l’ONG espagnole « Proactiva-Open Arms » (financé notamment par Soros, comme beaucoup d’autres) dont le navire sillonne en ce moment même les côtes libyennes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il sera très bientôt rejoint par l’ « Aquarius » qui vient de reprendre la mer et qui est dès à présent au service des « passeurs » pour « secourir » les migrants, dès leur sortie des eaux territoriales libyennes et ces navires, conformément aux ordres du Conseil de l’Europe, ne ramèneront pas les migrants en Libye car cela est « contraire aux principes de l’Union Européenne » !

Peu importe à l’Union Européenne si des milliers de « migrants » sont rejetés, par des pays arabes, tels l’Algérie et la Tunisie (pour le moment) dans le désert, sans eau ni nourriture, vers une mort programmée.

Peu importe à l’Union Européenne de savoir ce que vont devenir les 40 « migrants » bloqués depuis le 16 juillet, en pleine mer et au large de la Tunisie, suite aux refus des autorités tunisiennes de les laisser débarquer. Finalement le « Sarost 5 », navire de ravitaillement tunisien, escorté par 5 navires de guerre, a pu se mettre à quai. Que vont devenir ces 40 migrants ? L’Union Européenne s’en lave les mains, elle a payé, à présent que la Tunisie se démerde !

Peu importe à l’Union Européenne si le Maroc exige de l’Espagne, déjà suffisamment endettée, une somme de 60 millions d’euros pour contenir, si faire se peut, le flux déjà très important des migrants sub-Sahariens.

Mais ce qui est bien plus grave, je dirai même dramatique, pour tout le continent européen d’abord, puis pour le Monde ensuite, c’est la fièvre hémorragique Ebola, ou peut-être même un nouveau fléau naissant, selon les spécialistes, qui refait son apparition dans le nord-est du Congo.

Des dizaines de morts dans la localité de Mangina, au nord de Béni, depuis début juillet 2018.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le docteur Alain Musondolya, spécialiste au centre de santé de Mangina, avoue son impuissance : « Parmi les victimes des enfants, des femmes enceintes. Ils manifestent tous des hémorragies nasales, des vomissements sanguins, de la fièvre et certains corps présentent des saignements par les oreilles. C’est une maladie dont nous ignorons encore l’origine. Des malades ont quitté l’hôpital jugeant la médecine incompétente. Ils sont morts dans des conditions similaires, facilitant la propagation. »

Si officiellement les personnes atteintes ne peuvent pas quitter le pays, rien ne peut les empêcher de s’enfuir clandestinement, vers d’autres pays voisins puis, ensuite, vers l’Europe et le Monde.

Nous vivons une époque cruciale pour le devenir de notre planète Terre. Ce ne sont pas les catastrophes annoncées par les écologistes qui viendront à bout de la résistance dont elle a fait la démonstration depuis des dizaines de millions d’années, depuis même sa création, non, ce sera notre incompétence à gérer les fléaux qui nous menacent, aujourd’hui l’immigration africaine, demain les épidémies incontrôlables, qui viendront à bout de sa résistance, mais de cela il en est rarement question !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz