FLASH
[20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  |  Le maire anti-israélien et pro-terroriste de Gennevilliers Patrice Leclerc a été interdit d’entrée en Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 2 janvier 2018

Le 11 décembre 2017 j’informais nos lecteurs sur le grave problème qui opposait l’Espagne à l’Algérie sur le sujet brûlant des quelques milliers de « migrants » de nationalité algérienne qui fuient leur pays afin d’échapper à un présent et à un avenir qui ne se présentent pas sous les meilleurs auspices.

(Voir mon article du 31 décembre qui dénonce la nouvelle implantation progressive, sous une autre dénomination, des salafistes et la peur qui s’installe devant le possible retour des années sanglantes).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En 2017 le nombre des « migrants » arrivés clandestinement sur les côtes espagnoles directement d’Algérie, surtout de la région d’Oran, située à moins de 150 kilomètres, a triplé : 21.468 contre 6046 en 2016.

Les quelques centres de rétention étant pleins, les derniers cinq cents migrants avaient été « accueillis » dans la prison d’Archidona, près de Malaga, dans la province d’Andalousie, dans des conditions déplorables, selon les ONG locales.

Ces citoyens algériens sont détenus depuis le 20 novembre et le resteront jusqu’au 18 janvier. Où iront-ils ensuite ?

L’Algérie refuse le retour de ces « migrants », qui sont pourtant en possession de leurs papiers d’identité algériens et dont certains peuvent même payer leur rapatriement.

Le gouvernement algérien interdit même aux familles de certains migrants d’intervenir afin de financer leur retour.

Le ministre de l’intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, tient un langage bien différent de celui de notre ministre Gérard Collomb :

« Nous ne pouvons accepter que ces personnes restent en liberté sous le prétexte qu’arrivant en bateaux nous pouvons et devons les sauver. »

L’administration pénitentiaire espagnole indiquait que des violences s’exerçaient parmi eux et le résultat ne s’est pas fait attendre, le premier mort vient d’être enregistré, un adulte de 36 ans.

Il est à craindre que ce ne sera pas le dernier.

Interrogés, quelques migrants algériens déclarent avoir pris la décision de partir par tous les moyens devant l’impossibilité d’espérer obtenir un visa régulier par l’ambassade de France, totalement débordée par l’afflux de demandes. (Plus de 600.000 à fin 2017, contre 400.000 en 2016).

Nombreux parmi eux ne comptent pas s’installer définitivement en Espagne, qui n’est qu’un relais vers la France, car l’Espagne ne leur accorde aucune aide, contrairement au pays des ex-colonisateurs bien plus généreux, sans doute par repentance pour les très nombreux « crimes contre l’humanité » commis durant les 132 années de présence et dénoncés par celui qui allait devenir président de la République.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz