Quantcast
FLASH
[27/05/2019] Attentat terroriste de Lyon: Un deuxième suspect a été interpellé  |  #Européennes : en Autriche, le parti conservateur du chancelier Kurz, le ÖVP, enregistre 34,5 % des voix (soit 7,5 points de plus qu’en 2014)  |  #Européennes : taux de participation record à + de 50%  |  #Européennes : Italie, Salvini fait un excellent score  |  #Européennes : en Suède, les sociaux-démocrates en tête  |  Fiat Chrysler propose de fusionner avec Renault pour maintenir leur compétitivité  |  #Européennes: pour la première fois, les Outre-mer placent majoritairement le RN en tête  |  [26/05/2019] L’Allemagne annonce que la hausse de 20% de l’antisémitisme est due à l’extrême droite. Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est qu’ils classent l’antisémitisme du Hezbollah comme d’extrême droite  |  [25/05/2019] Arizona : Un immigrant illégal a été arrêté après avoir mis enceinte une fillette de 11 ans  |  Un hélicoptère militaire égyptien aide #Israël à éteindre un feu au sud d’Israël près d’Ashdod  |  #Européennes : une vague Verte en Irlande d’après les sondages en sortie des urnes  |  [24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Soued le 6 janvier 2018

Alors que nous observons l’effondrement éthique de l’Europe, dont la diplomatie n’a pas critiqué le régime iranien après qu’il ait tiré sur les manifestants lors des manifestations pacifiques, Mahmoud Sadeqi, membre du parlement ou « majlis » : « La corruption en Iran a atteint des proportions inimaginables et elle est devenue systémique. Elle ne concerne plus certains secteurs particuliers, car elle est partout, dans tous les milieux politiques, l’exécutif, le judiciaire, le législatif, le militaire… »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  • Le milliardaire Babak Zanjani, aujourd’hui en prison, révèle qu’il a aidé la famille de Khomeini à acquérir 8 milliards $, cachés à Doubai. Selon l’ayatollah Hashemi Shahroudi, chef du Conseil des Opportunités, les mollahs et leurs services de sécurité ont investi 700 milliards $ à l’étranger…
  • Le budget militaire a crû de 145% en 2017 et la contribution au Hezbollah est passée de 300 millions $ à 800 millions $ en 8 ans. Les émeutes liées au chômage et à la faim ne se sont pas transformées en révolution pour les principales raisons suivantes : le pays est bien encadré par les Gardiens de la Révolution et les milices populaires basijis, les petits commerçants ou « bazarji » n’ont pas pris part aux émeutes, alors qu’ils avaient fait chuter le shah, une quarantaine d’années plus tôt, les nombreux organismes de charité des ayatollahs contrôlent le petit peuple religieux et les émeutiers n’ont pas encore trouvé un chef pour unifier l’opposition et renverser le régime des ayatollahs.

Il est possible que la solution soit dans le soulèvement des minorités ethniques, constituant la moitié de la population iranienne, aidées par l’étranger.

  • Le site www.leportail-centre.fr rapporte les propos des journalistes Ali Rajab et Hind Hamed – Depuis l’avènement de la révolution islamique, l’Iran a fait du continent africain une destination de prédilection, pour étendre son influence politique et financière et contourner ainsi l’embargo économique dont il fait l’objet de la part des puissances occidentales et de ses voisins arabes. L’Iran s’efforce d’être présent dans la plupart des pays africains stratégiques ou riches en ressources naturelles. Il est soutenu dans ses projets par des organisations gouvernementales et non gouvernementales, rassemblées dans un réseau que l’on appelle « le Réseau d’Actions Iraniennes » (AYAN). Ses membres créent et exécutent les éléments secrets, qui concourront à la réalisation de la politique étrangère iranienne. AYAN est composé de trois organes puissants :
    • Le Bataillon des Gardiens de la révolution iranienne, appelé Faylaq AlQuds (le bataillon de Jérusalem) ;
    • Le ministère iranien de la Sécurité et des Renseignements ;
    • Le Hezbollah libanais.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

© Albert Soued nuitdorient.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz