FLASH
[20/07/2018] Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 janvier 2018

Alors que Paris célèbre les trois ans de « l’esprit Charlie », Caroline Fourest réagit dans un tweet à son effritement évoqué par la presse. Ils sont tous dans l’erreur : la posture « Je suis Charlie » était une imposture.

Fourest écrit : « Si j’ai bien lu certains confrères, l’Esprit Charlie serait devenu «conflictuel» et non plus «consensuel» parce que ceux qui traitaient Charlie et les vigilants laïques d’«Islamophobes» AVANT les attentats ont recommencé APRÈS… #ToujoursCharlie »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ce que n’a pas compris la journaliste, et je me surprends ici alors que je ne partage rien de sa vision du monde, à rappeler qu’elle a en 2012 à l’Université libre de Bruxelles, subi les attaques des islamistes menés par Souhail Chichah qui l’ont fait taire lors d’une conférence, est qu’elle est l’une des rares journalistes françaises (en dehors de Charlie) a posséder une forme « d’esprit Charlie ».

Ce que l’on a à tort présenté comme l’esprit Charlie n’est rien d’autre que « l’esprit de Munich », le même esprit que lorsque revenant en France après avoir signé les accords de Munich destinés à apaiser Hitler, Daladier était acclamé par les Français.

Les millions de Français qui ont défilé avec l’affichette Je Suis Charlie qui ne coûte rien, et pas avec la caricature du prophète qui coûte la vie, n’ont rien fait d’autre qu’éviter la fureur des islamistes.

RŽédaction de Charlie-Hebdo © Serge Corrieras

Je connais l’esprit Charlie, je l’ai vécu. J’ai été, dans les années 70, journaliste à Charlie. George Wolinski était mon patron. Je venais aux conférences de rédaction hebdomadaires d’Hara-Kiri (le nom de Charlie Hebdo avant l’interdiction d’Hara-Kiri par Marcellin). Je vois encore le professeur Choron assis au bout de la grande table rue des 3 portes, dans le 5e. Cavanna qui gueulait, Wolinski qui riait, Choron qui déconnait…

« L’esprit Charlie » à en perdre l’esprit

Charlie a bravé les islamistes qui interdisent que l’on représente en dessin le prophète de l’islam, et a publié une caricature de Mohammed. C’est cela et rien d’autre, « l’esprit Charlie ».

Les manifestants, les médias, n’ont pas défié les islamistes, ils se sont soumis – en bombant le torse. Ils n’ont pas affiché la caricature du prophète, ils ont été la caricature de Charlie.

Cela a arrangé tout le monde de feindre être Charlie. Mais c’était un gros mensonge.

A l’opposé du paysage politique de Fourest, c’est une autre femme– je dois le signaler parce que j’écris pour elle et que j’ai beaucoup d’estime pour son courage– Pamela Geller, qui est probablement la seule héritière légitime de l’esprit Charlie. Elle a organisé un concours de dessin de Mohammed à Garland dans le Texas, que les islamistes ont voulu empêcher par un attentat de peu évité par le service d’ordre.

Mais revenons à « l’esprit Charlie »

Pour qu’il existe, cet esprit Charlie de résistance à la menace islamiste, il eut fallu que 100% des médias résistent comme Charlie. Qu’ils décident comme Charlie d’afficher la une qui a coûté la mort aux journalistes de Charlie. Ce courage, les médias ne l’ont pas eu.

Les mots des journalistes étaient « Je Suis Charlie » quand leurs actes suppliaient « Je ne suis pas Charlie, ne nous tuez pas ».

Tout comme les millions de manifestants, qui n’ont pas défilé avec la caricature de Mohammed mais avec une minable petite affichette « Je Suis Charlie ». S’ils avaient été Charlie, ils auraient eu la tête haute que les islamistes ont coupées chez Charlie.

Prétendre avoir « l’esprit Charlie » lorsqu’on se protège de la menace, c’est la vantardise du bagarreur de rue qui feint la rage et dit à ses amis « retenez-moi » tout en s’accrochant à leurs bras.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz