Quantcast
FLASH
[13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 janvier 2018

La colère contre le ministre allemand des Affaires étrangères après qu’il réitère qu’Israël est un régime d’apartheid a fait dire au leader juif de la communauté allemande que l’antisémitisme est au cœur de la société allemande. Et les terroristes du Hamas ont salué le haut diplomate allemand.

Par Benjamin Weinthal

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a fustigé le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, pour avoir comparé la politique de l’Etat juif sur le territoire contesté de la Judée Samarie avec l’ancien système raciste d’apartheid en Afrique du Sud.

Erdan a déclaré au Jerusalem Post que «la déclaration qu’Israël mène une politique identique à celle de l’apartheid en Afrique du Sud est non seulement totalement fausse, mais elle discrédite et diabolise l’État juif».

La ligne entre une telle délégitimation et l’antisémitisme est très mince. Il n’est pas surprenant que le Hamas, une organisation antisémite vouée à la destruction d’Israël, a joyeusement tweeté la déclaration.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Erdan : « Tous ceux qui sont intéressés à promouvoir la paix et à s’opposer à la haine dans la région doivent rejeter une comparaison aussi outrageante. »

La critique d’Erdan à l’égard de Gabriel vient après un certain nombre de signes d’indignation provoqués par le fait que les paroles du ministre des Affaires étrangères sont maintenant utilisées par une organisation terroriste à des fins de propagande.

En réponse à l’article du Post sur la déclaration de Gabriel, le Hamas a écrit sur son Twitter officiel anglais : « Le ministre allemand des Affaires étrangères compare l’occupation israélienne avec le régime d’apartheid en Afrique du Sud. »

Gabriel a raconté à un groupe d’immigrants musulmans à Berlin en décembre qu’il avait déjà critiqué Israël. Le haut diplomate allemand a réitéré cela dans un post sur Facebook de 2012, suite à sa visite à Hébron, dans lequel il écrivait: « J’étais récemment à Hébron. Il y a un vide juridique là-bas pour les Palestiniens. C’est un régime d’apartheid pour lequel il n’y a aucune justification. »

Le ministère allemand des Affaires étrangères n’a pas nié sa critique sur l’État juif dans un email envoyé au Post.

Gabriel alimente le feu de la haine des jeunes qui ont été nourris à l’antisémitisme avec le lait de leur mère

Les médias sociaux étaient en pleine ébullition après que le Hamas, qui est une entité terroriste pour les États-Unis et l’Union européenne, a utilisé les propos anti-israéliens de Gabriel pour renforcer ses positions.

Oliver Luksic, député du parti libéral-démocrate au Bundestag, a écrit sur Twitter:

« Le Hamas terroriste fait désormais référence au ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel. Ce dénigrement d’Israël par l’Allemagne est intolérable ».

Aras-Nathan Keul, membre du comité exécutif de l’organisation de jeunesse de la société d’amitié germano-israélienne, a écrit sur son Twitter:

« Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, reçoit les applaudissements de l’organisation terroriste Hamas. Il peut facilement changer la situation en s’excusant pour la comparaison d’Israël avec l’apartheid et expliquant pourquoi cette [comparaison] est fausse. »

Dans une lettre ouverte à Gabriel, en décembre, la militante juive allemande Malca Goldstein-Wolf a écrit qu’il «alimentait le feu de la haine des jeunes qui ont été nourris à l’antisémitisme avec le lait de leur mère».

Arsen Ostrovsky, le directeur exécutif du Congrès Israélo-Juif (IJC), a écrit sur Twitter:

«Il l’a encore fait! Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel réitère [sa] comparaison scandaleuse d’Israël avec le régime d’apartheid. Combien de temps Merkel tolérera-t-elle cela?»

Gabriel, qui se vante souvent de son passé anti-fasciste parce qu’il a rejeté le nazisme de son père, a été selon ses détracteurs englouti dans un certain nombre de scandales anti-juifs et anti-israéliens.

« Il y a deux récits centraux de l’histoire juive au 20 ème siècle – l’Holocauste et l’établissement de l’Etat d’Israël. Sigmar Gabriel a déjà essayé de saper les valeurs fondamentales de chacun d’entre eux », a déclaré le Dr. Efraim Zuroff, chef du bureau de Jérusalem du Centre Simon Wiesenthal, sur les pages du Post en décembre.

« En prétendant faussement qu’Israël est un état d’apartheid, il nie sa base démocratique, qui est un principe central de l’Etat israélien depuis sa création, et légitime les attaques injustes contre l’Etat juif pour les péchés commis régulièrement par tous ses voisins, mais pas par Israël », a-t-il dit.

Zuroff, le principal traqueur de nazis de l’organisation, a ajouté :

« Dans le passé, Gabriel a prétendu que les sociaux-démocrates subissaient le même sort que les Juifs pendant le Troisième Reich, une affirmation ridicule ne reposant en réalité sur aucune base concrète qui sape le caractère unique de l’Holocauste et cherche une fausse liaison entre le destin horrible unique de la judéité européenne et les mains des nazis et leurs assistants. »

Le ministère allemand des Affaires étrangères, dans la plus belle langue de bois politique, a déclaré que Gabriel a envoyé un message clair contre l’antisémitisme et « qu’il n’y avait pas de place pour l’antisémitisme en Allemagne ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz