Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 janvier 2018

La colère contre le ministre allemand des Affaires étrangères après qu’il réitère qu’Israël est un régime d’apartheid a fait dire au leader juif de la communauté allemande que l’antisémitisme est au cœur de la société allemande. Et les terroristes du Hamas ont salué le haut diplomate allemand.

Par Benjamin Weinthal

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a fustigé le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, pour avoir comparé la politique de l’Etat juif sur le territoire contesté de la Judée Samarie avec l’ancien système raciste d’apartheid en Afrique du Sud.

Erdan a déclaré au Jerusalem Post que «la déclaration qu’Israël mène une politique identique à celle de l’apartheid en Afrique du Sud est non seulement totalement fausse, mais elle discrédite et diabolise l’État juif».

La ligne entre une telle délégitimation et l’antisémitisme est très mince. Il n’est pas surprenant que le Hamas, une organisation antisémite vouée à la destruction d’Israël, a joyeusement tweeté la déclaration.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Erdan : « Tous ceux qui sont intéressés à promouvoir la paix et à s’opposer à la haine dans la région doivent rejeter une comparaison aussi outrageante. »

La critique d’Erdan à l’égard de Gabriel vient après un certain nombre de signes d’indignation provoqués par le fait que les paroles du ministre des Affaires étrangères sont maintenant utilisées par une organisation terroriste à des fins de propagande.

En réponse à l’article du Post sur la déclaration de Gabriel, le Hamas a écrit sur son Twitter officiel anglais : « Le ministre allemand des Affaires étrangères compare l’occupation israélienne avec le régime d’apartheid en Afrique du Sud. »

Gabriel a raconté à un groupe d’immigrants musulmans à Berlin en décembre qu’il avait déjà critiqué Israël. Le haut diplomate allemand a réitéré cela dans un post sur Facebook de 2012, suite à sa visite à Hébron, dans lequel il écrivait: « J’étais récemment à Hébron. Il y a un vide juridique là-bas pour les Palestiniens. C’est un régime d’apartheid pour lequel il n’y a aucune justification. »

Le ministère allemand des Affaires étrangères n’a pas nié sa critique sur l’État juif dans un email envoyé au Post.

Gabriel alimente le feu de la haine des jeunes qui ont été nourris à l’antisémitisme avec le lait de leur mère

Les médias sociaux étaient en pleine ébullition après que le Hamas, qui est une entité terroriste pour les États-Unis et l’Union européenne, a utilisé les propos anti-israéliens de Gabriel pour renforcer ses positions.

Oliver Luksic, député du parti libéral-démocrate au Bundestag, a écrit sur Twitter:

« Le Hamas terroriste fait désormais référence au ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel. Ce dénigrement d’Israël par l’Allemagne est intolérable ».

Aras-Nathan Keul, membre du comité exécutif de l’organisation de jeunesse de la société d’amitié germano-israélienne, a écrit sur son Twitter:

« Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, reçoit les applaudissements de l’organisation terroriste Hamas. Il peut facilement changer la situation en s’excusant pour la comparaison d’Israël avec l’apartheid et expliquant pourquoi cette [comparaison] est fausse. »

Dans une lettre ouverte à Gabriel, en décembre, la militante juive allemande Malca Goldstein-Wolf a écrit qu’il «alimentait le feu de la haine des jeunes qui ont été nourris à l’antisémitisme avec le lait de leur mère».

Arsen Ostrovsky, le directeur exécutif du Congrès Israélo-Juif (IJC), a écrit sur Twitter:

«Il l’a encore fait! Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel réitère [sa] comparaison scandaleuse d’Israël avec le régime d’apartheid. Combien de temps Merkel tolérera-t-elle cela?»

Gabriel, qui se vante souvent de son passé anti-fasciste parce qu’il a rejeté le nazisme de son père, a été selon ses détracteurs englouti dans un certain nombre de scandales anti-juifs et anti-israéliens.

« Il y a deux récits centraux de l’histoire juive au 20 ème siècle – l’Holocauste et l’établissement de l’Etat d’Israël. Sigmar Gabriel a déjà essayé de saper les valeurs fondamentales de chacun d’entre eux », a déclaré le Dr. Efraim Zuroff, chef du bureau de Jérusalem du Centre Simon Wiesenthal, sur les pages du Post en décembre.

« En prétendant faussement qu’Israël est un état d’apartheid, il nie sa base démocratique, qui est un principe central de l’Etat israélien depuis sa création, et légitime les attaques injustes contre l’Etat juif pour les péchés commis régulièrement par tous ses voisins, mais pas par Israël », a-t-il dit.

Zuroff, le principal traqueur de nazis de l’organisation, a ajouté :

« Dans le passé, Gabriel a prétendu que les sociaux-démocrates subissaient le même sort que les Juifs pendant le Troisième Reich, une affirmation ridicule ne reposant en réalité sur aucune base concrète qui sape le caractère unique de l’Holocauste et cherche une fausse liaison entre le destin horrible unique de la judéité européenne et les mains des nazis et leurs assistants. »

Le ministère allemand des Affaires étrangères, dans la plus belle langue de bois politique, a déclaré que Gabriel a envoyé un message clair contre l’antisémitisme et « qu’il n’y avait pas de place pour l’antisémitisme en Allemagne ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz