FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 janvier 2018

Les autorités allemandes estiment à une cinquantaine le nombre de femmes rentrées d’Irak et de Syrie. Chacune avec au moins un enfant, la plupart en bas âge. Selon le ministère de l’Intérieur, une centaine d’enfants de djihadistes devraient être rapatriés.

Au sein de l’opinion publique allemande, nombreux sont ceux qui estiment qu’il faut retirer leurs enfants à ces épouses de djihadistes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais ce n’est pas aussi facile, selon Nora Fritzsche, responsable de la prévention de la radicalisation au sein de l’AJS, un groupe de travail pour la protection de l’enfance et de la jeunesse.

« Ce qui est déterminant, c’est de savoir si le bien-être de l’enfant est en danger, et non ce que pensent les parents », explique-t-elle. « Et c’est difficile pour les services d’aide à l’enfance car ils voient bien que les enfants ne grandissent pas dans de bonnes conditions », ajoute-t-elle.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Épouses mais pas terroristes

Le fait que les parents soient criminels n’entraîne pas automatiquement un danger pour les enfants. Les tribunaux allemands sont d’ailleurs cléments avec les épouses de djihadistes, estimant que la simple présence de ces femmes dans les rangs de Daech ne les rend pas coupables d’appartenance à une organisation terroriste.

Contrairement aux hommes, elles n’ont en effet pas dû prononcer allégeance à l’organisation.

Une nouvelle génération pour Daech ?

L’Office fédéral de protection de la Constitution voit les choses autrement: en octobre, il avait prévenu du danger représenté par les enfants de djihadistes, éduqués selon l’idéologie terroriste et risquant de constituer une nouvelle génération de combattants.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le chef des renseignements avait cité comme exemple trois attentats commis en Allemagne en 2016 par des mineurs endoctrinés. Mais pour Thomas Mücke, du Réseau de prévention de la violence (Violence Prevention Network) l’avenir des enfants de djihadistes dépend beaucoup de la manière dont la société les considère. Selon lui, « les enfants ne sont pas responsables de ce qui leur est arrivé. Si on les range dès le début au rang de monstres en disant qu’ils présentent un risque potentiel pour une nouvelle génération radicale, cela ne favorise certainement pas leur développement. »

Selon le gouvernement allemand, plus de 960 islamistes sont partis rejoindre le groupe État islamique en Syrie et en Irak depuis 2012, dont un cinquième étaient des femmes, aujourd’hui devenues mères.

Source : Dw.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz