FLASH
[20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 12 janvier 2018

Sans honte ni vergogne, les autorités libanaises ont transmis à leurs homologues palestiniennes le souhait de construire une représentation diplomatique à Jérusalem Est.

Cette décision intervient en représailles à la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme étant la capitale d’Israël et y transférer son ambassade.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le ministre des Affaires étrangères du Liban, Gebran Bassil, a demandé au « Président » (son mandat a expiré depuis 6 ans) de l’Autorité Palestinienne un échange de terrain pour y construire l’Ambassade du Liban qui serait toutefois sous souveraineté israélienne.

Cette décision du ministère a été confirmée au cours du Conseil des ministres qui s’est tenu à Beyrouth et qui fait suite à la conférence extraordinaire de l’Organisation des Pays islamiques qui s’est tenue le 13 décembre dernier en Turquie.

Le Président libanais, le Général Michel Aoun, avait appelé les pays musulmans à la reconnaissance de Jérusalem-Est comme étant la capitale de Palestine.

Deux autres pays musulmans ont déjà fait part de leur intention de vouloir ouvrir leur ambassade à Jérusalem-Est, sans toutefois se coordonner avec les Israéliens.

La Malaisie, un pays musulman d’Asie du Sud-Est qui n’entretient pas de relation diplomatique avec l’Etat hébreu, compte ouvrir une ambassade. Ainsi que la Turquie islamiste de Recep Tayyip Erdogan.

Le Liban, un pays sans souveraineté, et «marionnette» aux mains de l’Iran part l’intermédiaire du Hezbollah

L’Initiative du Liban de vouloir ouvrir une ambassade est toutefois très curieuse.

Il est de notoriété publique que ce pays est occupé, depuis le milieu des années 1980, par le Hezbollah, le bras armé meurtrier du puissant État iranien.

Le Hezbollah est un parti et une organisation militaire chiite, opposée aux musulmans sunnites du Liban. Cette milice armée assure la sécurité dans les quartiers chiites du Liban en plus du sud du pays.

L’influence du « parti de Dieu » se fait sentir partout au Liban notamment sur la Justice, l’armée et tous les systèmes sécuritaires libanais, qui doivent lui accorder une impunité sur ses actions. L’arsenal du Hezbollah est intouchable au Liban et c’est justement à cause de cet arsenal que les terroristes chiites ont ce sentiment d’impunité.

 Plusieurs membres de cette organisation militaire sont également accusés par le Tribunal spécial pour le Liban d’être les auteurs de l’assassinat de l’ancien premier ministre et père de l’actuel, Rafic Hariri.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri avait annoncé le mois dernier, à la surprise générale, sa démission en accusant le groupe terroriste chiite du Hezbollah et son allié iranien de «mainmise» sur le Liban et en affirmant avoir peur d’être assassiné.

«L’Iran a une mainmise sur le destin des pays de la région (…) Le Hezbollah est le bras de l’Iran non seulement au Liban mais également dans les autres pays arabes», avait dénoncé M. Hariri, qui a renoncé rapidement à sa démission.

Présent au sein du gouvernement libanais, le Hezbollah est aussi sur la liste noire des organisations terroristes des États-Unis, du Canada, de l’Union européenne et des pays arabes sunnites.

L’influence militaire du parti s’exporte aujourd’hui hors des frontières libanaises. Le Hezbollah apporte son soutien militaire à l’armée de Bachar al-Assad en Syrie, et, selon ses adversaires du monde arabe, les houthis au Yémen seraient une autre représentation du parti.

Si le Hezbollah poursuit sa politique d’extermination contre les sunnites sans se soucier le moins du monde de l’Etat libanais, c’est, en partie, parce qu’il comprend que le Liban est un pays sans souveraineté nationale.

Le Hezbollah ne devrait pas mettre les pieds à Jérusalem. La terre de cette ville sainte ne doit pas être souillée par des sanguinaires qui rivalisent dans la haine des juifs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz