FLASH
[20/07/2018] Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 janvier 2018

La Marche pour la Vie aura lieu le dimanche 21 Janvier 2018 à Paris.

Le rendez-vous est donné Porte Dauphine à 14 h 30.

Ce sera la 12e édition de ce rendez-vous annuel des défenseurs de la vie humaine.

La Marche pour la Vie rassemble sous le même sigle un collectif d’associations pour certaines engagées depuis plus de 20 ans dans la défense de la vie : la Fondation Jérôme Lejeune, Renaissance Catholique, Choisir La Vie, les Eveilleurs d’Espérance et les Survivants.

La Marche pour la Vie lance une nouvelle vidéo choc. Elle présente la situation de Lucie, un personnage fictif mais une situation malheureusement trop réelle.

L’avortement ou le choix irrémédiable : une thématique au cœur de la 12e Marche pour la Vie du 21 janvier 2018.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La légalisation de l’avortement a introduit une nouvelle interrogation dans le cheminement psychologique des femmes enceintes.

Aux questions : quelle sera la vie de mon enfant ? Serai-je une bonne mère ? Comment sera-t-il ?, précède désormais l’unique interrogation qui efface toutes les autres pendant de longues semaines : est-ce que je vais le garder ?

Que les grossesses soient ou non désirées, garder son enfant devient un choix non évident. Car, en un sens, existe-t-il un « bon » moment pour l’arrivée d’un enfant ? La découverte d’une vie nouvelle en soi est toujours un choc émotionnel qui nous bouleverse et détruit notre ordre établi. L’inquiétude de l’avenir, la peur de n’être pas à la hauteur, la conscience de la fragilité du bébé… sont des sentiments qui se mêlent instinctivement à la joie quand l’enfant est attendu comme aux larmes devant le bébé non désiré. Les futures mamans d’aujourd’hui sont devenues des femmes placées automatiquement devant la perspective de l’IVG possible.

Lucie a longtemps hésité à avorter.

Lucie n’était pas sûre de vouloir poursuivre cette grossesse qui l’effrayait.

Aujourd’hui, en regardant son fils, Lucie songe, comme beaucoup, que la vie de Théo n’a tenu qu’à un fil. Cent fois avorté dans ses hésitations, elle ne sait pas elle-même quelle raison a finalement emporté le choix de le laisser vivre. Maintenant, Lucie contemple le bonheur qu’elle aurait pu perdre ; et se réveille souvent en sursaut, d’un rêve où, pour toujours, elle avorte. Cette culpabilité reste lancinante et elle ne parvient pas à se pardonner d’avoir ne serait-ce qu’envisagé l’avortement. Nombreuses sont les femmes qui réalisent plus tard combien le choix qui leur était proposé était vertigineux et aurait été irrémédiable.

Pourquoi proposer ce film ?

Pour montrer la situation de la maternité dans notre pays. Devenir maman aujourd’hui n’a plus rien d’une évidence. Aux femmes en détresse, à celles qui sont trop jeunes, trop seules, souffrantes ou prises par la panique, l’alternative vite proposée est un avortement, la suppression de leur enfant.Sommes-nous encore dans une société où l’on croit préférable d’être mère plutôt que d’avorter ? Au vu des faits, il est légitime d’en douter.Nous voulons proposer ce film pour dire que l’avortement n’est pas un libre choix. La possibilité de donner la mort n’est pas une liberté. L’avortement n’est pas un choix mais, pour beaucoup, une contrainte.

Face à la logique du projet qui conduit aux doutes, à l’angoisse et aux larmes, nous voulons proposer une logique de l’accueil. Parce que la vie qui naît ne nous appartient pas et que le bonheur qu’elle promet ne se calcule pas.

Nous voulons proposer ce film pour dire à toutes les femmes que, à travers les épreuves à venir, leur enfant sera leur plus grande joie. Nous voulons dire à celles qui ont vécu l’épreuve de l’avortement qu’elles ne sont pas seules.

Nous marcherons le dimanche 21 janvier au nom de toutes les femmes qui n’ont pas eu la chance de Lucie et qui ont été laissées dans le silence de cet acte manqué, de cette vie manquée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Olivier Ruisseau pour Dreuz.info.

http://www.machance.org/

https://www.enmarchepourlavie.fr/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz