FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 14 janvier 2018

Kay Wilson, une citoyenne britannique vivant en Israël, et Kristine Luken, une Américaine, marchaient à pied à l’ouest de Jérusalem quand elles ont été attaquées par deux membres d’une cellule terroriste de l’Autorité palestinienne.

Luken a été assassinée dans l’attaque du 18 décembre 2010, et Wilson a subi de graves blessures, ayant été poignardé 13 fois, mais elle a survécu.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Maintenant, Wilson demande au Parlement britannique d’enquêter pour savoir si les fonds que le Royaume-Uni fournit à l’Autorité palestinienne sont utilisés pour promouvoir le terrorisme et soutenir les terroristes emprisonnés, rapporte le site israélien Arutz Sheva.

La réponse semble être oui, puisque l’Autorité palestinienne (AP) dépense des centaines de millions de dollars chaque année en allocations et autres avantages pour les terroristes emprisonnés et leurs familles.

Le ministère israélien de la Défense a indiqué qu’en 2017, l’AP a dépensé au total 358 millions de dollars, soit environ 7 % de son budget annuel, en indemnités aux terroristes.

Pendant ce temps, les États-Unis versent environ 600 millions de dollars par an à l’AP, soit plus de 5,2 milliards de dollars depuis 1994.

En se rappelant l’attaque près de Beit Shemesh, Wilson a déclaré qu’elle « a réussi à se relever – malgré 13 perforations dans les poumons et le diaphragme, plus de 30 fractures, un sternum écrasé, et une épaule disloquée.

« J’ai réussi à marcher sur un kilomètre, bâillonnée et pieds nus dans la forêt « , dit-elle.

« C’était sans aucun doute la plus longue marche de ma vie – et c’était une marche solitaire, solitaire parce que je pensais que j’allais mourir. »

L’année dernière, le président (qui n’est plus président depuis de nombreuses années) de l’AP Mahmoud Abbas a défendu son droit aux paiements aux terroristes et à leurs familles, et a refusé la demande des Américains d’y mettre fin. Il a probablement eu raison, puisque les gouvernements occidentaux continuent de fermer les yeux sur ce mode d’incitation financier à commettre des attentats.

« Même si je dois quitter mon poste, je ne transigerai pas sur le salaire d’un martyr ou d’un prisonnier, car je suis le président de tout le peuple palestinien, y compris les prisonniers, les martyrs, les blessés, les expulsés et les déracinés « , a dit Abbas.

« Si l’Autorité palestinienne donne de l’argent à des terroristes, et que le Royaume-Uni donne de l’argent à l’Autorité palestinienne, alors le Royaume-Uni finance les jihadistes qui ont tenté d’assassiner Kay Wilson « , écrit le spécialiste de l’islam Robert Spencer.

Kay Wilson a déclaré, dans une lettre adressée au député britannique Stephen Twigg du parti travailliste de gauche, qu’elle avait les preuves que les deux terroristes responsables de l’attentat ont reçu plus de 12 000 $ chacun de l’AP.

Twigg est président de la commission du développement international du Parlement.

L’AP, a souligné Wilson dans sa lettre, était également bénéficiaire du Department of International Development de la Grande-Bretagne, qui fournit une partie des 700 millions de dollars que l’AP reçoit chaque année en aide étrangère.

Wilson a soutenu que dans le passé, le ministère du Développement international « a suspendu les programmes d’aide lorsqu’il est apparu que l’argent des contribuables était mal dépensé ou qu’il découvrait des comportements inacceptables, et le comité a aussi agi promptement pour enquêter lorsqu’il a mis en lumière un abus de fonds ou une faute professionnelle. »

« Cependant, malgré le fait que votre commission possède des pouvoirs étendus pour examiner le travail du DFID, vous avez choisi d’ignorer le financement et l’incitation au terrorisme de l’Autorité palestinienne « , a-t-elle dit.

Kay Wilson ajoute qu’il existe maintenant « des preuves solides que les ministres ont induit le Parlement en erreur sur la manière dont l’argent des contribuables est distribué et qu’il y a des preuves incontestables que l’Autorité palestinienne abuse des fonds d’aide, glorifie la terreur et empêche les fonds de développement si nécessaires d’atteindre ceux qui en ont le plus besoin ».

Arutz Sheva a indiqué que Twigg a confirmé avoir reçu la lettre de Wilson et qu’il s’est engagé à « prendre son contenu très au sérieux ».

Toutefois, un porte-parole du ministère du Développement international a nié les affirmations de Wilson, les qualifiant de trompeuses, a rapporté le quotidien Daily Express de Londres.

« Aucune aide britannique n’est utilisée pour payer les prisonniers palestiniens ou leurs familles », a déclaré le porte-parole. Mais tout tend à prouver le contraire.

En avril 2016, une enquête menée par Palestinian Media Watch a révélé que des documents du ministère des Finances de l’Autorité palestinienne montraient que l’AP continuait secrètement à verser des « salaires » à des terroristes condamnés, malgré la promesse faite en 2014 d’y mettre fin.

Les documents montrent un transfert d’argent de l’AP au Fonds national palestinien, l’organisme qui finance l’Organisation de libération de la Palestine, à hauteur du montant nécessaire pour payer les salaires.

Sans oublier le refus public d’Abbas de ne plus payer les familles des terroristes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La même question pourrait être posée par les victimes franco-israéliennes des terroristes arabes palestiniens. Elle ne le sera pas car les victimes savent quelle réponse méprisante et mensongère ils recevront.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz