FLASH
[21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 janvier 2018

Paris règlements de comptes à l’arme blanche, les touristes hésitent de plus en plus à visiter la ville lumière.

Après la violente rixe survenue samedi soir à Paris, au cours de laquelle un ado est décédé, cinq jeunes ont été placés en garde à vue.

Cinq adolescents étaient dimanche soir en garde à vue dans l’enquête sur la rixe entre bandes la veille à Paris au cours de laquelle un jeune de 15 ans a été mortellement poignardé, dans le quartier de la Bastille, a indiqué une source judiciaire.

La brève et violente bagarre est survenue samedi soir, entre 19h30 et 20h, dans le XIe arrondissement, rue de la Roquette, connue pour sa vie nocturne animée le week-end.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Affrontement entre une trentaine de jeunes

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée au 2e district de police judiciaire (DPJ) de Paris, des bandes rivales associant une trentaine de jeunes des XIe, XIXe et XXe arrondissement de la capitale se sont affrontées au cours de cette rixe qui a laissé à terre un jeune homme de 15 ans, grièvement blessé à l’arme blanche. Il est décédé peu après vers 21h à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Les enquêteurs, qui cherchent à établir les circonstances exactes du drame, ont interpellé jusqu’ici six jeunes, la plupart nés en 2002 et en 2003, dont cinq étaient encore en garde à vue dans la soirée, selon un nouveau bilan.

Parmi eux figurent deux mineurs placés en garde à vue dimanche et appartenant à l’une des bandes, a précisé la source judiciaire.

L’un des deux adolescents arrêtés la veille sur les lieux, après avoir été désignés par des témoins comme ayant participé à la bagarre, a en revanche vu sa garde à vue levée dimanche soir, selon la même source.

Les origines de la rixe restent floues

Les enquêteurs continuaient d’entendre un mineur qui « s’est présenté spontanément à la police (la nuit du drame, ndlr) en qualité de témoin mais qui a indiqué avoir participé à la rixe au côté de la victime décédée », selon la source judiciaire. Il a été placé en garde à vue pour « violences et participation à un attroupement armé ».

Un autre jeune, interpellé samedi mais avant les faits vers 17h40, suite à une premier affrontement, était lui aussi toujours interrogé. Dans son cas, les enquêteurs cherchent à établir les éventuels liens entre les deux bagarres.

A ce stade, les policiers se montrent très prudents sur les origines exactes de la bagarre mortelle, au cours de laquelle une autre personne a été plus légèrement blessée, ont expliqué deux sources proches de l’enquête.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Une lame de 30 cm »

Plusieurs témoins ont raconté à un journaliste de l’AFP la rapidité à laquelle s’est noué le drame.

« Cinquante jeunes ont déferlé dans toute la rue. Deux groupes bien distincts se sont formés. Il y a eu des cris et de loin on a vu un gamin de 14-15 ans à terre. Il y a quelqu’un qui a essayé de faire un massage cardiaque et après les policiers ont bouclé le quartier. La bagarre a duré 2-3 minutes. Un policier (…) a dit qu’il avait été poignardé avec une lame de 30cm », a déclaré un témoin de la scène.

Source : Actu.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz