FLASH
[26/04/2018] Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU : « le Hamas doit arrêter d’utiliser les enfants de Gaza comme « chair à canon »  |  Mike Pompeo, fraîchement nommé secrétaire d’Etat, se rendra en Israël dimanche pour son 1er voyage officiel à l’étranger  |  Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 janvier 2018

Aujourd’hui à l’ouverture, le Dow Jones a battu un record : il n’avait jamais, dans son histoire, gagné 1000 points aussi rapidement, et il a atteint 26 000 points, un autre record, et un sérieux booster pour les retraites.

Laissez les aigris dirent que cela n’a rien à voir avec le Président Trump.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Laissez dire, comme ce journaliste des Echos qui ose affirmer que Trump est une catastrophe pour l’économie américaine !

  • Le Président Trump a remonté en 10 mois le moral des consommateurs américains à un niveau oublié depuis près de 20 ans (ne me croyez pas, c’est CNN.com qui l’affirme).
  • Après le vote de la loi de réduction fiscale, 2 millions d’Américains ont reçu des primes exceptionnelles et non prévues allant jusqu’à 2 000 dollars, et de très grosses entreprises ont augmenté le minimum de salaire horaire (ne me faites pas confiance – moi je diffuse des Fake News – c’est USA Today qui l’affirme)
  • Après Walmart, Boeing, AT&T, Comcast, Wells Fargo, American Airlines, Bank of America, Southwest Airlines et 40 autres grandes entreprises qui ont versé des bonus à leurs employés le lendemain du vote de la loi fiscale, les 34 000 employés de la société Waste Management, basée à Houston, vont recevoir des primes spéciales de 2 000 $ pour un total estimatif de 68 millions de dollars (source : FoxBusiness). Eux aussi vont penser comme Les Echos que Trump est un abruti dangereux pour l’économie, il n’y a aucun doute là dessus.

« Ce sont des miettes ! » a déclaré la richissime politicienne de gauche Nancy Pelosi en réponse aux primes versées aux plus modestes travailleurs américains. Evidemment : 2000 dollars, c’est ce qu’elle dépense pour un dîner entre amis.

La réalité est bien plus tragique…

Trump simple citoyen a aidé à financer un voyage qui a permis à 200 Haïtiens de retrouver la vue

La gauche a la vérité en horreur. Cette semaine, les médias se sont affolés lorsque le président Trump a affirmé (cela a depuis été démenti par les participants à la réunion) qu’Haïti, certains pays d’Afrique et d’Amérique latine sont des « pays de merde » comparés à la Norvège. Au lieu de discuter le fond– Haïti, certains pays d’Afrique et d’Amérique latine sont effectivement des pays de merde comparés à la Norvège et il serait très enrichissant d’en chercher les remèdes – ils ont insulté Trump, parce qu’il ose dire le vrai et refuser de se plier à la pensée officielle. Quelle pensée officielle ? Celle qui nie la vérité, et qui décide que le Vénézuela, Haïti ou le Tchad sont des pays aussi formidables que le Canada ou la Norvège.

Lorsque la gauche a décidé qu’un dogme est vérité officielle, elle n’est pas disposée à vous laisser douter de cette vérité officielle, et si vous doutez tout de même, vous êtes un raciste. Ou un facho. Ou les deux. Donc ils ont accusé Trump d’être un raciste et un fasciste – même si 20 millions de morts séparent Staline de Trump : la gauche a, je vous dis, la vérité en horreur.

Les journalistes vous feront-ils part du témoignage du sénateur Rand Paul qui a révélé que lorsqu’il était en mission médicale en Afrique centrale et à Haïti, (Rand Paul est ophtalmologue), Donald Trump, qui n’était candidat à aucun poste, a apporté un soutien financier très important à ces missions humanitaires ? (ce n’est pas moi qui le dis, moi je n’écris que de la propagande, c’est Newsweek). Non, ils ne vous en parleront pas. Ils ont la vérité en horreur, je dois vous le répéter combien de fois ?!

Rand Paul :

« Quand on a demandé à Donald J. Trump en tant que simple citoyen un soutien pour ces missions médicales, il a été un des grands bailleurs de fonds. Donc je pense qu’il est injuste de tirer des conclusions d’une remarque qui, je pense, n’était pas constructive, et je pense que c’est injuste tout d’un coup de le dépeindre comme « oh eh bien, il est raciste », quand je sais qu’il se soucie très profondément des gens et qu’il a aidé à financer un voyage qui a permis à 200 Haïtiens de retrouver la vue.”

Voire plus tragique encore… pour la gauche

  • Depuis que Donald Trump est président, le taux de chômage a atteint son plus bas depuis 17 ans.
  • Le chômage des Noirs est à son plus bas historique (le département du Travail détaille ses statistiques par race et ethnie depuis 1973).
  • Le chômage des Hispaniques est tombé à 4,7%, également le plus bas chiffre relevé depuis 17 ans.

« Les Hispaniques sont plus confiants dans leur situation financière personnelle que la moyenne du grand public, et ils sont également plus optimistes quant à l’amélioration de la situation financière de leur famille au cours de l’année à venir », a déclaré Jens Manuel Krogstad, qui étudie la démographie hispanique pour le Pew Research Center (1).

Cela vous paraît de bonnes nouvelles qui devraient enchanter la gauche, si sensible au sort des minorités opprimées, n’est-ce pas ?

Eh bien non. C’est même tout l’inverse.

Je vous explique pourquoi, seulement si vous promettez de ne le répéter à personne. C’est aussi simple que 1+1 = 2.

  • Chaque chômeur de moins est un frustré de moins, soit potentiellement un client électoral perdu pour la gauche gestionnaire de la frustration des couches populaires.
  • Chaque prime versée diminue le ressentiment des bénéficiaires, et rend les incitations au rejet du parti Républicain et à la haine du capitalisme un peu moins pertinents.
  • Chaque Noir qui trouve du travail alors qu’il a vécu plusieurs années de chômage sous la présidence Obama (90% des Noirs votent Démocrate par tradition sans même regarder si le candidat est un âne ou un homme, tout comme 70% des juifs) se souviendra le moment venu que le parti Démocrate n’est présent pour eux que tous les quatre ans pour récupérer leurs voix. Pour les juifs de gauche, c’est différent : ils sont trop imbibés d’idéologie néo-socialiste.
  • Chaque Hispanique qui voit la situation financière de sa famille s’améliorer– et les Hispaniques, de tradition chrétienne, placent la famille au centre de leurs préoccupations, chaque entrepreneur latino qui verra ses taxes diminuer (beaucoup d’Hispaniques ont des entreprises individuelles), ce sera ‘Merci Trump et bye bye les Démocrates, nous votons pour notre porte-feuille’.

Cela, la réussite spectaculaire du président Trump sur tous les dossiers qu’il a promis de traiter durant sa campagne et qu’il a effectivement pu traiter, c’est le grand danger que traverse le parti Démocrate, lequel n’a depuis un an proposé aucun programme, aucune idée, aucune réforme.

D’ailleurs le taux de soutien des Afro-américains envers Trump a doublé depuis un an – un drame pour la gauche – indique un article paru dans The Atlantic le 11 janvier (theatlantic.com).

Vous ne lirez cela nulle part dans les grands médias nationaux, car les journalistes de ces grands médias sont des marginaux. Ce qu’ils écrivent représente le point de vue d’un groupe minimal possédant un porte-voix maximal. Cela donne à croire qu’ils se font l’écho de l’opinion générale. Ce sera le cas lorsque les journalistes seront à égalité de droite et de gauche.

Donc rien ne traumatise plus la gauche que la vérité. A cela, ajoutons que rien ne la traumatise plus que lorsqu’elle perd son pouvoir d’imposer ses fantasmes délirants et son hystérie destructrice.

Et le Président Trump empêche la gauche d’imposer ses fantasmes délirants et son hystérie destructrice.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources :

(1) http://money.cnn.com/2017/12/08/news/economy/ivanka-trump-hispanic-unemployment-rate/index.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz