FLASH
[18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  |  Aujourd’hui, Hamas a fait exploser une bombe sur les soldats israéliens sur la clôture de sécurité avec Gaza. En réponse, l’aviation a attaqué 6 cibles du Hamas: 1 tunnel terroriste à Zaytun, des camps militaires près de Deir ElBalah et Khan Yunis  |  Trump: « les médias Fake News ne veulent pas dire que le groupe russe de trolls a été formé en 2014, bien avant ma candidature à la présidence. Peut-être qu’ils savaient que j’allais me présenter même si je ne le savais pas! »  |  « J’ai vu toutes les publicités russes et je peux dire très clairement qu’influencer les élections n’était *PAS* leur but principal. » Rob Goldman, Vice-président des annonces Facebook  |  Le Hamas tient Israël pour responsable de l’aggravation de la situation, car il a demandé à Israël de ne pas riposté aux attaques d’aujourd’hui  |  Tsahal a frappé 6 cibles terroristes à Gaza: 1 tunnel en cours de construction à Zeitoun, 1 site de fabrication d’armes, 1 complexe militaire près de Khan Younis et 3 autres sites terroristes  |  Les terroristes d’Izz ad-Din al-Qassam, une branche armée du Hamas, affirment avoir tiré des missiles antiaériens sur des avions israéliens au-dessus du sud de Gaza il y a quelques instants  |  Le Hamas a tenté de prendre pour cible les avions israéliens qui bombardent des cibles terroristes à Gaza. Multiples roquettes tirées vers Israël. L’alarme a été encore déclenchée près d’Eshkol  |  Des chars israéliens tirent à l’est de Rafah depuis 30 minutes. L’alarme a été déclenchée dans les communautés d’Eshkol limitrophes à Gaza. Aucun dommage ni accident n’ a été signalé coté israélien  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 17 janvier 2018

Impossible d’accuser Israël d’être responsable de la déroute de la Tunisie.

La secrétaire générale du Syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires (SMMDPHU) en Tunisie, Habiba Mizouni, a déclaré ce mardi 16 janvier 2018, que face au manque de moyens, les hôpitaux publics du pays risquent de voir interrompre la distribution d’eau et d’électricité.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La responsable tunisienne a expliqué à une radio locale, Shems FM, que la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et la Société tunisienne d’électricité et de gaz (STEG) menacent d’arrêter l’alimentation des établissements de santé publics à cause des impayés.

Le gouvernement doit, selon la responsable, assumer sa responsabilité et injecter de l’argent dans les caisses des hôpitaux.

Habib Mizouni a fait savoir, dans le même sens, que pour la première fois depuis l’indépendance, des services au sein d’hôpitaux publics ont fermé leurs portes. Elle a ajouté que la situation actuelle oblige parfois à reporter des interventions chirurgicales non urgentes, et à la tenue d’autres interventions dans des conditions ne respectant pas les normes.

« Avec des coupures de courant de plusieurs heures par jour, les services de base pourraient s’arrêter« , a prévenu la responsable tunisienne.

Malgré cette situation difficile, le mois dernier, dans plusieurs villes en Tunisie, des personnes se sont rassemblées à l’appel de partis de gauche et groupes islamistes, aux cris de « Nous sommes tous Palestiniens ».

La puissante centrale syndicale UGTT et le parti islamiste Ennahda, qui fait partie de la coalition gouvernementale, utilisent répétitivement la question palestinienne pour absorber la frustration de la population. Dans ce pays, des journalistes professionnels pensent même que des «colons juifs vivent dans la bande de Gaza !» Ce n’est pas une blague !

L‘Autorité palestinienne n’a pas payé, durant six mois, l’électricité livrée à la bande de Gaza

L’alimentation en électricité est une préoccupation permanente à Gaza.

La situation difficile en Tunisie rappelle l’attitude des responsables palestiniens de l’Autorité de Ramallah qui décident d’un instant à un autre de cesser de payer l’électricité livrée à la bande de Gaza, une décision aux conséquences potentiellement lourdes.

L’Autorité palestinienne se sert des besoins humanitaires de base des deux millions de Gazaouis comme outil de négociation dans des luttes politiques contre le mouvement islamiste Hamas qui gouverne la bande de Gaza.

L’Autorité palestinienne a été chassée de Gaza par la force par le Hamas en 2007, et n’exerce plus son autorité qu’en Judée-Samarie. Par contre Israël fournit 120 mégawatts à Gaza pour environ 11 millions de dollars par mois, rappelle l’ONG israélienne Gisha, et c’est l’Autorité palestinienne qui doit payer la note.

C’est l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, rivale du Hamas, qui a décidé de réduire de façon significative les paiements qu’elle effectue à Israël pour l’électricité que ce dernier livre à Gaza. L’Autorité chercherait ainsi à faire pression sur le Hamas.

A défaut de paiement par l’Autorité palestinienne, l’électricité peut en théorie être payée par la communauté internationale ou des entités privées pour garantir le fonctionnent des 13 hôpitaux de Gaza.

L’Autorité palestinienne a accepté, le 3 janvier 2018, de payer à nouveau l’électricité pour six mois après avoir stoppé ses versements. L’idée est de pousser le mouvement terroriste Hamas, qui dirige l’enclave, à s’engager sur la voie de la réconciliation palestinienne.

Le gouvernement palestinien a notifié de sa décision les Autorités israéliennes qui fournissent l’électricité à la bande de Gaza. Le Hamas et l’Autorité palestinienne étaient parvenus, en octobre 2017, à un accord de réconciliation qui tarde à être appliqué.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz