FLASH
[19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 17 janvier 2018

Impossible d’accuser Israël d’être responsable de la déroute de la Tunisie.

La secrétaire générale du Syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires (SMMDPHU) en Tunisie, Habiba Mizouni, a déclaré ce mardi 16 janvier 2018, que face au manque de moyens, les hôpitaux publics du pays risquent de voir interrompre la distribution d’eau et d’électricité.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La responsable tunisienne a expliqué à une radio locale, Shems FM, que la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et la Société tunisienne d’électricité et de gaz (STEG) menacent d’arrêter l’alimentation des établissements de santé publics à cause des impayés.

Le gouvernement doit, selon la responsable, assumer sa responsabilité et injecter de l’argent dans les caisses des hôpitaux.

Habib Mizouni a fait savoir, dans le même sens, que pour la première fois depuis l’indépendance, des services au sein d’hôpitaux publics ont fermé leurs portes. Elle a ajouté que la situation actuelle oblige parfois à reporter des interventions chirurgicales non urgentes, et à la tenue d’autres interventions dans des conditions ne respectant pas les normes.

« Avec des coupures de courant de plusieurs heures par jour, les services de base pourraient s’arrêter« , a prévenu la responsable tunisienne.

Malgré cette situation difficile, le mois dernier, dans plusieurs villes en Tunisie, des personnes se sont rassemblées à l’appel de partis de gauche et groupes islamistes, aux cris de « Nous sommes tous Palestiniens ».

La puissante centrale syndicale UGTT et le parti islamiste Ennahda, qui fait partie de la coalition gouvernementale, utilisent répétitivement la question palestinienne pour absorber la frustration de la population. Dans ce pays, des journalistes professionnels pensent même que des «colons juifs vivent dans la bande de Gaza !» Ce n’est pas une blague !

L‘Autorité palestinienne n’a pas payé, durant six mois, l’électricité livrée à la bande de Gaza

L’alimentation en électricité est une préoccupation permanente à Gaza.

La situation difficile en Tunisie rappelle l’attitude des responsables palestiniens de l’Autorité de Ramallah qui décident d’un instant à un autre de cesser de payer l’électricité livrée à la bande de Gaza, une décision aux conséquences potentiellement lourdes.

L’Autorité palestinienne se sert des besoins humanitaires de base des deux millions de Gazaouis comme outil de négociation dans des luttes politiques contre le mouvement islamiste Hamas qui gouverne la bande de Gaza.

L’Autorité palestinienne a été chassée de Gaza par la force par le Hamas en 2007, et n’exerce plus son autorité qu’en Judée-Samarie. Par contre Israël fournit 120 mégawatts à Gaza pour environ 11 millions de dollars par mois, rappelle l’ONG israélienne Gisha, et c’est l’Autorité palestinienne qui doit payer la note.

C’est l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, rivale du Hamas, qui a décidé de réduire de façon significative les paiements qu’elle effectue à Israël pour l’électricité que ce dernier livre à Gaza. L’Autorité chercherait ainsi à faire pression sur le Hamas.

A défaut de paiement par l’Autorité palestinienne, l’électricité peut en théorie être payée par la communauté internationale ou des entités privées pour garantir le fonctionnent des 13 hôpitaux de Gaza.

L’Autorité palestinienne a accepté, le 3 janvier 2018, de payer à nouveau l’électricité pour six mois après avoir stoppé ses versements. L’idée est de pousser le mouvement terroriste Hamas, qui dirige l’enclave, à s’engager sur la voie de la réconciliation palestinienne.

Le gouvernement palestinien a notifié de sa décision les Autorités israéliennes qui fournissent l’électricité à la bande de Gaza. Le Hamas et l’Autorité palestinienne étaient parvenus, en octobre 2017, à un accord de réconciliation qui tarde à être appliqué.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :