FLASH
[16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  |  ‪La Courneuve : un musulman a poignardé un homme en hurlant Allahou Akbar‬  |  Aubervilliers : attaque au couteau à cris d’Allah Aoukbar : probablement un couteau déséquilibré  |  Cologne: la police parle d’une prise d’otage à la gare  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 janvier 2018
Secretaire à la Sécurité nationale Kirstjen Nielsen

Le dernier rapport du Département de la sécurité intérieure laisse peu de place à l’interprétation : 73 % des terroristes condamnés par les Etats-Unis sont nés à l’étranger.

Je l’expliquais dans un article récent, la gauche, donc les journalistes, ont une haine maladive pour la vérité. Ils inventent des dogmes qui ne dépendent pas des faits, mais de leur vision abstraite, déconnectée du réel. Ainsi ont-ils décidé que l’immigration, toute immigration, n’importe quelle immigration, sans le moindre contrôle, est une chance. Cette décision pourtant arbitraire est devenue pour eux une loi qu’il est interdit de remettre en question. En fait, il est même interdit de poser la question, et de demander en quoi l’immigration est une chance.

Le simple fait de réfléchir au problème fait de vous un raciste– le retour du bolchevisme et de la police politique est au coin de la rue.

Depuis que j’ai embrassé ce métier et que j’observe les journalistes avec honnêteté et le recul qui s’impose, j’ai maintenant compris– je le disais dans mon précédent article et vous me verrez souvent le répéter– que ce sont des marginaux. Des marginaux à qui l’on a confié de puissants porte-voix pour remplacer l’opinion du grand public, mais des marginaux néanmoins. Leur point de vue n’est partagé que par un minuscule groupe, à des années-lumière du bon sens et de la raison. Au mépris de la réalité.

Ainsi, les organismes fédéraux américains ont publié ce mardi 16 janvier un rapport qui met en lumière le nombre d’immigrants arrêtés et condamnés aux États-Unis pour des activités liées au terrorisme au cours de la dernière décennie et demie. Et le verdict donne des frissons : l’immigration musulmane est une malédiction.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’immigration mine la sécurité nationale

Le rapport, publié par le département de la Justice (DOJ) et la Sécurité intérieure (DHS), révèle que :

  • Les tribunaux fédéraux américains ont condamné 549 personnes pour des faits de terrorisme international entre le 11 septembre 2001 et le 31 décembre 2016.
  • Près des trois quarts des accusés sont nés à l’étranger.
  • 148 d’entre eux sont des citoyens américains naturalisés.

Le procureur général Jeff Sessions et la secrétaire d’État à la Sécurité nationale Kirstjen Nielsen ont tous deux déclaré que le rapport mettait en évidence la nécessité d’une réforme rigoureuse de l’immigration.

Ce rapport révèle une réalité incontestablement inquiétante qu’hélas vous en France vivez au quotidien : « notre système d’immigration a miné notre sécurité nationale et publique », a déclaré M. Sessions dans un communiqué de presse.

M. Nielsen a ajouté que le rapport est révélateur des préoccupations actuelles et futures en matière de sécurité :

 » Ce rapport nous rappelle clairement pourquoi nous ne pouvons pas continuer à nous fier à la politique d’immigration fondée sur une pensée antérieure aux événements du 11 septembre qui nous rend tristement vulnérables aux terroristes nés à l’étranger, et pourquoi nous devons examiner nos lois sur les visas et continuer d’intensifier le filtrage et l’examen des personnes qui se rendent aux États-Unis, pour empêcher les terroristes, les criminels et d’autres personnes dangereuses d’atteindre notre pays. Sans changement législatif, le DHS continuera de voir des milliers de terroristes tenter chaque année d’entrer aux États-Unis, et même si nous devons avoir raison à chaque fois, les terroristes n’ont besoin d’être chanceux qu’une seule fois.

Et vous en France, que fait votre gouvernement, concrètement, pour filtrer et empêcher les terroristes, les criminels et les personnes dangereuses d’entrer dans votre pays ?

Le rapport poursuit :

  • Depuis le 11 septembre 2001, les agents de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE) ont expulsé un peu plus de 1 700 immigrants américains représentant des « préoccupations en matière de sécurité nationale ».
  • Au cours de l’année 2017, le DHS a surveillé 2 554 personnes figurant sur la liste de surveillance des terroristes qui se rendaient aux États-Unis. 335 ont tenté d’entrer par voie terrestre, 2 170 par voie aérienne, et 49 par voie maritime.

Dans une entrevue avec CBS This Morning, Nielsen a déclaré que le pays doit « continuer d’améliorer notre sélection et notre contrôle, mais aussi vérifier continuellement certains résidents légaux ».

Nielsen a raison : selon un rapport de l’Institut Cato datant de 2016, plus de trois fois plus de personnes ont été tuées dans des attentats terroristes perpétrés entre 2001 et 2015 par des personnes musulmanes nées aux États-Unis que par des personnes nées à l’étranger.

Les questions qu’il ne faut pas poser

Au fond du problème réside un dysfonctionnement psychanalytique : vos gouvernements européens, votre gouvernement français, s’intéressent plus au bien-être des étrangers qu’au votre, qu’à celui de leurs ressortissants nationaux. Ils dépensent votre argent, celui des contribuables qui les ont mis au pouvoir, dans des programmes qui ne sont pas destinés à vous profiter, mais à profiter à d’autres, à des étrangers, des réfugiés, des illégaux qui ont violé les lois du pays qui va leur donner de l’argent, et vont se retourner contre vous.

Au 19e siècle, au début du 20e siècle, l’immigration était le résultat d’un phénomène économique et sécuritaire : on fuyait les zones ravagées par la guerre ou la misère vers des contrées porteuses d’espoir. Et c’était très bien ainsi. Le plus formidable exemple est les Etats-Unis, mais aussi l’Europe.

Cette réalité sur laquelle s’appuient les « no-border » pour défendre les bienfaits de l’immigration n’existe plus. Ces hypocrites évitent de le dire, mais l’immigration est totalement pervertie par les aides sociales généreuses et gratuites : les gens ne migrent plus pour travailler, mais pour être payés à ne rien faire, (bien) logés, (bien) soignés, (bien) entretenus gratuitement.

Les aides sociales ne permettent plus de trier entre les fainéants, les profiteurs, les voyous– probablement une écrasante majorité compte tenu de la nature humaine – et ceux qui fuient la mort et que toute personne habitée d’humanité doit avoir à cœur de recueillir– temporairement.

  • Comment justifier l’immigration économique lorsqu’un pays n’a pas assez de travail pour sa propre population ?
  • Comment les mêmes économistes qui expliquent que l’automation va remplacer des millions d’emplois peu qualifiés, peuvent-ils nous rebattre les oreilles que l’immigration de personnes peu qualifiées va sauver le pays de la déroute sans être contredits par des journalistes ? Ah oui, j’oubliais presque que les journalistes ont un gros problème avec la réalité.
  • Comment justifier l’arrivée de centaines de milliers de jeunes maghrébins– car les Norvégiens, les Canadiens et les Américains ne sont pas ceux qui veulent vivre en France– quand la France ne sait pas donner de travail à 25% de sa jeunesse ?
  • Comment ignorer que les terroristes sont presque tous des musulmans, et qu’il convient de leur appliquer un contrôle extrêmement strict et prudent à l’entrée ?

Gare à vous, si vous posez ces questions. Car l’immigration est une chance et vous n’êtes pas autorisé à douter.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : http://www.newsweek.com/dhs-terrorism-immigrants-report-national-security-782520

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz