FLASH
[23/01/2019] Nancy Pelosi a fait dépenser à la Force aérienne près de 200 000 $ pour transporter sa famille et d’autres législateurs en Italie et en Ukraine – comme elle est Démocrate, personne ne parlera de corruption  |  [22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2018

C’est une information de nos confrères du Point. Une étudiante de la Sorbonne interpellée, mi-décembre dans l’Essonne, projetait de commettre des attentats dans des lieux festifs de Rennes. Son arrestation avait été rendue publique le 28 décembre dernier.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette étudiante inscrite à la Sorbonne, âgée de 19 ans et originaire de Toulouse, a été arrêtée le 18 décembre par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), quelques jours avant un jeune homme, interpellé lui à Villeurbanne, expliquait Le Figaro. « Actifs sur les réseaux sociaux et en contact avec des membres de l’État islamique dans la zone syro-irakienne, ils projetaient de passer à l’action chacun de leur côté, sans lien entre eux ». Lui, projetait d’attaquer des militaires en particulier, au moyen d’une arme à feu ou d’arme blanche.

L’étudiante radicalisée ciblait des lieux festifs rennais

Selon Le Point, le profil atypique de l’étudiante, étonne les policiers et magistrats. N’ayant jusqu’alors jamais attiré l’attention des service anti-terroristes, elle a été repérée parce qu’elle « tentait de se procurer un fusil d’assaut kalachnikov via l’application de messagerie cryptée Telegram ». La jeune fille a reconnu d’emblée être « une islamiste convaincue, fière des attentats commis en France », revendiqués par l’organisation État islamique ». Elle projetait de commettre un attentat dans des lieux festifs à Rennes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Stratégie de dissimulation

L’étudiante parisienne a expliqué pratiquer la « taqya », une stratégie de la dissimulation, pour ne pas se faire repérer. Elle vivait en couple, sortait entre étudiant, buvait de l’alcool et ne montrait « aucun signe extérieur de radicalisation ». Dans son testament, saisi lors d’une perquisition de son domicile, et rédigé en prévision de l’attentat, elle aurait ciblé Rennes, dit-elle « en raison d’une présence moins importante de policiers ». Elle a été mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle et placée en détention provisoire.

Source : France3-regions.francetvinfo.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz