FLASH
[21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2018

C’est une information de nos confrères du Point. Une étudiante de la Sorbonne interpellée, mi-décembre dans l’Essonne, projetait de commettre des attentats dans des lieux festifs de Rennes. Son arrestation avait été rendue publique le 28 décembre dernier.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette étudiante inscrite à la Sorbonne, âgée de 19 ans et originaire de Toulouse, a été arrêtée le 18 décembre par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), quelques jours avant un jeune homme, interpellé lui à Villeurbanne, expliquait Le Figaro. « Actifs sur les réseaux sociaux et en contact avec des membres de l’État islamique dans la zone syro-irakienne, ils projetaient de passer à l’action chacun de leur côté, sans lien entre eux ». Lui, projetait d’attaquer des militaires en particulier, au moyen d’une arme à feu ou d’arme blanche.

L’étudiante radicalisée ciblait des lieux festifs rennais

Selon Le Point, le profil atypique de l’étudiante, étonne les policiers et magistrats. N’ayant jusqu’alors jamais attiré l’attention des service anti-terroristes, elle a été repérée parce qu’elle « tentait de se procurer un fusil d’assaut kalachnikov via l’application de messagerie cryptée Telegram ». La jeune fille a reconnu d’emblée être « une islamiste convaincue, fière des attentats commis en France », revendiqués par l’organisation État islamique ». Elle projetait de commettre un attentat dans des lieux festifs à Rennes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Stratégie de dissimulation

L’étudiante parisienne a expliqué pratiquer la « taqya », une stratégie de la dissimulation, pour ne pas se faire repérer. Elle vivait en couple, sortait entre étudiant, buvait de l’alcool et ne montrait « aucun signe extérieur de radicalisation ». Dans son testament, saisi lors d’une perquisition de son domicile, et rédigé en prévision de l’attentat, elle aurait ciblé Rennes, dit-elle « en raison d’une présence moins importante de policiers ». Elle a été mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle et placée en détention provisoire.

Source : France3-regions.francetvinfo.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz