FLASH
[19/09/2018] Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2018

C’est une information de nos confrères du Point. Une étudiante de la Sorbonne interpellée, mi-décembre dans l’Essonne, projetait de commettre des attentats dans des lieux festifs de Rennes. Son arrestation avait été rendue publique le 28 décembre dernier.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette étudiante inscrite à la Sorbonne, âgée de 19 ans et originaire de Toulouse, a été arrêtée le 18 décembre par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), quelques jours avant un jeune homme, interpellé lui à Villeurbanne, expliquait Le Figaro. « Actifs sur les réseaux sociaux et en contact avec des membres de l’État islamique dans la zone syro-irakienne, ils projetaient de passer à l’action chacun de leur côté, sans lien entre eux ». Lui, projetait d’attaquer des militaires en particulier, au moyen d’une arme à feu ou d’arme blanche.

L’étudiante radicalisée ciblait des lieux festifs rennais

Selon Le Point, le profil atypique de l’étudiante, étonne les policiers et magistrats. N’ayant jusqu’alors jamais attiré l’attention des service anti-terroristes, elle a été repérée parce qu’elle « tentait de se procurer un fusil d’assaut kalachnikov via l’application de messagerie cryptée Telegram ». La jeune fille a reconnu d’emblée être « une islamiste convaincue, fière des attentats commis en France », revendiqués par l’organisation État islamique ». Elle projetait de commettre un attentat dans des lieux festifs à Rennes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Stratégie de dissimulation

L’étudiante parisienne a expliqué pratiquer la « taqya », une stratégie de la dissimulation, pour ne pas se faire repérer. Elle vivait en couple, sortait entre étudiant, buvait de l’alcool et ne montrait « aucun signe extérieur de radicalisation ». Dans son testament, saisi lors d’une perquisition de son domicile, et rédigé en prévision de l’attentat, elle aurait ciblé Rennes, dit-elle « en raison d’une présence moins importante de policiers ». Elle a été mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle et placée en détention provisoire.

Source : France3-regions.francetvinfo.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz