FLASH
[25/05/2018] Gaza : les cerfs-volants transportant des cocktail molotov provoquent des incendies en Israël – silence des écologistes  |  L’an dernier, la mairie de gauche de la Nouvelle-Orléans a accusé le réchauffement climatique d’être responsable des inondations. Il s’avère que les pompes à eaux étaient cassées  |  Désinformé par les médias, le gouvernement sud-africain demande à Israël de se retirer de Gaza …. 13 ans après qu’Israël se soit retiré de Gaza !  |  [24/05/2018] Israël autorise la construction de 2500 logements en Judée Samarie revendiquée par les colons arabes  |  Israël, Jérusalem : pendant la nuit, la police des frontières a arrêté un terroriste palestinien qui avait tiré sur des soldats et projeté sa voiture contre celle de l’armée  |  Elon Musk (Tesla) aux médias : « pourquoi croyez-vous que Trump a été élu ? Parce que plus personne ne vous croit. Vous avez perdu toute crédibilité depuis longtemps »  |  [23/05/2018] Allemagne : les étudiants de l’université Gutenberg virent les militants antisémites de BDS à coup de pied au cul  |  Si le taux de popularité de Trump atteint 50% contre 48% pour Obama à la même période, cela dit quoi des médias qui le disent incapable ?  |  Effet Trump : le taux de popularité du président atteint 50% dans le sondage Reuters, et les Républicains sont en tête pour les élections de mi-mandat  |  [22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean Vercors le 19 janvier 2018
Mariotti retweete des messages du Hamas

En réponse à votre commentaire, Antoine Mariotti (publié en fin de cet article), permettez-moi de vous remercier d’avoir pris la peine de répondre à mon article vous concernant, chose assez rare chez les journalistes.

Avant tout chose, j’ai pu constater que toutes les publications liées au conflit israélo-arabe et postées sur votre compte Facebook ont été soigneusement supprimées suite à mon article. J’imagine que vous ne me contredirez pas sur ce point, puisque vous admettez dans votre commentaire les avoir postées. A moins qu’il s’agisse d’une … coïncidence.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour aller à l’essentiel, permettez-moi de vous rappeler que de nombreux journalistes d’investigation comme Petra Marquardt-Bigman ont révélé quelques «vérités alternatives» sur cette adolescente et sa famille, ce qui prouve que l’objectivité journalistique existe. Cependant, la plupart de ces révélations sont restées confinées – si les médias traditionnels étaient neutres sur ce conflit, cela se saurait.

En voici une liste partielle :

  • Bassem Tamimi, père de la provocatrice, a longtemps servi comme porte-parole du mouvement de protestation supposément non violent de Nabi Saleh. Vous le trouverez dans une interview publiée début mai 2011 sur le site Internet The Electronic Intifada (et rapidement reprise sur le site internet du Hamas).
  • Sur les Brigades al-Qassam, Bassem Tamimi a exprimé des points de vue qu’il a depuis répétés. Une citation extraite de son interview : « notre destin est de résister »– ce qui est devenue un slogan des Tamimi. Et vous savez comme moi que le mot « résister » veut dire, chez les Arabes de Palestine « tuer des civils innocents » au couteau, à la voiture bélier, par des attentats terroristes.
  • Bassem Tamimi avait aussi exprimé son espoir, dans son interview à Electronic Intifada que les protestations régulières à Nabi Saleh fourniraient « la base de la troisième Intifada. »
  • L’activité Facebook de Bassem Tamimi indique qu’il « aime » les Brigades Al-Qassam, la branche armée du mouvement terroriste Hamas. Peut-être l’exemple le plus clair de sa sympathie pour le terrorisme du Hamas est son approbation d’un poste de promotion des Brigades al-Qassam sur la page Facebook d’Ahed Tamimi, sa fille.
  • D’autres exemples de messages sur les réseaux sociaux reflètent le monde idéologique de la famille Tamimi : Bassem Tamimi, son bras autour de son neveu, le terroriste Nizar Tamimi, qui a assassiné Chaim Mizrahi, un résident de la communauté de Bet El, en 1993.
  • Nizar a épousé Ahlam Tamimi– la complice meurtrière de l’attentat-suicide du restaurant Sbarro le 9 août 2001, dans lequel 15 personnes ont été tuées et 130 ont été blessées– dont la moitié étaient des enfants.
  • Toute la famille Tamimi de Nabi Saleh a participé au mariage des meurtriers Ahlam et Nizar Tamimi, qui ont été libérés lors de l’échange Gilad Shalit en 2011.
  • Nariman Tamimi, la mère d’Ahed a justifié le massacre de Sbarro comme étant « une partie intégrante » de cette lutte, ajoutant que « tout le monde se bat dans la manière qu’il croit. Il y a le soulèvement armé, et il y a le soulèvement populaire. Je soutiens toutes les formes de soulèvement. »
  • Son activité sur Facebook au cours de la récente vague d’attaques au couteau a fourni de nombreuses preuves qu’elle pensait ce qu’elle disait. Un exemple particulièrement instructif est le commentaire qu’elle a partagé le 14 octobre 2015, fournissant «une carte des endroits à cibler dans le « corps sale » du soldat israélien ».
  • Manal Tamimi, la cousine d’Ahed, a partagé son point de vue sur Yom Kippour, le jour le plus sacré du calendrier juif : « Sioniste vampire célébrant leur jour de Kippour en buvant du sang palestinien, oui notre sang est pur et délicieux mais il vous tuera à la fin. »
  • Lorsque les violences d’octobre 2015 ont repris avec les meurtres barbares d’Eitam et Na’ama Henkin devant leurs quatre jeunes enfants, Manal Tamimi a tweeté avec jubilation : « 2 colons sionistes (un homme et sa femme) ont été tués près de #Etamarsettlment #Nablus #ressistance_is_existence #time_to_pay_the_price. »
  • Quelques heures plus tard, elle a menacé :  » tous les colons de Judée et Samarie (Cisjordanie) devraient rester chez eux, les lions palestiniens sont toujours libres et peuvent vous atteindre et vous tuer où que vous soyez ».
  • La famille Tamimi s’est dévouée à la cause terroriste –et particulièrement aux mises en scène Pallywoodiennes. Leur activité sur les médias sociaux montre très clairement qu’ils nourrissent une intense haine des juifs et qu’ils sont prêts à glorifier et à inciter à des attaques terroristes meurtrières, et à provoquer les soldats israéliens.

Etes-vous indifférent au fait qu’une adolescente de 16 ans soit antisémite Mariotti ? Où l’avez vous dénoncé ?

La photogénique Ahed Tamimi fait son numéro depuis qu’elle est petite.

Il existe plusieurs composantes de la guerre palestinienne pour anéantir Israël, dont le terrorisme et la propagande.

Les deux sont intégralement liés par les médias : ces derniers, qui emploient le mot terrorisme pour les attentats du monde entier, refusent de l’utiliser en Israël. Quant à la propagande, ils reprennent les déclarations des médias palestiniens, voire même des médias du Hamas, sans vérifier s’ils mentent, et doutent des communiqués israéliens en exigeant les preuves qu’ils disent vrai – ou ils les ignorent. Ils reproduisent ce que disent les Palestiniens sans faire leur travail de base de vérification et de croisement des faits pour ne pas, comme l’a déclaré Charles Enderlin, froisser ses amis palestiniens en leur faisant penser qu’il puisse douter de ce qu’ils disent.

Les liens avec le terrorisme ne sont nulle part plus apparents que dans les actions de la famille Tamimi, ce qui sauf erreur, a été totalement éclipsé par vous Mariotti.

Puis l’autre secret bien gardé est que les ONG d’extrême gauche israéliennes financées par le New Israel Fund, un fond radical américain, ont adopté la famille Tamimi et les ont incluses dans leurs activités anti-israeliennes. B’Tselem, par exemple, a offert des caméras et des portables à toute la famille Tamimi.

B’Tselem est une ONG financée par la France et l’UE, des groupes américains d’extrême-gauche.

Les vidéos sont ensuite mises en ligne sur internet pour faire progresser l’offensive de la propagande contre Israël.

Depuis l’arrestation de Ahed Tamimi, des ONG prétendant promouvoir les droits de l’homme ont demandé sa libération, principalement en raison de son âge et des motivations politiques entourant les incidents.

Les ONG jouent sur les deux tableaux : faire valoir d’un côté qu’elle est traitée trop durement pour un enfant de 16 ans, alors que c’est eux qui l’ont incitée et préparée aux provocations contre des soldats, malgré – ou en raison de ses 16 ans.

Pourquoi ne pas l’avoir dit Mr Antoine Mariotti, puisque c’est essentiel à une bonne compréhension de ce sujet moyen-oriental si complexe ? Vous ne vouliez pas éduquer le lecteur et lui donner tous les éléments importants qui lui permettent de se faire une idée par lui-même ? Vous avez préféré, en choisissant ce que vous alliez dire et ce que vous alliez cacher, influencer les gens à penser ce que vous décidez qu’ils doivent penser du conflit ?

Toute la famille Tamimi a reconnu être «bénévole» pour B’Tselem et reste en contact étroit avec l’organisation.

Pourquoi ne pas l’avoir dit Mr Antoine Mariotti ?

Besoin d’une preuve ? la voici (à partir de 0,33′):

De 2008 à 2016, B’Tselem a reçu 2,2 millions de dollars du New Israel Fund une ONG profondément anti-israélienne.

Pourquoi ne pas l’avoir dit Mr Antoine Mariotti ?

Le village des Tamimi est devenu en quelques mois une attraction touristique pour les activistes pro-palestiniens. Une autre ONG anti-israelienne, Breaking the Silence, a offert des visites guidées de la maison de la famille Tamimi.

Pourquoi ne pas l’avoir dit Mr Antoine Mariotti ?

Si ces «organisations de défense des droits de l’homme» autoproclamées avaient une quelconque crédibilité, elles condamneraient l’incitation systématique et l’utilisation abusive et immorale des enfants – dont la petite Ahed – pour la propagande palestinienne. Elles condamneraient l’action violente, l’antisémitisme, et la rhétorique des Tamimi.

Pourquoi ne pas l’avoir dit Mr Antoine Mariotti ?

La semaine dernière, un juif a été assassiné dans une attaque terroriste près de Havat Gilad en Samarie. Le rabbin Raziel Shevach 35 ans, père de 6 enfants, a été tué par balles mardi soir alors qu’il circulait dans sa voiture. Des colons arabes ont ouvert le feu – 22 impacts de balle ont été dénombrés !

Pourquoi ne vous a-t-on pas entendu rapporter ce crime ?

Silence, comme chaque fois que les colons arabes palestiniens tuent des juifs. Pourquoi ? Parce que la victime est juive ? Parce que cela détruit le narratif obligatoire du palestinien victime et de l’israélien bourreau, alors que l’Israélien est un pacifique respectueux des droits de l’homme, qu’il vit en paix avec ses voisins, tandis que ses voisins entraînent leurs enfants à tuer des innocents juifs ?

Les téléspectateurs attendent d’un journaliste de terrain qu’il fasse son travail le plus honnêtement possible sans formuler son opinion personnelle. Le public ne veut pas qu »un reporter injecte un commentaire politique en le faisant passer pour de l’information. Vous, reporter de terrain, vous n’est pas supposé reprendre les points de vue des gauchistes anti-israéliens, ou les déclarations du Hamas, qui est je vous le rappelle une organisation terroriste – ce que vous semblez ignorer lorsque vous leur accorder le moindre crédit.

Je maintiens Mariotti, ce que j’ai écrit dans mon article, vous êtes un journaliste de Fake News.

Si vous souhaitez démontrer le contraire en diffusant à l’antenne de France 24 les vérités mentionnées plus haut, et qui permettraient au public de voir de quel côté est la vérité, je serais ravi de changer d’avis et de l’exprimer publiquement.

Dans l’attente, ne perdez pas ce qui vous reste de crédibilité en prétendant être ce que vous n’êtes pas.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

Source : https://www.ngo-monitor.org/ngos/b_tselem/

Commentaire de Mariotti :

Bonjour,

Quelques éclaircissements suite à votre «article» (c’est davantage une tribune d’ailleurs). Il est amusant d’être accusé de Fake News quand on en diffuse autant !

Vous ai-je bloqué sur Twitter ce matin ? Oui, comme tous ceux qui m’insultent (ils sont rares). Je n’ai rien contre la contradiction et débattons volontiers si vous le voulez. Les accusations sans fondement non.

M’avez contacté pour des «questions et demandes d’éclaircissements» comme vous le prétendez ? Jamais ! Vous n’êtes donc pas honnête monsieur. Il est facile d’entrer en contact avec moi par mail, Twitter ou autre. Et je vous aurai volontiers répondu. Quand on critique un journaliste (ce qui est le droit de chacun) on ne fait pas ce que l’on reproche aux mauvais journalistes : écrire des choses sans demander aux personnes concernées.

Ai-je interviewé l’avocate Gaby Laski ? Non, je l’ai appelé pour lui demander des informations sur sa cliente. Et vous savez quoi ? C’est le devoir d’un journaliste d’appeler les avocats dans une affaire judiciaire pour avoir des informations qui ne sont pas reprises d’autres médias (ça évite que quand quelqu’un se plante, tout le monde en fasse autant). Qu’elle soit militante ou pas, activiste d’extrême gauche, d’extrême droit ou de je ne sais quoi n’est pas le problème ici, elle est interrogée parce qu’elle est l’avocate d’une personne accusée et parle en tant que tel. Alors oui je l’ai appelé et c’est normal. Il est dommage que vous n’ayez pas expliqué que j’ai aussi appelé les représentants militaires pour avoir leur réaction (puisque ce sont des soldats auxquels elle s’en est pris et que c’est un tribunal militaire qui est chargé de ce cas).

Au même titre qu’il est dommage de faire dans la «fake news» comme vous dites en expliquant que je fais l’apologie de Tzipi Livni sur ma page Facebook. Je l’ai interviewée (comme des centaines d’autres personnes) et ai simplement mis le lien sur mon site. Si les responsables israéliens de droit n’ont pas encore répondu à mes demandes, c’est à eux qu’il faut s’en prendre cher monsieur. Ce n’est pas faute de s’adresser à eux.

Et par ailleurs, puisque vous expliquez que j’ai contacté une avocate (crime de lèse majesté !), pourquoi n’expliquez vous pas les nombreuses fois où je cite le bureau du Premier ministre (que je cite régulièrement), le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Défense ou l’armée israélienne ? Ils ont été contactés et cités par moi bien plus de fois que l’avocate dont vous parlez.

Quand à Ahed Tamimi, qu’elle soit condamnée ou pas, coupable ou pas, que vous l’aimiez ou la détestez, ce n’est pas mon problème. Je n’ai à aucun moment donné mon avis. J’ai fait mon journaliste en donnant des faits : elle a giflé un soldat, lui a donné des coups de pieds, elle n’en est pas à son coup d’essai puisque cela fait au moins huit ans qu’on la voit sur des photos et des vidéos s’en prendre à des soldats. Pourquoi n’expliquez vous pas que je dis cela ?

Elle est payée par B’Tselem ? Très bien, fournissez en moi la preuve je le dirais avec plaisir. Désolé, je ne parle que de faits, pas de rumeurs ou d’informations non vérifiées.

J’ai parlé du danger d’une troisième intifada ? Comme tous les médias du monde et tous les médias israéliens (de droite comme de gauche) j’ai donné un fait, simplement un fait : le Hamas appelle à une troisième intifada et les autorités palestiniennes appellent à se soulever. A aucun moment je n’ai dit que c’était bien ou mal. Je ne le fais jamais, vous n’entendrez jamais mon opinion à l’antenne ni sur twitter, Facebook ou autre. Jamais ! Certainement pas dans ce conflit. Autre fait que j’ai donné : il y a des manifestations, des jets de pierre, des ripostes de l’armée, des blessés. Rien que des faits. Je sais, c’est dérangeant parfois la vérité.

Et je suis tellement anti-israélien que j’ai couvert la guerre de 2014… côté israélien ! En montrant les villes et villages qui recevaient régulièrement des roquettes tirées depuis Gaza, en montrant les tunnels du Hamas avec l’armée israélienne. Là encore, pourquoi n’en parlez-vous pas ?

Libre à vous de me critiquer ou de critiquer France 24. Grand bien vous fasse si vous vous ennuyez. Mais faites-le au moins en disant la vérité, avec de véritables arguments et joignez le geste à la parole, contactez-moi vraiment si vous avez un doute. Cela vous évitera toutes ces fakes news.

Bonne journée tout de même.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz