FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 20 janvier 2018

La presse française a donné peu d’écho aux propos tenus par Mahmoud Abbas dimanche dernier.

C’est normal : ces propos sont hideux, falsificateurs, ignobles, grotesques. Ils feraient sourire avec dédain s’ils n’émanaient pas d’un criminel antisémite que je n’hésite pas à traiter d’immondice tant il est abject. La presse française est, en général, très polie avec Mahmoud Abbas, et elle ne pouvait dès lors guère donner d’écho aux propos tenus par lui dimanche dernier.

Les politiciens français et européens n’ont eux-mêmes donné aucun écho à ces propos. C’est normal, là encore. Comment des gens comme Emmanuel Macron pourraient-ils embrasser affectueusement Mahmoud Abbas lors d’un futur passage à Paris s’ils admettaient entendre ce qu’il dit. Des gens comme Emmanuel Macron sont prêts à embrasser des êtres répugnants, mais à la condition de pouvoir feindre ignorer que ce sont des êtres répugnants.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

On me dira que Mahmoud Abbas n’a cessé de tenir des propos tels que ceux qu’il vient de tenir, et ce qu’on me dira sera exact.

Mahmoud Abbas n’a effectivement cessé de tenir des propos tels que ceux qu’il vient de tenir. Mais il savait en général les enrober dans un double discours, dans une hypocrisie, soigneusement distillée.

Il semble maintenant prêt à se lâcher.

Il sait qu’il n’a plus rien à perdre car il a déjà presque tout perdu, et va sans doute bientôt perdre le reste.

Qu’a déclaré Mahmoud Abbas ?

Il a dit que les Juifs d’Europe ne voulaient en aucun cas rejoindre le Proche-Orient dans les années 1939-1945, et ont préféré mourir sur le sol européen plutôt qu’émigrer vers la terre d’Israël.

Il a ajouté qu’Israël n’avait strictement aucun lien avec le judaïsme et était une colonie créée artificiellement par les Occidentaux sur un territoire qui était «palestinien» depuis le temps des Cananéens, que pour que cette colonie soit créée, il avait fallu en chasser les «Palestiniens» dès la fin du dix-neuvième siècle, et que pour que cette colonie soit peuplée par des Juifs, il avait fallu que des dirigeants juifs fassent venir de force ces derniers du Yémen, d’Irak et du reste du monde arabe.

Il a, bien sûr, nié la Shoah, mais c’est habituel chez lui.

Il a nié toute trace d’histoire juive à Jérusalem et au Proche-Orient, et a donc nié l’existence d’un peuple juif. Il a, une fois de plus, appelé les terroristes tueurs de Juifs «martyrs» et a fait une fois de plus l’éloge de leur «courage».

Il a ajouté que l’Autorité Palestinienne cessait désormais de reconnaître Israël, ce qui ne change rien puisque l’Autorité Palestinienne n’a jamais reconnu Israël.

Dire dans le même discours que les Juifs ont préféré mourir en Europe sous Adolf Hitler (et ont donc préféré aller à Auschwitz !), qu’Israël n’a pas de lien avec le judaïsme et est une colonie occidentale, que le territoire d’Israël est «palestinien» depuis le temps de Canaan il ya plus de trois mille ans, que les Arabes «palestiniens» ont été chassés de leurs terres à la fin du dix-neuvième siècle, et que les Juifs du monde arabe ont été forcés de venir en Israël par des dirigeants juifs, et nier à nouveau la Shoah et l’existence du peuple juif est une immense insulte aux six millions de juifs morts pendant l’extermination des Juifs d’Europe, à ceux qui ont fondé Israël et en ont fait l’Etat juif magnifique d’aujourd’hui. C’est aussi une immense insulte à l’histoire et à la réalité la plus élémentaire. Appeler «martyrs» des terroristes tueurs de Juifs est une insulte aux victimes des tueurs en question, et un rappel de ce que les assassins «palestiniens» mènent le djihad et sont des islamistes, tout comme Mahmoud Abbas.

Ceux qui n’auraient pas encore compris que la «cause palestinienne» est intrinsèquement monstrueuse, totalement et absolument incompatible avec l’existence d’Israël, que l’idée de créer un Etat palestinien à côté d’Israël est tout aussi monstrueuse, car les dirigeants «palestiniens» n’ont jamais voulu d’un Etat à côté d’Israël et veulent seulement détruire, et que vouloir donner un Etat à ces dirigeants est insensé et criminel devraient comprendre.

Ils devraient comprendre d’autant plus volontiers que Mahmoud Abbas est le moins insensé des dirigeants palestiniens, qui comptent dans leurs rangs des psychopathes aux intentions génocidaires bien plus explicites.

Ils ne comprendront pas parce qu’ils ne veulent pas comprendre, parce que ce qui les anime est un aveuglement volontaire qui dissimule à peine la haine anti-juive, et parce qu’ils sont en position de complices.

La seule chose que la presse française a retenue du discours de Mahmoud Abbas est que ce dernier n’accepte plus de négocier sous l’égide des Etats-Unis.

Ce que la presse française n’a pas remarqué est que ce sont les Etats-Unis de Donald Trump qui ne veulent plus négocier avec Mahmoud Abbas, qui n’est vraiment pas en position de force, non, vraiment pas du tout.

Donald Trump a décidé de cesser de financer l’UNWRA, et l’Autorité Palestinienne, et a d’ores et déjà fortement restreint ce financement. Donald Trump va proposer bientôt un projet de paix au Proche-Orient qui reposera sur l’alliance entre le monde arabe sunnite et Israël, et qui va reléguer la «cause palestinienne» vers le crépuscule.

Les politiciens français et européens et les mollahs iraniens fanatiques seront très bientôt les derniers soutiens sur qui pourront compter des gens comme Mahmoud Abbas. La France et l’Europe essaieront de combler le trou béant qui prend forme dans les caisses de l’UNWRA et l’Autorité Palestinienne mais n’y parviendront pas, car cela leur coûterait beaucoup trop cher.

Ils continueront à embrasser des êtres répugnants tels que Mahmoud Abbas tant qu’ils le pourront, mais combien de temps pourront-ils encore feindre ignorer que ce sont des êtres répugnants et ne pas apparaître eux-mêmes comme des êtres répugnants ?

La question mérite d’être posée.

Disons qu’ils pourront tant que la presse française et d’autres presses occidentales occulteront les propos de Mahmoud Abbas et de ses semblables, adopteront une version de l’histoire presque aussi fausse que celle inhérente aux délires obscènes de Mahmoud Abbas, définiront sur un mode islamo-gauchiste les islamistes «palestiniens» tueurs de Juifs comme des «résistants».

Disons que, au vu de ce que la presse française et d’autres presses occidentales sont devenues, cela peut dès lors durer encore un certain temps.

Combien de temps ? Je ne sais pas.

Je veux penser que la phrase d’Abraham Lincoln garde une part de vérité : «Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps ; vous pouvez tromper tout le monde un certain temps : mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.»

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Guy Millière

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz