Publié par Jean Vercors le 29 janvier 2018

Je ne vais pas vous parler de Mohamed Kaci-Saïd, ancien footballeur international algérien, qui évoluait au poste de milieu de terrain, mais d’un autre Mohamed, Kaci de son état, et militant journaliste à TV5 monde.

Quand Kaci le militant journaliste parle du conflit arabo-israélien, il faut le croire sur parole car évidemment il n’a aucun parti pris au sujet du conflit entre Arabes palestiniens et juifs israéliens.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

D’origine algérienne, Mohamed Kaci présente Maghreb-Orient Express (#MOE), une émission de télévision politique et culturelle dominicale diffusée sur la chaîne généraliste francophone internationale TV5 Monde depuis le 6 février 2011.

L’émission est diffusée chaque dimanche à 20 heures en France et en Europe. #MOE se vante sur son site d’être l’émission en connexion avec le monde arabe– sans aucun doute un gage de neutralité absolue puisque le monde arabe refuse de reconnaître Israël. Et TV5 Monde est une chaîne du service public, détenue à 31% par France Télévision.

  • Kaci n’ira pas enquêter en Libye, qui fait aussi partie du Maghreb, car il serait obligé de fermer les yeux sur les marchés aux esclaves noirs.
  • Il n’ira pas non plus en Syrie, car il serait obligé de parler des massacres de Palestiniens, dont des dizaines d’enfants. Il devrait aussi ignorer les massacres commis par des musulmans arabes contre d’autres musulmans arabes, ce qui ne cadre pas bien avec l’image d’un islam religion de paix et d’amour.
  • Kaci ne peut pas parler de la persécution des Kabyles en Algérie, celle des Coptes d’Egypte, de l’occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc ou des bombardements turcs sur sa population civile kurde. Non, rien de tout ça.
  • Il ne rapportera jamais, Mohamed Kaci, que son pays d’origine, l’Algérie, a été dénoncé pour racisme à l’égard des travailleurs chinois, lesquels ne bénéficient d’aucune aide sociale ou encore que l’Algérie a été accusée par Human Rights Watch de persécuter les ahmadis (source Francetvinfo http://geopolis.francetvinfo.fr/qui-sont-les-ahmadis-persecutes-en-algerie-qui-pronent-la-laicite-155679).

Mais si monsieur Mohamed Kaci ne parle pas de ces très importants sujets, alors de quoi monsieur Mohamed Kaci parle-t-il, lors de son émission dominicale ?

Je vous donne la réponse car jamais vous ne pourriez la trouver tout seul : il fait semblant de prendre la défense de la cause palestinienne afin d’attaquer Israël !

Diable, pourquoi ai-je écrit qu’il fait semblant de prendre la défense de la cause palestinienne ?

Comment sais-je “qu’il fait semblant” et qu’il n’est pas sincèrement concerné par les Palestiniens ?

Parce que lorsque les Arabes palestiniens sont massacrés en Syrie, Kaci reste silencieux. Et parce que lorsque des Arabes palestiniens sont mis à mort en pleine rue de Gaza, ou torturés dans les prisons de Gaza, Kaci n’éprouve aucun intérêt pour leur sort. Il n’y a que lorsqu’ils sont blessés ou tués par des juifs que Kaci se réveille.

Sur son compte Twitter, au lieu de rapporter les faits tels qu’ils se déroulent, Kaci retweete des messages de Fake News. Rien de nouveau jusqu’à là me direz-vous, puisque la plupart des journalistes couvrant la Judée ou la Samarie font exactement la même chose.

La particularité de ce journaliste militant contre Israël, c’est qu’il bombarde de retweets la propagande palestinienne.

La deuxième chose que Kaci sait bien faire, c’est sa façon pernicieuse d’inviter exclusivement des “experts”, des témoins et des commentateurs anti-israéliens pour parler du conflit que mènent les colons arabes musulmans de Judée et Samarie contre les juifs. Comme c’est pratique : dans les émissions de Mohamed Kaci, tout le monde dénonce les vilains juifs d’une seule et même voix.

Commençons par les tweets, j’en ai relevé quelques-uns :

  • Kaci tweet un dessin de Carlos Latuff, un brésilien activiste d’extême-gauche connu pour ses caricatures anti-israéliennes et anti-américaine. Puis il tartine son tweet qui flirte avec l’antisémitisme (tweet par ailleurs tellement incomplet qu’un lecteur peu informé comprendra l’inverse de la réalité) des hashtags classiques des agences de presse du Hamas et de l’OLP. Ça c’est du journalisme honnête, indépendant, du vrai journalisme de service public à la Française !

  • Le deuxième tweet qui a retenu mon attention pour sa retenue et sa haute tenue, digne des meilleurs journalistes, reprend un autre dessin antisémite de Latuff, tiré du site juif anti-israélien d’extrême-gauche Mondoweis, lequel était qualifié en 2012 par Algemeiner de «pourvoyeur de matériel antisémite» :

  • Dans son troisième tweet, Mohamed Kaci oublie comme c’est étrange pour un journaliste, de mentionner que Mairead Maguire est une grande admiratrice du mouvement terroriste Hamas :

 

Lorsqu’il présente le conflit arabo-israélien, disais-je plutôt, Kaci n’invite dans son émission que des militants hostiles à Israël– qu’ils soient juifs ou pas, israéliens ou pas. Le débat est pipé d’avance, et tout le monde est d’accord. La méthode stalinienne par excellence.

Quelques exemples :

  • En octobre 2017, TV5 Monde laissait un des invités de Kaci porter un T-shirt à l’effigie du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri, lors de l’émission Maghreb Orient Express. Cela s’appelle de la propagande, de la complicité passive envers les terroristes.

  • Le 12 mai 2013, Mohamed Kaci présentait Israël-Palestine : Apartheid, la fin d’un tabou ? Chacun sait qu’il n’existe pas d’Apartheid en Israël, contrairement aux pays arabes. Mais Maghreb-Orient Express donna la parole, encore une fois, à des gauchistes producteurs de mensonges qui dénoncèrent un soi-disant système “ségrégationniste” mis en place par Israël, lequel évidemment n’existe pas. Pourquoi ? Parce que si Israël pratiquait l’Apartheid, combien de minutes s’écouleraient, à votre avis, avant que l’UE le dénonce, que le Conseil de sécurité des Nations Unies convoque une session spéciale, et que la Cour pénale internationale soit saisie ! Zéro minute ! Le monde serait en ébullition.
  • Et devinez qui étaient les invités de l’émission de Kaci ?

– Tal Dor, une militante anti-israélienne, membre de l’organisation d’extrême-gauche Zochrot, financée en partie par la France, qui lui a versé 800 000 euros entre 2012 et 2017 (source NGO monitor),

– Michel Bôle-Richard, ancien journaliste au quotidien Le Monde, auteur de “Israël le nouvel apartheid”, un pamphlet anti-israélien truffé de mensonges pro BDS.

Michel Warschawski, militant anti-israélien, membre de l’organisation terroriste FPLP, et qui dirigea la Ligue communiste révolutionnaire marxiste proche des partis arabes. En 1987, Warschawski a été arrêté pour «avoir fourni des services à des organisations illégales de colons arabes”, et a été condamné en 1989 à vingt mois de prison, dont dix avec sursis, pour avoir rédigé une brochure pour le Front pour la libération de la Palestine.

Il n’y avait pas un seul invité objectif ou honnête pour contredire ces pseudo-pacifistes.

Voilà comment TV5 Monde maîtrise le «grand mensonge», celui qui déforme la réalité si grotesquement que les gens ordinaires supposent que personne n’aurait l’effronterie de la promulguer si elle n’était pas vraie. TV5 peut se réjouir d’avoir un Mohamed Kaci ! Car il semble bien que sur les médias français de service public, toute expression qui n’accuse pas Israël soit interdite.

Kaci va plus loin encore dans l’obscène lorsqu’il affirme que “Longtemps tabou, le mot «apartheid» est désormais ouvertement employé, notamment par des ex-Premiers ministres comme Ehud Olmert ou Ehud Barak, pour désigner la situation des Palestiniens des territoires occupés et celle des Arabes israéliens. Quelles sont ces discriminations ?»

Jamais Israël n’a été désigné comme pratiquant un apartheid ou une quelconque ségrégation envers les Arabes israéliens. Mohamed Kaci le sait et il ment, TV5 monde le sait aussi.

  • L’éthique et les normes du journalisme exigent des journalistes qu’ils vérifient l’exactitude factuelle des informations qu’ils rapportent. Mohamed Kaci s’en balance, des normes et de l’éthique : il a le feu vert de la chaîne.
  • La vérification factuelle “est ce qui sépare le journalisme des autres modes de communication, tels que la propagande, la fiction ou le divertissement” dit la charte de la presse. Mohamed Kaci et TV5 Monde travaillent en mode propagande.
  • L’absence de vérification conduit à la publication d’informations potentiellement peu fiables, sans confirmation indépendante des faits. Mohamed Kaci est non seulement trop fainéant pour assurer cette tâche, mais il est surtout malhonnête. Et jamais il ne sera dénoncé par ses pairs, évidemment…

  • Le 4 juin 2017, Alain Gresh, directeur du journal en ligne OrientXXI.info et grand ami du violeur Tariq Ramadan était l’invité de #MOE. Gresh est un des propagandistes anti-israéliens les plus malhonnêtes dans sa couverture de la guerre que mènent les colons arabes palestiniens contre Israël.

  • Le 27 octobre 2015, Mohamed Kaci offre le plateau de TV5 à qui d’autre ? Leila Shahid, descendante du mufti nazi de Jérusalem, et Simone Susskind, une engagée contre le sionisme, pour qu’elles déballent en toute sérénité et en duo leur haine viscérale. Pour Mohamed Kaci, c’est le Nirvana. Il n’a même pas besoin de fumer la Chicha.

  • Dans son émission du dimanche 6 janvier 2013, Israël-Palestine, que reste-t-il d’Oslo ? L’invitée d’honneur est Michèle Sibony de L’Union juive française pour la paix (UJFP), une officine extrémiste anti-israélienne, opposée à l’occupation par les juifs des territoires disputés qu’ils appellent– on se demande en vertu de quel droit international- Palestiniens. Là encore, Mohamed Kaci et TV5 Monde sont en pleine jubilation, mais certainement pas en pleine information.
  • Le 9 octobre 2017, Mohamed Kaci recevait dans son émission #64 minutes, Amos Gitai, un réalisateur israélien réputé pour son engagement absolu contre Israël, pour faire la promotion de son brûlot “À l’ouest du Jourdain”, un film de propagande anti-israélienne comme les aiment les médias.

Mohamed Kaci ira-t-il jusqu’à réunir sur un même plateau de TV5 Monde tous les journalistes anti-israéliens du Haaretz, les promoteurs de BDS, et les anciens terroristes reconvertis en délégués pour la Palestine ? Rien n’est moins improbable.

  • Voici ce que déclarait Mohamed Kaci dans son émission du 7 novembre 2012 : où est passé le processus de paix au Proche-Orient ? :

Ses invités :

  • Ahmad Bargouthi, réalisateur pro-palestinien financé par le New Israel Fund, une organisation d’extrême-gauche américaine foncièrement anti-israélienne,
  • Yona Rozenkier, réalisateur gauchiste anti-israélien.
  • Et en duplex de Jérusalem : Samia Hathroubi du mouvement YaLa Young Leaders, une organisation qui soutient ouvertement la campagne antisémite de BDS.

Mohamed Kaci est un menteur, et il n’a jamais visité Israël.

  • Il sait qu’un million et demi d’Arabes (20% de la population du pays) vivent librement en Israël, qu’ils bénéficient de plus de droits civiques et de protection des droits de l’homme que dans n’importe quel pays arabe au monde.
  • Il sait qu’ils ont les mêmes droits que les citoyens juifs israéliens.
  • Ils peuvent voter, et ils le font, contrairement à leurs voisins palestiniens qui sont dirigés par un “président” qui n’est plus président depuis 2008 faute d’élections.
  • Ils peuvent être membres du Parlement israélien, et ils le sont.
  • Ils peuvent posséder des biens et des entreprises– alors que les juifs et les chrétiens n’ont pas le droit de posséder des biens dans de nombreux pays musulmans– ils peuvent travailler aux côtés de juifs israéliens, et ils le font.
  • Ils peuvent être juges, et ils le sont.
  • Ils peuvent être présidents d’Israël et un Arabe l’a été.
  • Il sait que c’est un juge arabe de la Cour suprême d’Israël qui a condamné l’ancien président d’Israël– un juif– à une peine d’emprisonnement pour viol.

Quelques autres exemples d’Arabes dans la vie israélienne, monsieur le journaliste propagandiste :

  • Reda Mansour était la plus jeune ambassadrice de l’histoire d’Israël, et elle est maintenant Consule générale au Consulat d’Israël à Atlanta ;
  • Walid Badir est une star internationale du football de l’équipe nationale d’Israël et le capitaine de l’une des équipes majeures de Tel-Aviv ;
  • Rana Raslan est une ancienne Miss Israël ;
  • Ismaël Khaldi était jusqu’à récemment le consul adjoint d’Israël à San Francisco ;
  • Khaled Abu Toameh est un journaliste important du Jerusalem Post ;
  • Ghaleb Majadele était jusqu’à récemment ministre dans le gouvernement israélien.

Ils sont tous Arabes israéliens, Monsieur Mohamed Kaci. Pas un n’est juif. Montrez-moi dans quel pays musulman les juifs sont juges à la Cour suprême et peuvent condamner le président musulman en fonction. Vous ne trouverez rien à me montrer, et ça Mohamed Kaci, c’est le vrai apartheid.

Les Arabes israéliens mènent une vie plus libre que les Arabes vivant n’importe où dans le monde arabe et vous le savez. Aucun Arabe, dans aucun pays arabe, n’a les droits civils et la liberté personnelle dont jouissent les Arabes en Israël et vous le savez.

Mohamed Kaci, en vous servant de la plate forme médiatique et de la complicité du service public et de TV5 Monde, vous délégitimez Israël, vous rejoignez ceux qui cherchent sa disparition, et vous espérez avec eux pouvoir persuader des gens non informés qu’Israël ne mérite pas d’exister, tout comme l’Afrique du Sud n’a pas mérité d’exister, et que sa destruction sera un remède aux malheurs et aux guerres du monde.

Désolé de vous dire qu’en réalité, le public français sait très bien de quels mensonges est accusé Israël.

Les Français savent parfaitement qu’Israël ne pratique pas l’apartheid, mais que les Etats arabes le pratiquent. Ils savent que les terroristes qui tuent dans le monde sont les mêmes qui frappent en Israël. Que les méthodes des attentats au couteau, à la voiture piégée, sont les mêmes en Israël et chez eux en France et en Europe. Et que ces attentats sont perpétrés oui Mohamed Kaci, par des musulmans en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne comme dans la capitale juive Jérusalem.

Ils savent enfin que les musulmans tentent de s’approprier l’histoire juive, le passé juif de Jérusalem et de la Palestine, tout comme ils tentent de s’approprier l’histoire de France et le passé de la France.

Il y a des mensonges, et il y a des mensonges répugnants. “Israël Etat d’apartheid” tombe dans cette dernière catégorie. Son seul but est de faire accepter l’extermination d’Israël comme une solution finale et raisonnable.

Au fait monsieur Mohamed Kaci, vous qui êtes d’origine algérienne, vous devriez pouvoir m’éclairer sur un point : où sont passés vos juifs ?

Où sont les juifs algériens ? Merci de nous éclairer.

As-salāmu ʿalaykum–السَّلَامُ عَلَيْكُمْ‎ de Jérusalem, ville éternelle du peuple juif depuis 3 000 ans qui ne sera jamais plus volée aux juifs par les musulmans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous