Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2018

Un article en hébreu du quotidien israélien Yedioth Ahronoth est apparu sur ma page Facebook (ici : Facebook.com). J’ai cliqué sur le bouton traduction pour voir de quoi il parlait, et le résultat m’a révolté au point que je devais le signaler…

Première copie d’écran, la traduction Facebook :

  • La traduction donne “Les jeunes mariés sont venus à la mosquée ibrahimi et ont remporté une surprise passionnante des soldats d’idf. Toutes nos félicitations!” (en anglais, The Bride and groom came to the ibrahimi mosque and won an exciting surprise from idf soldiers. Congratulations!).
  • Pourtant, et Google Translate le confirme, מערת המכפלה veut bien dire Caveau des patriarches :

Je n’accuse pas nécessairement Facebook d’antisémitisme, un humain n’a peut-être même pas été impliqué dans cette traduction. Je constate cependant que les “erreurs” vont très souvent dans un seul sens.

L’Intelligence Artificielle derrière le moteur de traduction travaille à partir du matériel qui lui est fourni.

La traduction est basée sur la recherche de documents traduits en plusieurs langues et sur la recherche de similitudes.

Donc cela peut signifier que sur la plupart des documents où l’on trouve ces mots, un nombre important de documents en anglais disent “Ibrahimi mosque”. Le système d’IA établit ensuite la connexion automatiquement.

Cela étant dit, l’erreur doit être réparée et elle n’est pas forcément un fait exprès de Facebook. En revanche, si Facebook refuse de corriger… alors oui, il y a une intention maligne.

Car ils corrigent régulièrement des erreurs en introduisant des exceptions aux algorithmes.

 

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous