Quantcast
FLASH
[19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 3 février 2018

Israël fait face et résiste à un plan machiavélique qui se conjugue aux efforts des Libanais et des Iraniens pour voler ses ressources d’énergie, aussi bien de pétrole que de gaz.

Le gaz est la principale source d’énergie en ce XXIe siècle, que ce soit comme solution de rechange au pétrole en raison de la diminution des réserves, ou comme source d’énergie propre. Par conséquent, le contrôle des zones gazières du monde par les différentes puissances est à la base d’un conflit international dont la manifestation est régionale.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

À partir du moment où Israël a entrepris l’extraction de pétrole et de gaz, il est devenu clair que le bassin Méditerranéen était entré en jeu.

En effet, selon le Washington Institute, le bassin méditerranéen est riche en gaz et Israël en serait l’Etat le plus riche. Ce même institut a aussi spéculé que la bataille entre la Turquie et Chypre allait s’intensifier à ce sujet.

Maintenant que le secret du gaz israélien est levé, tout un chacun pourrait comprendre les raisons et le degré des mensonges sur Israël. Promesse de très importantes recettes, les réserves d’hydrocarbures qui dorment dans les sous-sols maritimes israéliens exacerbent les tensions avec le Liban.

La milice libanaise du Hezbollah a fait des déclarations, cette semaine, selon lesquelles le bloc 9 du champ gazier maritime israélien appartenait au Liban.

Un texte publié, ce mercredi 31 janvier 2018, souligne :

«nous réitérons notre soutien aux positions des trois présidents et à celles des autres responsables libanais qui se sont dressés contre cette nouvelle agression. Nous réaffirmons notre position ferme et sans équivoque de nous opposer fermement à toute agression contre nos droits pétroliers et gaziers, défendre les avoirs du Liban et protéger ses richesses

Ce jeudi 1er février 2018, le président libanais Michel Aoun a mis en garde contre le complot tissé par l’ennemi israélien contre le Liban, « surtout que certaines parties œuvrent pour assurer une ambiance qui s’harmonise avec les menaces israéliennes d’attaquer le pays ».

De son côté, le président du Parlement libanais Nabih Berry a dit que le Liban resterait campé sur ses positions. Les propos libanais interviennent suite à l’attribution par le Liban de licences d’exploration et de production d’hydrocarbures offshore, notamment dans la zone maritime israélienne.

Le Liban compte continuer ses provocations et dit qu’il poursuivra l’exploration pétrolière malgré les critiques israéliennes.

Les prétentions libanaises sont des signes d’impuissance

Ces revendications libanaises, qui s’inscrivent dans la politique expansionniste du Hezbollah, sont formulées dans le but d’anéantir les droits des autres et constituent une menace pour la région. Le gouvernement israélien en discutera avec les partenaires internationaux concernés afin de faire valoir ses droits légitimes et de marquer son rejet de toute tentative de nuisance venant de quelque partie que ce soit.

Il convient de noter que le Liban avait lancé un appel d’offres pour l’exploitation d’un gisement gazier qui, selon le Premier ministre libanais Saad Hariri, appartiendrait en fait au Liban. Les puits de pétrole dont la plupart ont été découverts en 2009 se trouvent au large du Méditerranée dans les eaux territoriales israéliennes, et les compagnies n’ont pas donné suite aux appels d’offre, pour des raisons d’insécurité juridique.

Les déclarations libanaises concernant les gisements de pétrole et de gaz israélien témoignaient de la faiblesse et de l’incapacité du Hezbollah. Lorsque les responsables libanais attribuent l’exploitation d’un champ gazier, notamment le bloc 9, qui, selon toutes les normes, appartient aux Israéliens, il s’agit d’un comportement très provocateur.

Les propos des responsables libanais sont un signe de faiblesse du pays du cèdre. Lorsque le Liban prétend que cela lui appartient, ses propos sont le signe de l’incapacité de Beyrouth de déclencher un conflit avec les Israéliens. Ces derniers temps, nous avons été témoin de multiples demandes formulées par le Liban appelant la communauté internationale à faire pression sur Israël.

Le Hezbollah sait aussi que s’il veut entrer en guerre contre Israël en raison de ces puits de pétrole, la guerre sera fatale pour lui. Si cette organisation terroriste était capable de mener une attaque et si elle était sûre des résultats d’une guerre, aujourd’hui, nous n’assisterions pas aux cris d’orfraie des autorités libanaises.

Saad Hariri, Premier ministre libanais, a qualifié de « provocation » les déclarations du ministre israélien des Affaires militaires.

Un exercice israélo-américain sera lancé dès lundi

Lundi 5 février 2018, Israël lancera un exercice majeur de simulation d’attaques au missile.

Les troupes américaines assisteront à l’exercice, qui simulera ainsi une grande guerre contre Israël avec le tir notamment de milliers de missiles. L’exercice bi-annuel Juniper Cobra, mené conjointement par l’armée israélienne et l’armée américaine, commencera pour une neuvième session à compter de lundi et se poursuivra jusqu’à la fin de la semaine.

Le premier exercice de Juniper Cobra a eu lieu en 2001, et c’était l’un des exercices conjoints les plus importants et les plus complexes des États-Unis et de l’État juif.

L’objectif principal de cet exercice est de mesurer la capacité des systèmes anti-missiles israéliens à faire face aux missiles balistiques de longue portée et d’optimiser leur performance.

Environ 3 200 soldats de l’armée israélienne et du commandement des forces américaines en Europe (EUCOM) avaient participé à l’exercice de 2016.

Les troupes américaines sont déjà stationnées pour participer à l’exercice de cette année.

Le ministre israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, a déclaré hier que les capacités militaires du Hezbollah avaient considérablement augmenté et que si une guerre éclatait, Tel-Aviv ciblerait à la fois le Liban et la Syrie.

Il a dit que le Liban « paiera le prix fort » si une guerre devait à nouveau éclater, et sera tenu pour responsable pour avoir laissé le groupe terroriste chiite Hezbollah « sacrifier ses intérêts nationaux en se soumettant totalement à l’Iran ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz