Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean Vercors le 7 février 2018

J’entends régulièrement ce commentaire anti-israélien de la part de certains Américains : « Pourquoi donnons-nous à Israël 3,8 milliards de dollars chaque année ».

D’autres critiques avancent qu’Israël est le plus grand bénéficiaire de l’aide américaine, et les gens très mal informés avancent qu’Israël ne survit que grâce à l’aide américaine, et demandent ce que les Etats-Unis obtiennent en retour.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La légende : le lobby israélien est tout puissant à Washington 

De nombreux détracteurs d’Israël disent qu’Israël reçoit la part du lion de l’aide militaire américaine. La suggestion même évoque le démon d’un lobby israélien tout-puissant qui aurait transformé le Congrès américain en son pion.

La réalité

  • Selon les chiffres publics (1) (L’office des données publiques du Sénat publie le montant que reçoivent tous les lobbies) et ceux de la Sunlight Foundation (2) :
    • l’UAE dépense les sommes les plus importantes pour faire du lobby auprès du Congrès américain. En 2013, il a dépensé plus de 14 millions de dollars, 14 186 622 dollars exactement.
    • Suivent l’Allemagne, 12 millions,
    • Le Canada 11,2 millions,
    • L’Arabie saoudite, 11,1 millions.
    • Le 5e pays qui dépense le plus pour faire du lobby auprès des législateurs américains est le Mexique, avec 6 132 132 dollars.
    • Puis le Maroc, 4 millions,
    • La Corée du Sud, 3,9 millions
    • L’Etat d’Israël ? Il a dépensé, tenez-vous bien, 1250 dollars, rapporte le Washington Post (3)– mais il existe des lobbies pro-israéliens américains, l’AIPAC est le plus important, et le montant total dépensé par l’ensemble des groupes pro-israéliens est de 4,9 millions de dollars, soit moins que le Mexique et un tout petit peu plus que le Maroc. (4) D’autres dépenses de lobbying sont faites par des personnalités pro-israéliennes (15 millions de dollars en 2017), mais leurs contributions se mélangent avec des préoccupations très éloignées d’Israël.

Mais ces chiffres sont à comparer avec la puissance d’autres lobbies (5) : 

  • En 2017, Amazon a dépensé 11,4 millions de dollars à lui tout seul,
  • Alphabet, la société mère de Google, a dépensé 15,43 millions,
  • Microsoft, 8,7 millions,
  • Facebook, 8,7 millions,
  • Et les deux lobbies de loin les plus puissants sont la Chambre de commerce des Etats-Unis, qui a dépensé 104 millions de dollars, et les agents immobiliers, 65 millions.

L’aide militaire, quelle aide militaire ?

Lorsqu’on évoque l’aide militaire des États-Unis à Israël, on regarde généralement un seul chiffre : les sommes versées. Pourtant, elles sont pratiquement insignifiantes par rapport aux coûts et aux avantages directs de l’aide militaire américaine aux pays étrangers– à commencer par le coût des troupes américaines sur le terrain.

Le financement militaire américain concerne plus de 150 pays. Il subventionne par exemple l’acquisition de matériel de défense, des services, et des formations aux États-Unis. Ces subventions permettent aux amis et aux alliés d’améliorer leurs capacités de défense.

  • En 2016, les États-Unis ont décidé de donner 3,8 milliards de dollars d’aide militaire à Israël par an. C’est beaucoup n’est-ce pas ?
  • En comparaison, l’aide militaire annuelle des États-Unis au Japon est de 27 milliards de dollars.
  • L’Allemagne reçoit 21 milliards de dollars,
  • et la Corée du Sud, 15 milliards de dollars.

En outre, l’Afghanistan a reçu 12,9 milliards de dollars, ce qui en fait le principal bénéficiaire de l’aide directe au Moyen-Orient.

  • Plus de 100 000 soldats américains protègent le Japon, l’Allemagne et la Corée du Sud.
  • Israël se défend tout seul et défend les intérêts américains au Moyen-Orient.
  • 100% de l’aide militaire américaine à Israël sert à acheter des biens et des services aux États-Unis et profite donc à l’économie américaine en retour, ce qui représente des milliers d’emplois dans l’industrie de la défense américaine.

Enfin, il convient de rappeler qu’Israël ne reçoit qu’une minuscule fraction de l’aide militaire totale américaine, car la plus grande partie est dépensée… aux États-Unis même, et elle alimente l’économie américaine.

Que reçoit l’Amérique en retour ?

Notez ce fait intéressant : jamais personne ne demande ce que reçoit l’Amérique en retour de son aide militaire à l’Allemagne ou à la Corée du Sud, c’est toujours concernant l’Etat juif que la question est posée… antisémitisme ancestral, quand tu nous tiens…

Israël est l’un des alliés les plus précieux et les plus fiables des États-Unis. Il fournit aux États-Unis une intelligence inestimable qui a sauvé la vie de beaucoup d’Américains (Israël fournit également beaucoup de renseignements aux Européens qui ont évité de nombreux attentats terroristes, mais ceci est une autre histoire).

Cette aide précieuse a par exemple été révélée lorsque la gauche a accusé le Président Trump d’avoir partagé avec la Russie les informations fournies par Israël sur l’intention d’ISIS de dissimuler des bombes dans les ordinateurs portables pour faire exploser des avions civils.

Les États-Unis contribuent également au financement de projets de développements technologiques défensifs tels que les systèmes anti-missiles Arrow et Iron Dome, dont les Etats-Unis bénéficient en retour. Aidé par le financement américain, Israël a développé avec succès des innovations de défense sans précédent qui peuvent abattre des roquettes et des missiles avec des taux de réussite jamais connus auparavant. Ces technologies sont maintenant disponibles pour les États-Unis et ses alliés. Le Royaume-Uni a récemment décidé d’acheter Iron Dome pour défendre les Malouines.

Un autre exemple est le système de protection active missile-missile « Windbreaker » du tank israélien Aspro A qui l’entoure d’un système radar à 360 degrés, qui détecte les projectiles entrants avant de tirer un missile neutralisant depuis un lanceur en rotation. Cette technologie est maintenant disponible aux États-Unis.

 

 

Le mythe : Israël ne survit que grâce à l’aide militaire américaine

Deux chiffres qui disent tout :

  1. Le PIB israélien 2017 est de 387 milliards de dollars. Il a augmenté de 4,4% par rapport à 2016.
  2. L’aide américaine est de 3,8 milliards de dollars, soit 1% du PIB total. Clairement, Israël peut s’en passer.

Les États-Unis sont maintenant dirigés par un président homme d’affaires qui connaît ses dollars et ses cents. Il lui est constamment reproché de ne pas être un idéologue mais un pragmatique, et la gauche lui en veut de ne rien décider qui ne soit dans l’intérêt du peuple américain. On peut donc supposer sans trop se tromper que Trump a évalué que le marché de la sécurité avec Israël profite à son pays. De plus, Israël est un pays qui partage non seulement de nombreuses valeurs communes avec les Etats-Unis qui ressentent et aiment leurs racines judéo-chrétiennes, mais apporte une contribution significative aux intérêts vitaux américains. Je ne suis pas certain que l’Allemagne ou la Corée du Sud puissent revendiquer l’un ou l’autre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.


Sources :

(1) https://www.americaninno.com/dc/which-foreign-country-spends-the-most-on-lobbying-in-washington/
(2) https://sunlightfoundation.com
(3) https://www.washingtonpost.com/blogs/in-the-loop/wp/2014/05/14/which-foreign-countries-spent-the-most-to-influence-u-s-politics/?utm_term=.1dacc9b0e9c0
(4) https://www.opensecrets.org/lobby/indusclient.php?id=Q05
(5) http://thehill.com/business-a-lobbying/business-a-lobbying/318177-lobbyings-top-50-whos-spending-big

https://besacenter.org/…/dispelling-myth-israel-largest-be…/

http://time.com/…/afghanistan-is-the-big-winner-in-u-s-for…/

https://en.wikipedia.org/wiki/Economy_of_Israel

https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_military_aid

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :