FLASH
[18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  |  Aujourd’hui, Hamas a fait exploser une bombe sur les soldats israéliens sur la clôture de sécurité avec Gaza. En réponse, l’aviation a attaqué 6 cibles du Hamas: 1 tunnel terroriste à Zaytun, des camps militaires près de Deir ElBalah et Khan Yunis  |  Trump: « les médias Fake News ne veulent pas dire que le groupe russe de trolls a été formé en 2014, bien avant ma candidature à la présidence. Peut-être qu’ils savaient que j’allais me présenter même si je ne le savais pas! »  |  « J’ai vu toutes les publicités russes et je peux dire très clairement qu’influencer les élections n’était *PAS* leur but principal. » Rob Goldman, Vice-président des annonces Facebook  |  Le Hamas tient Israël pour responsable de l’aggravation de la situation, car il a demandé à Israël de ne pas riposté aux attaques d’aujourd’hui  |  Tsahal a frappé 6 cibles terroristes à Gaza: 1 tunnel en cours de construction à Zeitoun, 1 site de fabrication d’armes, 1 complexe militaire près de Khan Younis et 3 autres sites terroristes  |  Les terroristes d’Izz ad-Din al-Qassam, une branche armée du Hamas, affirment avoir tiré des missiles antiaériens sur des avions israéliens au-dessus du sud de Gaza il y a quelques instants  |  Le Hamas a tenté de prendre pour cible les avions israéliens qui bombardent des cibles terroristes à Gaza. Multiples roquettes tirées vers Israël. L’alarme a été encore déclenchée près d’Eshkol  |  Des chars israéliens tirent à l’est de Rafah depuis 30 minutes. L’alarme a été déclenchée dans les communautés d’Eshkol limitrophes à Gaza. Aucun dommage ni accident n’ a été signalé coté israélien  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 12 février 2018

Lors d’une interview, diffusée il y a une semaine dans l’émission GPS de Fareed Zakaria, sur CNN, le Roi Abdallah II de Jordanie a déclaré, en réponse à une question sur la rhétorique du Président Trump à propos de la religion : « que je sois au Congrès à Washington ou à la Maison Blanche, je pense qu’il y a un manque de compréhension de l’islam. »

Selon le Roi de Jordanie, les fondements de l’islam se basent sur les mêmes vertus morales que celles prônées par le Christianisme et le Judaïsme.

« Ce n’est pas une religion de haine. Nous, les musulmans croyons en Jésus en tant que Messie. Nous croyons en la Vierge Marie. Nous croyons en la Bible et en la Torah et c’est ainsi que nous les musulmans avons tous été élevés . »

« Quand nous nous saluons en tant qu’arabes et musulmans, nous disons: “As-salumu alaykum » – que la paix soit sur vous – présentant cette phrase si souvent prononcée comme « le fondement de l’islam »

Le Roi de Jordanie a admis que des « groupes marginaux » et des guerres civiles ont créé une série de problèmes et lancé des défis mais, ajouta-t-il, la plupart des musulmans se battent contre les extrémistes avec les fidèles des autres religions.

Il y a une guerre civile entre nous tous et ceux qui non seulement nous traitent d’hérétiques mais considèrent aussi tous les Chrétiens, les Juifs et les fidèles d’autres religions comme des impies méritant d’être passés par le fil de l’épée”, décrivant cela comme une lutte au sein de l’islam.

« La difficulté, à laquelle nous sommes actuellement confrontés est peut-être le manque de compréhension . C’est à nous musulmans en collaboration avec les Chrétiens, les Juifs et les membres d’autres religion de lutter contre ce fléau, qui demeurera malgré tout un problème à long terme. »

Toutefois, le Roi laissa entendre que de tels efforts pourraient être sabotés à travers toute la planète si la population musulmane devait se sentir « victimisée et isolée », cela créant un terreau propice au sentiment de mépris ressenti par les musulmans.

« Nous souhaitons tous un avenir meilleur pour nos enfants et leurs enfants. Si les musulmans se sentent isolés, il y a danger. Et la rhétorique qui va dans cette direction n’est pas une bonne chose pour nous tous. »

Très belle interview, irradiant de bons sentiments qui, je suis certaine, aura conquis les naïfs et ravi Fareed Zakaria et CNN.

Mais de qui se moque le Roi de Jordanie ?

Son interview illustre à merveille la taqiya ou l’art de la duperie, ce concept coranique bien pratique qui permet aux fidèles d’Allah d’utiliser la ruse pour séduire les infidèles.

Adolphe Hitler parlait aussi de paix alors qu’il se préparait à la guerre et endormait par ses discours et ses promesses la méfiance de ses voisins.

Pour avoir, dans un esprit d’apaisement avec le Chancelier allemand, fermé les yeux sur les dangers de l’idéologie nazie et refusé de prendre au sérieux « Mein Kampf », la « bible » du Führer , les dirigeants occidentaux devinrent les complices d’un dictateur qui plongea le monde dans l’horreur de la seconde guerre mondiale.

Aujourd’hui, nos irresponsables au pouvoir reproduisent la même erreur. Aveuglés par ce même esprit d’apaisement envers les musulmans, ils occultent le danger de l’idéologie islamique, encensent le coran sans le connaître et nous affirment la main sur le cœur que l’islam est une « religion » de paix, d’amour et de tolérance totalement compatible avec la démocratie. Peu importe si aucun pays musulman régi par la charia ne respecte la démocratie , encore moins les Droits de l’Homme. Et si vous avez l’audace de ne pas les croire, vous devenez un ennemi de la démocratie, un fasciste, un nazi, un raciste, l’islam étant selon les serviles laquais occidentaux de l’idéologie islamique étrangement devenu une « race ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mauvaise compréhension de l’islam à Washington

Il est un fait que sous la présidence d’Hussein Obama, la compréhension de l’islam à la Maison Blanche et au Congrès était à son apogée et devait ravir le Roi de Jordanie.

« L’avenir n’appartient pas à ceux qui dénigrent le prophète de l’Islam. » avait déclaré Hussein Obama et il s’appliqua à le faire respecter de toutes ses forces. Barack Hussein Obama fut le Président américain le plus hostile à la Bible, aux Juifs et aux Chrétiens de toute l’histoire des Etats-Unis et cette haineuse hostilité contrastait avec la bienveillance, la tolérance, le respect qu’il manifestait envers le Coran, l’Islam et les musulmans.

Mais le Président actuel a une vision plus lucide de la « religion de paix, d’amour et de tolérance » et cela trouble le Roi Abdallah, habitué à la profonde déférence d’Obama pour la religion d’Allah et le Coran et à son mépris pour le Christianisme, la Bible et Israël..

« …les fondements de l’islam se basent sur les mêmes vertus morales prônées par le Christianisme et le Judaïsme. »

Faux ! L’islam authentique est totalitaire et violent, il s’est dès les origines révélé incompatible avec les valeurs de son temps. L’obscurantisme islamique est gravement et irrémédiablement pathologique.

Les musulmans, rois de la duperie, adorent mentionner certains versets pacifiques et tolérants datant de la période mecquoise de Mahomet. Ils se complaisent dans les passages où les prophètes bibliques, la Vierge Marie et Jésus sont à l’honneur pour affirmer la tolérance et l’ouverture de l’islam envers le judaïsme et le christianisme. Ils n’admettent pas la doctrine de l’abrogation, laquelle remplace tous les versets pacifiques de la première période par les versets violents de la période médinoise. Ils ne reconnaissent pas la validité universelle et éternelle des versets violents qu’ils limitent au contexte historique du temps où ils ont été révélés. Ils prétendent, pour mieux séduire les mécréants, que la liberté de conscience, la liberté de religion, le libre arbitre, la démocratie, l’égalité des sexes, l’égalité entre musulmans et non-musulmans, la séparation de la religion et de l’état sont pour eux tout à fait compatibles avec l’islam alors qu’ils sont soumis dès leur naissance à la loi d’Allah, la charia.

La charia est le corpus de lois islamiques, les islamistes la désignent comme la loi d’Allah elle est immuable et valable pour tous les temps et tous les lieux, elle régit absolument tout et s’applique dans tous les domaines : religieux, pénal, politique (incluant les relations internationales et la guerre), administratif, militaire, social (incluant les contraintes discriminatoires imposées aux sujets non-musulmans), économique (incluant l’esclavage et le commerce des esclaves), matrimonial (incluant la polygamie et le mariage forcé des filles impubères), successoral et bien entendu personnel. En fait la charia est l’expression même du totalitarisme islamique et elle s’oppose diamétralement aux valeurs morales du Judaïsme et du Christianisme.

« Ce n’est pas une religion de haine. Nous, les musulmans croyons en Jésus en tant que Messie. Nous croyons en la Vierge Marie. Nous croyons en la Bible et en la Torah et c’est ainsi, que nous les musulmans avons tous été élevés »

Soit le Roi Abdallah a survolé les versets médinois, soit il nous prend pour des cruches.

« Ce n’est pas une religion de haine »

Alors qu’il nous explique la signification de ces versets débordant d’amour envers le mécréants. Et surtout, qu’il ne dise pas qu’ils ont été déformés, sortis de leurs contexte et/ou ne sont plus d’application vu qu’ils sont scrupuleusement exécutés par les fidèles d’Allah depuis 14 siècles et ce … sans interruption.

2:190-193

(190] Combattez dans la Voie de Dieu ceux qui vous combattent, sans jamais outrepasser les limites permises, car Dieu n’aime pas ceux qui les transgressent.

[191] Tuez-les partout où vous les trouvez et chassez-les d’où ils vous ont chassés, car la subversion est pire que le meurtre. Ne les combattez pas, cependant, auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne vous y attaquent les premiers. Dans ce cas, n’hésitez pas à les tuer. Ce sera la juste récompense des infidèles.

[192] S’ils cessent de vous attaquer, sachez que Dieu est Clément et Miséricordieux.

[193] Combattez-les sans répit jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de subversion et que le culte soit rendu uniquement à Dieu. S’ils cessent le combat, ne poursuivez les hostilités que contre les injustes récalcitrants.

[194] S’ils respectent votre mois sacré, respectez le leur. Mais s’il y a violation de leur part, la loi du talion devra être appliquée. Quand quelqu’un vous agresse, usez de réciprocité en proportion du dommage causé. Craignez Dieu et sachez qu’Il est avec ceux qui Le craignent.. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

4:89:« Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur »

5:33: « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au- delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, »
8 :12: « Et ton Seigneur révéla aux Anges: «Je suis avec vous: affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. »

8.39 : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils œuvrent. »

9 :5: « Après que les mois sacrés(4) expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la ?alat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

9 :29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisentpas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation «

9 :111 : « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait: Et c’est là le très grand succès. »

9 :123 : « Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.”

47 :4 :« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs action. »

Si l’islam n’est pas une « religion» de haine, elle n’a rien d’une « religion » d’amour !

« Nous, les musulmans croyons en Jésus en tant que Messie. Nous croyons en la Vierge Marie. Nous croyons en la Bible et en la Torah et c’est ainsi, que nous les musulmans avons tous été élevés »

Que de mensonges concentrés en une seule phrase, fut-elle royale !

Ce sont les arguments chocs pour séduire les chrétiens crédules, prêts à avaler les couleuvres islamiques sans se poser des questions malgré les persécutions des Juifs et des Chrétiens en terre d’islam depuis 14 siècles. Suite à l’importation massive au cours de ces dernières décennies de musulmans en Occident, Juifs, Chrétiens et laïques commencent aussi à subir les effets douloureux de la « religion » d’amour, de tolérance et de paix et ce dans leur propre pays.

Les musulmans ne croient pas en Jésus des Evangiles mais en un ersatz violent et agressif coranique appelé Issa.

L’Abbé Alain Arbez a dévoilé dans un article remarquable, intitulé »Le Juif Jésus (YESHUA) des Evangiles n’est pas le Jésus (ISSA) du coran et des hadiths ! » toute l’imposture de cette déclaration si fréquemment utilisée par les musulmans pour duper les Chrétiens.

Le Jésus du Coran, appelé Issa, est le résultat conjoint de l’imagination, de la fiction et de l’ignorance. Quand les musulmans vénèrent ce Issa, ils ont en tête quelqu’un qui n’a rien à voir avec le vrai Jésus, premier né de Marie, fils d’Israël, lié à l’histoire biblique. Le Issa du Coran est basé sur des affirmations non historiques émanant de légendes caravanières de l’Arabie du 7ème siècle.

Pour l’immense majorité des croyants musulmans, Issa est le seul Jésus qu’ils connaissent. Mais quiconque accepte ce Jésus islamique accepte aussi le Coran et la religion de Mohamed. En faisant du Jésus des évangiles Issa, un prophète de l’islam, les musulmans réduisent à néant l’existence propre du christianisme, comme ils l’ont fait du judaïsme en vampirisant Abraham, Moïse et David.

L’Issa coranique est en fait le destructeur de la Chrétienté et n’a strictement rien à voir avec le Jésus des Evangiles.

Issa est un prophète de l’islam . Son message est purement islamique, en relation avec Allah (3.84). Comme tous les prophètes avant lui, et comme Mohamed après lui, Issa n’a pour seul but que de donner la loi de l’islam, et de ce fait, ses disciples appelés chrétiens devraient s’en remettre à cette seule loi (3.50; 5.48) car, au départ, ils étaient naturellement soumis à Allah en affirmant: « nous sommes croyants », en d’autres termes: « nous sommes musulmans » (5.111).

Selon les hâdith, la fin des temps verra ce Issa combattant venant détruire la foi chrétienne et faire de l’islam la seule religion triomphante dans le monde entier. Issa en personne démontrera la désobéissance des Juifs et mettra les Chrétiens en accusation pour les condamner à l’enfer en raison de leur croyance à la crucifixion et à l’incarnation.

Dans une tradition, nous lisons que de nouveaux prophètes n’apparaîtront plus sur terre avant que Issa ne revienne, comme un homme de taille moyenne, au teint rougissant, portant deux vêtements légers, des gouttes tombant de sa tête, bien qu’il ne soit pas mouillé. Il combattra pour la cause de l’islam.

Issa « brisera la croix », « tuera les porcs » et abolira la taxe imposée aux infidèles soumis. Allah détruira alors toutes les religions, à l’exception de l’islam. Issa fera disparaître la figure du mal, vivra sur terre durant quarante ans et ensuite mourra. (Sunan Abou Daoud, livre 37,4310).

La croix est le symbole de la chrétienté: briser la croix veut dire: abolir le christianisme. Dans la culture islamique, les porcs sont associés aux chrétiens, et les singes aux juifs; tuer les porcs est donc une manière d’annoncer leur anéantissement. Le retour d’Issa purifiera le monde de l’impureté que représentent les chrétiens aux yeux des musulmans.

Sous la loi islamique, payer la taxe de capitation permet de racheter sa survie et ses biens lorsque l’on fait partie des « gens du livre » (9.29). L’abolition de la taxe signifie donc que le jihad a repris contre les juifs et les chrétiens vivant sous l’islam, et que ceux-ci devraient se convertir sous peine de mort ou d’esclavage.

Rappelons que le musulman dit plusieurs fois par jour la fatiha, la première sourate du Coran, qui est considérée comme la matrice de toutes les autres. Or dans cette invocation à Allah, il est fait il est fait mention de « ceux qui encourent sa colère », c’est à dire les juifs, et de « ceux qui se sont égarés », c’est à dire les chrétiens !

Selon l’Apocalypse de St Jean,( 19:11-21) Jésus ne reviendra pas sur terre pour tuer les Juifs et les Chrétiens, mais pour combattre aux côtés d’Israël contre ses ennemis. Les mahométans ont repris cette révélation et celles d’Esaïe, d’Ezéchiel, d’Amos, de Michée, de Luc et de Matthieu et les ont réécrites à leur avantage. La falsification des Ecritures est l’une de leurs spécialités. Faire croire aux Chrétiens que l’Issa du coran est le Jésus des Evangiles est une ruse pour séduire les mécréants

Autre fantaisie coranique : la Vierge Marie vénérée par les musulmans est la sœur de Moïse et d’Aaron !

Les auteurs du coran ont visiblement confondu Marie avec la Maryam de l’Exode, ayant vécu treize siècles auparavant ! Issa, le Jésus coranique, serait donc né 13 siècles avant le Juif Jésus des Evangiles .

La mère de Issa, Maryam, était la fille d’Imram (3.34,35) (cf le Amram de l’Exode) et la sœur d’Aaron et de Moïse (19.28). Elle avait été adoptée par Zakariah (père de Jean-Baptiste) (3.36). Toujours vierge, Maryam donna naissance à Issa, seule dans un lieu désert, non pas à Bethlehem de Judée, mais sous le palmier dattier (19.22s) d’une oasis.


Issa se mit à parler, encore bébé, dans son berceau (3.46; 5.110; 19.30). Il réalisa de nombreux prodiges, comme d’insuffler la vie à des oiseaux d’argile, de guérir les aveugles et les lépreux, de relever des morts (3.49; 5.111). Mais surtout, il annonça la venue de Mohamed (61.6).

L’islam ne vénère pas le Jésus des Evangiles, mais l’Issa du coran. Il ne vénère pas la Vierge Marie des Evangiles, mais Maryam, la sœur de Moïse et d’Aaron.

« Nous croyons en la Bible et en la Torah et c’est ainsi, que nous les musulmans avons tous été élevés . »

Etrange affirmation puisque, dans le but de couvrir les élucubrations historiques et théologiques, il est écrit dans le coran que les Juifs et les Chrétiens ont falsifié leurs Ecritures !

A l’époque du multiculturel et du politiquement correct, il est devenu banal d’entendre affirmer, au nom de la « tolérance », que le christianisme et l’islam, l’un autant que l’autre, vénèrent Jésus !

L’islam se perçoit comme la religion primordiale. Pour lui, le judaïsme et le christianisme n’en sont que des développements accessoires, et périmés. Les musulmans et eux seuls forment « la meilleure communauté au monde » (3.110)

Issa n’est pas mort sur une croix !

Le Coran rectifie les messages qui l’ont précédé, car « les Chrétiens et les Juifs ont corrompu leurs Ecritures » (3.74-77; 113). Bien que les chrétiens croient que Jésus est mort en croix, il ne fut en réalité ni tué ni crucifié, et ceux qui affirment la crucifixion sont des menteurs (4.157).

Issa n’est jamais mort, mais a connu une ascension auprès d’Allah (4.158). C’est pourquoi, au jour de la résurrection, Issa en personne portera un témoignage d’accusation contre les Juifs et les Chrétiens qui ont cru à sa mort en croix (4.159).

De la part des Chrétiens et des Juifs, il est impardonnable d’ignorer le fait que Mohamed a transmis le Coran comme claire évidence de la révélation d’Allah (98.1). Mohamed était même le cadeau d’Allah aux chrétiens, venu corriger leur mauvaise interprétation et leur déviance. Ils devraient donc accepter Mohamed comme messager d’Allah, et le Coran comme la révélation finale! (5.15; 57.28; 4.47).

Pour le Coran, il est clair que les musulmans ne devraient « jamais prendre pour amis des Juifs ou des Chrétiens » (5.51). Ils doivent plutôt les combattre jusqu’à ce qu’ils se soumettent, payent la taxe de dhimmi et soient humiliés (9.29).

Des centaines de versets coraniques sont de fait consacrés au « jihad dans le sentier d’Allah » guerre armée contre les infidèles. On trouve dans ce livre « sacré » plus fréquemment les termes de combattre et de tuer que le mot prier.

Il existe un Livre du Jihad dans toutes les collections de Hadith, ce qui prouve la centralité de ce thème combattant, assimilé à un 6ème pilier de l’islam pour tout un courant historique.

Autre tradition bien islamique : appropriation par l’islam de l’histoire du judaïsme et du christianisme

La prétention selon laquelle l’islam est la religion primordiale et les prophètes antérieurs à Mohamed étaient déjà musulmans s’appelle une appropriation abusive au profit de l’islam. Cette captation d’héritage spirituel prive le judaïsme et le christianisme de leur propre histoire.

N’oublions pas que de nombreux sites bibliques, comme les tombeaux des patriarches hébreux et le Mont du Temple, sont réclamés par l’islam comme étant des sites islamiques, et non pas juifs ou chrétiens (le Coran nous raconte qu’Abraham était le prototype du croyant de l’islam. D’où la revendication d’une Palestine arabe et musulmane, sans tenir aucun compte des bénéficiaires historiques de la Promesse, les Juifs).

Il est vrai que sous la loi islamique (le waqf), après la sortie des Arabes d’Arabie et l’invasion de la Terre sainte, les juifs et les chrétiens ont effectivement été bannis de ces sites chargés de mémoire juive et chrétienne exclusivement.

Et pour conclure son discours mielleux dégoulinant de bons sentiments , le Roi, comme tout bon musulman, lance une mise en garde à peine voilée aux infidèles.

« … Si les musulmans se sentent isolés, il y a danger. Et la rhétorique qui va dans cette direction n’est pas une bonne chose pour nous tous. »

Message entendu par les infidèles utiles de l’islam.

Réfractaires à la dangereuse réalité islamique, nos politiciens, nos intellectuels, nos journalistes et certains de nos chefs religieux se vautrent aux pieds des islamistes et se plient en quatre pour leur plaire.

C’est ce qui a fait dire à Ibn Warraq, auteur du livre « Pourquoi je ne suis pas musulman »: « je crains davantage la lâcheté des Occidentaux que le poignard des fanatiques! »

L’idée maîtresse contenue dans l’argumentation d’Ibn Warraq est énoncée avec force : le problème n’est pas simplement l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même.

Ibn Warraq démontre de façon convaincante que les atrocités commises en Algérie ou en Afghanistan ou encore au Soudan, par exemple, sont la conséquence logique des principes gravés dans le Coran, les Hadiths, la Sunna et la Charia. Autrement dit, ce que l’ayatollah Khomeiny a mis en pratique en Iran c’est l’islam, l’islam véridique, et non pas quelque aberration.

Le jihad, comme Warraq le démontre, est clairement prôné par la loi islamique et le Coran foisonne de passages qui exhortent le croyant à tuer l’incroyant ou le non-musulman. Warraq fait également éclater le mythe de la tolérance islamique : l’islam a conquis par l’épée et ce faisant il a détruit la chrétienté en Orient et la culture persane séculaire, pillant et brûlant les églises et les temples ; il a dévasté l’Inde et a littéralement mis à sac des milliers de temples hindous.

La situation déplorable des femmes dans le monde islamique est aussi analysée par Warraq comme une conséquence, une conséquence logique des principes misogynes qui sont parsemés dans tout le Coran, les Hadiths et la charia. (…)

Warraq insiste sur la nature totalitaire de l’islam, montrant en quoi il est incompatible avec le respect des Droits de l’Homme. Ce ne sont pas seulement les femmes qui sont inférieures selon la loi islamique mais aussi les non-musulmans vivant dans des pays islamiques. De même que nul n’a le droit de changer de religion : un apostat doit être tué.

Warraq aborde également les récentes découvertes sur les origines de l’islam, découvertes qui jettent de lourdes suspicions sur l’authenticité des sources islamiques. Le Coran est également considéré comme un document extrêmement humain, grouillant d’erreurs grammaticales et historiques, dont il n’existe non pas une mais des milliers de versions.

Mais pour le Roi de Jordanie, afin que l’harmonie, la fraternité et l’amour règnent entre musulmans, Juifs, Chrétiens et non musulmans, la seule solution serait d’arriver à une meilleure compréhension de l’islam par les koufars alliés aux musulmans ! L’islam étant la « religion » parfaite, il incombe surtout aux mécréants de faire les efforts afin de mieux comprendre cette merveille donnée en cadeau par Allah à l’Humanité qu’est l’islam !

Dès lors, soyez reconnaissants : ne stigmatisez pas la communauté musulmane, ne dites pas que les musulmans sont plus enclins à prôner la violence que les autres communautés religieuses ou groupes ethniques, ne soyez pas islamophobes, ne critiquez pas l’islam et tout ira bien…

Ayez confiance en l’islam … et la joie d’Allah règnera sur la planète.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

. » King of Jordan: ‘Maybe there’s a lack of understanding of Islam’ in Washington,” by Olivia Beavers, The Hill

. »Le Juif Jésus (YESHUA) des Evangiles n’est pas le Jésus (ISSA) du coran et des hadiths ! » Abbé Alain Arbez (extraits)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz