FLASH
[20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  |  « A votre enterrement, l’Etat n’envoie pas des fleurs, mais une sommation d’impôts de succession à payer »  |  Après les aveux d’un chef du Hamas que les morts étaient des combattants, la presse de gauche américaine accuse le Hamas de commettre des « sacrifices humains »  |  [17/05/2018] Qui a inventé les attentats suicides ? Les Palestiniens ou les Iraniens ?  |  Une unité des «mistaravim (commando de Tsahal spécialisé dans le déguisement pour mieux infiltrer les communautés Arabes), se rendent sur un Campus Universitaire de Naplouse et kidnappe un terroriste recherché  |  Sirènes d’alarme dans le Golan: fausse alarme  |  Une plainte a été déposée par nos amis du @bnvca contre Le patron de RIVAROL. La condamnation de cette saloperie de Jérôme Bourbon serait une bonne nouvelle  |  Israël : alerte tir de roquette sur le Golan  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 février 2018

“Dieu seul” : Les acteurs du film «15h17 pour Paris» racontent des événements miraculeux qui ont précédé l’attaque terroriste déjouée

Près de trois ans après avoir fait la une des médias, Alek Skarlotos, Anthony Sadler et Spencer Stone sont de nouveau au centre de l’attention. Les trois amis sont devenus des héros après avoir empêché une attaque terroriste de l’EI du 21 août 2015 qui aurait pu tuer des centaines de personnes à bord du train allant de Bruxelles à Paris.

L’histoire derrière l’acte héroïque est maintenant un film intitulé « 15h17 pour Paris » dont la sortie au cinéma est prévue pour le 9 février.

Clint Eastwood, qui dirige le film, a pris une décision improbable.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Je faisais le casting habituel tout en regardant les enregistrement de nombreux acteurs, de bons acteurs aussi, et ils auraient fait un bon travail, mais je continuais à regarder les gars, à étudier leurs visages, à  les examiner et finalement j’ai dit: « Les gars, est-ce que vous pensez que vous pourriez jouer vous-mêmes? » a déclaré Eastwood.

Nous n’avons tout simplement pas pu dire non

Sadler, Skarlatos et Stone «n’ont tout simplement pas pu dire non» quand Eastwood a présenté cette idée.

« Nous avons dit oui tout de suite », se souvient Stone dans une interview accordée à CBN News. « Et puis, quand il est sorti de la salle, pour la première fois nous nous sommes tous regardés comme si on se demandait:  »Sont-nous capables de faire ça?  » »

Sadler a ajouté: « Nous ne voulions pas risquer le succès du film, n’ayant jamais joué auparavant. »

Le film ramène les spectateurs à l’enfance des jeunes hommes.

« Je joue le rôle de Heidi Skarlotos, la mère d’Alek Skarlatos, l’un des jeunes hommes qui ont arrêté le train en route pour Paris », a déclaré Jenna Fischer.

Elle a ajouté: « Heidi était divorcée quand Alek était jeune et elle était une simple mère célibataire, vous savez, une mère divorcée. Sa plus grande alliée était sa voisine, jouée par Judi Grier ayant le rôle de la mère de Spencer Stone. Grâce à leur amitié et leur camaraderie, ces deux femmes se sont vraiment entraidées à travers ces années difficiles de monoparentalité. »

« Je voulais montrer comment cela a affecté tout le monde dans la situation – non seulement dans la situation ayant lieu dans le train, mais comment cela a affecté les vies qui l’entourent », a déclaré Dorothy Blyskal, la scénariste de « 15h17 pour Paris ».

« Dieu essayait probablement de nous dire que nous devions y aller ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le film donne aux téléspectateurs une plus grande partie de l’histoire, leur permettant de voir les situations qui ont précédé ce jour d’août.

Sadler a déclaré: « Ce qui était étrange dans tout cela, c’était à quel point nous étions près de rester à Amsterdam, c’était presqu’une attraction, presqu’une force que nous avions ressenti toute la semaine pour rester là, je dirais. Même ce matin-là, nous avions déjà fait notre bagage la veille mais on dirait que nous étions toujours en train de nous demander,  »Et pourtant, devrions-nous rester encore ? » »

Il a continué, « Dieu essayait probablement de nous dire que nous devions partir. »

Il n’a pas été facile  de recréer le voyage en train de Bruxelles à Paris pendant lequel les trois amis ont neutralisé le terroriste.

« Nous nous déplacions dans un train qui roulait à 180 milles à l’heure et nous devions respecter leur horaire, ce qui veut dire que nous ne pouvions pas nous arrêter et dire: « Non, nous allons faire marche arrière » et à chaque fois nous étions entrés dans une station, nous ne restions là que pendant une courte période de temps prévue préalablement », a déclaré Tim Moore, le producteur du film « Le 15h17 pour Paris ».

C’est la marche par la foi

Les trois amis disent que la situation a eu un impact important sur leur foi

« Les gens révisent toutes leurs vies pour ce grand moment biblique, comme c’était dans la Bible, comme si c’était une confirmation: « C’est mon miracle, j’ai besoin de le voir pour croire cela. » La plupart des gens n’obtiennent généralement pas cela, c’est une sorte de la marche par la foi », a déclaré Sadler.

« Pour nous, ayant 23 ans à l’époque, avoir l’expérience nécessaire qui nous a emmené à cette situation et qui nous a permis de réaliser tout cela, c’était un peu comme notre confirmation, notre moment biblique », a-t-il poursuivi. « Peu importe ce que vous pensiez avant, après avoir survécu à quelque chose de pareil, on se disait:  »Mais c’est Dieu, Dieu seul. » « 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz