FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 février 2018

James Matthew, un ancien soldat de l’armée britannique, avait rejoint les forces kurdes pour combattre Daech. Les autorités britanniques estiment qu’il peut représenter un risque pour la sécurité.

L’ancien soldat britannique James Matthew comparaît ce mercredi devant un tribunal à Londres, en vertu de la loi sur le terrorisme. A 43 ans, il a passé plusieurs années en Syrie mais il s’est battu aux côtés des forces kurdes des YPG (Unités de protection du peuple) qui affrontent Daech.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon le Telegraph, Scotland Yard a précisé qu’il était poursuivi pour « avoir fréquenté un ou plusieurs endroits en Irak et en Syrie où l’instruction ou la formation ont été dispensées pour préparer à des attaques terroristes ».

Ce n’est pas la première fois que des Britanniques ayant combattu contre Daech reviennent chez eux et sont interrogés, mais les charges retenues contre James Matthew sont une première. Alors que la Turquie estime que les YPG, extension syrienne du PKK, considérés comme terroristes par Ankara et interdits au Royaume-Uni, les autorités britanniques jugent que ceux qui ont combattu peuvent être « encore vulnérables à la radicalisation et représenter un risque potentiel pour la sécurité ».

Revenu pour les funérailles d’un autre combattant

James Matthew, qui a rejoint les YPG en 2015, est rentré il y a quelques jours au Royaume-Uni pour les funérailles de Jac Holmes, un autre volontaire britannique combattant avec les Kurdes. Ce dernier, 24 ans, a été tué à Raqqa en octobre 2017. Six autres volontaires britanniques ont trouvé la mort dans des combats aux côtés des Kurdes, selon The Independant.

James Matthew était apparu avec Jac Holmes dans un documentaire de Channel4. Il y expliquait qu’il avait rejoint les YPG après avoir vu sur Facebook la photo d’un djihadiste brandissant la tête coupée d’une femme. « C’était l’une des images les plus démoniaques que j’ai jamais vues », avait-il confié.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des Français combattent également auprès des Kurdes contre Daech. Certains d’entre eux, potentiellement considérés comme des mercenaires, pourraient aussi avoir à s’expliquer devant la justice lors de leur retour en France.

Source : Leparisien.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :