FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean Vercors le 15 février 2018

Embed from Getty Images

Le gouvernement Netanyahu risque d’être renversé – Pourquoi ? Il a reçu des cigares Arturo Fuente Opus X ? Du Champagne Don Perignon ?

Une tempête dans un verre d’eau provoquée par la gauche, travaillant à un rythme vertigineux pour faire tomber Netanyahu qui doit faire face à cette frénésie.

La gauche israélienne utilise des méthodes antidémocratiques depuis leur défaite aux dernières élections, un peu comme la gauche américaine qui voulait faire barrage à Donald Trump avec son lot de fake news.

  • Donc Netanyahu a reçu des cadeaux d’un millionnaire Australien ? Et alors ?
  • Et il est accusé de collusion avec un journal (Yedioth Ahronoth) contre un autre (Israël Hayom) ? Les médias le font entre eux depuis des années.
  • Netanyahu a-t-il été négligent avec ses emails qu’il aurait envoyé à l’Iran ? Non !
  • Netanyahu a-t-il donner l’ordre de livrer des armes au Hamas ou Hezbollah ? Non !
  • Netanyahu a-t-il créer des sociétés fictives aux Bahamas ou au Lichtenstein pour s’enrichir avec des fonds publics ? Non !
  • Netanyahou a-t-il utilisé l’autorité fiscale israélienne pour contrecarrer ses ennemis ? Non ! C’était Obama qui utilisait l’IRS.
  • Est-ce que Netanyahu a utilisé les services secretsisraéliens pour espionner les citoyens israéliens ou les membres de l’opposition ? Non ! C’était l’administration Obama contre Trump qui le faisait.
  • Netanyahu a-t-il enrichi sa fondation en échange de faveurs, alors qu’il est au pouvoir ? Non ! Ça c’était Hilary avec Obama.

Les médias ont cette fâcheuse habitude de tenir des procès avant enquête. Une personne, même si elle est suspectée et même si elle est accusée, est présumée innocente. C’est l’un des droits fondamentaux dans une démocratie.

Les médias font tout un carnaval pour essayer de présenter les décisions légitimes des ministres comme criminelles et non pertinentes. Chaque citoyen a droit à une présomption d’innocence. 

Les procès éclairs dans les médias travaillent en mode stalinien. Pourquoi ?

Parce que la police ne peut pas recommander des poursuites, la seule personne qui décide est le procureur général Mandelblit.

Tant que le Premier ministre n’est pas reconnu coupable, il peut continuer à servir dans sa position.

 

La gauche aime les scandales surtout lorsque les prétendus coupables sont de droite. Le phénomène n’est pas nouveau, on le trouve aussi aux Etats Unis d’Amérique et en France. Les médias auto proclamés « combattants pour la justice » cherchent comme des hyènes à faire tomber Netanyahu.

Dans une interview accordée à Arutz 7, Le professeur Aviad Hacohen, doyen du Sha’arei Mishpat Academic College a déclaré :

« Les médias s’excitent comme si tout avait déjà été décidé et ce n’est absolument pas le cas. Nous devons nous rappeler que nous sommes à la fin d’une enquête. Et après l’enquête, une décision doit être prise.

Le procureur général, et lui et lui seul, pas les recommandations de la police, d’avocats ou des médias déterminera le sort de cette affaire et s’il y aura un acte d’accusation, et si oui – alors quelles infractions cela inclura. »

Même si un acte d’accusation est déposé contre Benyamin Netanyahu, la procédure devant les tribunaux sera longue et peut prendre plusieurs années.

Sur le plan factuel, le rôle de la police est de rassembler autant de preuves que possible et, en ce qui concerne l’aspect juridique, le parquet doit commencer dès le début, impartialement et sans préjugés, à examiner les faits présentés par la police.

En ce qui concerne la démission de Netanyahu, le professeur Hacohen a déclaré :

« Il faut distinguer entre l’obligation légale et l’obligation éthique ou publique. Elle stipule que même si un acte d’accusation est déposé, tant que le procès ne se termine pas par une condamnation du premier ministre pour une infraction de turpitude morale, il n’a pas à démissionner et cela peut prendre de nombreuses années. « 

« A mon avis, tant qu’il n’y a pas de décision du procureur général, il n’y a aucune obligation pour lui de démissionner, non seulement parce qu’il a une présomption d’innocence, mais aussi parce que nous ne savons même pas ce que le procureur général pourrait décider. »

« Au moment où il y aura une décision du procureur général, alors tout sera complètement différent parce que l’hypothèse est que le procureur général examine les choses correctement et il ne déposera pas un acte d’accusation s’il ne pense pas qu’il y a une chance raisonnable de conviction, puis nous allons atteindre une situation complètement différente. »

« La police a recommandé des inculpations dans deux affaires de corruption: le procureur général peut décider de ne pas déposer d’acte d’accusation ou d’en déposer un sur des infractions relativement mineures telles que la fraude et l’abus de confiance, et non la corruption » a conclu Hacohen.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz