Quantcast
FLASH
[21/04/2019] Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 février 2018

Lors des dernières élections communales, un nouveau venu a fait son apparition sur les listes de certaines communes bruxelloises : le parti « Islam ». Quel est son programme politique et quelle est sa vision de l’avenir ?

Avec ses trois candidats dans les communes d’Anderlecht, Molenbeek et Bruxelles Ville, le parti « Islam », encore inconnu il y a trois mois, s’en est plutôt bien sorti puisqu’il est parvenu à décrocher deux élus.

Un beau coup de stratégie politique

Selon Corinne Torrekens (ULB), chercheuse au FNRS – GERME et spécialiste des thèmes liés à l’Islam, « l’excellente stratégie marketing mise en œuvre par ce parti, lui a probablement permis, grâce aux trois listes qu’il a présentées, de décider un certain nombre d’indécis ».

Lors de la conférence de presse donnée par les membres d’Islam, l’un des futurs conseillers communaux d’Anderlecht, Redouane Ahrouch, qui évite de serrer la main ou de croiser le regard des journalistes féminines de l’assemblée, présente son parti : « Nous sommes des élus islamistes mais nous nous sentons avant tout musulmans », déclare-t-il.

Le programme et la campagne

Le tract qu’ils ont distribué pendant la campagne, prône l’éthique en politique, ainsi que trois grandes revendications, à savoir : les repas halal dans les cantines, les jours de congés confessionnels et l’autorisation du port du foulard à l’école.

« Leur stratégie politique est assez faible », explique Corinne Torrekens. « On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas fait campagne, mais celle-ci était très limitée et très ciblée ».

Qui est Redouane Ahrouch ?

Redouane Ahrouch n’en est pas à sa première tentative de percée politique. En 2009, il était colistier de Jean-François Abdullah Bastin. Dix ans plus tôt, il avait déjà créé le parti Noor, dont le programme se décline en 40 points dont par exemple, le rétablissement de la peine capitale, favoriser le mariage dès l’adolescence, être plus sévère en matière de divorces ou encore la révision de la mixité dans certains lieux publics.

« Et pourquoi pas un état islamique en Belgique ? »

« Aujourd’hui notre approche est différente », explique-t-il. « Il faut d’abord sensibiliser les gens en douceur et leur faire comprendre l’avantage d’avoir des dirigeants et des lois islamiques, pour aboutir pourquoi pas, tout naturellement à un état islamique en Belgique ».

« Je suis pour la Charia », déclare encore Redouane Ahrouch. « C’est un combat de longue haleine qui prendra des décennies voire un siècle mais le mouvement est lancé ».

Que pense « Islam  » des élus musulmans des partis traditionnels ?

Le Coran sera la référence de ces deux nouveaux conseillers communaux, et ce afin de, selon leurs dires, « faire tomber les masques » des élus musulmans des partis traditionnels.

« J’ai la chance d’être légitimé », dit Redouane Ahrouche qui explique son excellent score par leur décision de ne présenter qu’un seul candidat par liste. Il y avait, dans les autres partis, selon lui, « une inflation de candidats d’origine musulmane avec des têtes de Turcs ou des têtes d’Arabes aux beaux sourires et aux belles promesses, ce qui finissait par dégouter les gens ». Dans sa stratégie, le parti Islam a donc privilégié le porte à porte à l’affichage traditionnel.

Pour la chercheuse Corinne Torrekens, « les partis traditionnels on raté le coche. On a plutôt assisté à une attitude schizophrénique de l’ensemble de ces partis sur la question de la diversité et les questions liées à l’Islam. Il est grand temps qu’ils arrêtent des positions claires et précises sur certaines questions comme celle du port du foulard, etc. Il va falloir trancher un jour ou l’autre », conclut-elle.

En 2014, le parti Islam espère bien présenter de nombreux candidats aux élections régionales.

Source : Rtbf.be

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :