FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 février 2018

Il y a près de 15.000 ressortissants étrangers en prison, révèle le ministère de la Justice en réponse à une question posée à l’Assemblée nationale par le député Les Républicains Guillaume Larrivé, qui demande en retour au gouvernement d’organiser un «plan d’expulsion» pour pallier le manque de places en prison.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En septembre dernier, le député Les Républicains de l’Yonne, Guillaume Larrivé, déposait une question écrite à l’Assemblée nationale, demandant au ministère de la Justice «de lui indiquer le nombre et la nationalité des ressortissants étrangers actuellement détenus en France (en distinguant, si possible, les prévenus et les condamnés)». La place Vendôme lui a partiellement répondu cette semaine en publiant une longue liste établissant pour chaque pays le nombre de ressortissants détenus. Le ministère de la Justice précise en revanche que «la fiabilité des informations ne permet pas de détailler les prévenus des condamnés».

En retour, le député Les Républicains appelle «le gouvernement à définir un plan d’expulsion des détenus étrangers pour libérer de places de prison». Guillaume Larrivé souhaite en pratique que soit engagée une «évaluation individuelle de chaque situation, selon la peine prononcée» pour ensuite «négocier avec les pays d’origine des accords permettant que ces expulsions soient suivies d’une incarcération».

Une forte hausse du nombre de détenus étrangers depuis 2007

Les données du ministère de la Justice révèlent que 14.964 ressortissants étrangers sont détenus dans les prisons françaises, sur un total de 69077 détenus au 1er février 2017, ce qui porte la part des étrangers à 22% de l’ensemble. Parmi eux, quatre pays d’origine rassemblent 42% de l’ensemble des ressortissants étrangers. Il s’agit de l’Algérie (1954 détenus), du Maroc (1895), de la Roumanie (1496) et de la Tunisie (1102). On compte également 15 Américains, 157 Chinois, 63 Allemands, 2 Japonais, 18 Suisses, 10 apatrides, 43 personnes dont la nationalité n’est pas renseignée et 23 dont elle est inconnue.

Ces chiffres ne sont en réalité pas nouveaux. En 2008, le ministère de la Justice révélait qu’il y avait l’année précédente 11.140 détenus étrangers, représentant 19,2% de l’ensemble des détenus. Jusqu’en 2007, le «taux d’extranéité» a en réalité diminué depuis son pic de 1993 (15.322 détenus, soit 31,1% de l’ensemble des détenus). Il apparaît donc qu’il a depuis remonté de 40% pour se rapprocher de ce précédent record.

«Il faut affirmer un principe fort, car nous sommes dans une situation de sous-capacité et non de surpopulation carcérales», explique le député de l’Yonne. Pour se justifier, Guillaume Larrivé cite les taux d’incarcération en France et en Europe, ainsi que l’écrivain Charles Péguy: «Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout, il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En l’espèce, si l’on se réfère aux données de l’étude annuelle sur les prisons publiée par le Conseil de l’Europe, la France n’est pas la championne européenne du tout carcéral avec 98,3 détenus pour 100.000 habitants en 2015, très en deçà de la moyenne européenne, que l’on prenne l’ensemble des pays du Conseil de l’Europe (133,8 détenus) ou seulement ceux de l’Union européenne (115,5 détenus).

Source : Lefigaro.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz