FLASH
[15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 février 2018

Samedi 17 février en milieu de journée, un engin explosif a explosé sur des soldats de Tsahal, près de la clôture de sécurité à Khan Younis au sud de la bande de Gaza.

Quatre soldats ont été blessés dont deux grièvement, un modérément et un légèrement. Tous les blessés ont été évacués à l’hôpital le plus proche pour recevoir des soins.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Chronologie des événements

  • Vers 15 h 30 samedi, trois ingénieurs de l’armée israélienne faisaient des opérations d’entretien le long du grillage de sécurité qui sépare les barbares palestiniens du monde libre, à la frontière de Gaza. L’armée retirait des drapeaux palestiniens et des banderoles qui avaient été accrochés lors de la manifestation « jour de rage » le jour précédent, et vérifiaient si la clôture n’avait pas été endommagée.

A ce moment, un engin explosif s’est déclenché et a blessé quatre soldats.

(Cette clôture, il est important de le préciser, protège les innocents civils israéliens contre les sauvages islamistes du Hamas qui passent leurs journées à élaborer des stratégies pour tuer des juifs, un destin misérable.)

  • Un hélicoptère de l’armée est très vite arrivé sur place, et a transporté les blessés vers le centre médical Soroka de Beersheba au sud d’Israël.

  • Jonathan Conricus, porte-parole et responsable des médias sociaux de l’armée israélienne, a détaillé la stratégie du Hamas.

« Le Hamas organise régulièrement des émeutes et des « manifestations » le long de la clôture avec Israël. L’engin explosif qui a blessé quatre soldats a été placé durant l’émeute d’hier, attaché à un drapeau. »

La tactique du Hamas pour détourner l’attention de ses propres échecs, ajoute Conricus a consisté à :

  1. Organiser une fausse manifestation à la frontière israélienne,
  2. utiliser les enfants et les handicapés à des fins de propagande et de leurre,
  3. lancer des grenades et des bombes,
  4. placer des explosifs le long de la clôture,
  5. exploiter l’incident dans les médias [largement bienveillants envers les Palestiniens, qui ont publié que les « manifestants étaient pacifiques » pour les innocenter]
  • En réaction, les chars israéliens ont tiré plusieurs obus sur un poste d’observation du Djihad islamique situé près du lieu de l’attaque.

 

  • Vers 16 h, nous apprenions que suite à l’explosion déclenchée par les Palestiniens le long de la barrière de sécurité, l’armée israélienne préparait une riposte de grande envergure.
  • Les médias arabes ont affirmé que le groupe terroriste Sayarat Al Quds du Jihad est la faction responsable de l’attaque d’aujourd’hui à la barrière de sécurité.
  • Peu après, le Premier ministre Benjamin Netanyahu réagissait sur Twitter et déclarait : « L’incident d’aujourd’hui sur la frontière de la bande de Gaza est grave. Nous répondrons de façon appropriée. J’adresse mes vœux de prompt rétablissement aux soldats blessés. »

  • Quatre heures plus tard, vers 19 h 30, des avions de combat israéliens bombardaient des cibles terroristes à Gaza.

A partir de là, les événements se sont accélérés

  • Des avions israéliens ont bombardé plusieurs cibles terroristes du Hamas dans le nord et l’est de Gaza et tiré de 10 missiles. Une nouvelle frappe a été signalée à la jonction de Shuhada dans le sud de Gaza, où un poste du Hamas a été pris pour cible. Plusieurs maisons ont été endommagées mais sans faire de blessés.

A ce moment, le Hamas et le djihad islamique ont demandé aux services secrets égyptiens de transmettre un message d’appel au calme à Israël, et ont déclaré publiquement qu’Israël n’avait pas le droit de riposter aux attaques lancées depuis Gaza.

  • L’alerte rouge a été déclenchée dans le sud d’Israël, et les habitants de 10 différentes communautés ont reçu instruction d’aller se réfugier dans un abri.
  • Des chars israéliens ont tiré à l’est de Rafah pendant 30 minutes. Des sirènes d’alarme se sont déclenchées en Israël dans les communautés du Conseil régional d’Eshkol. Aucun dommage ni accident n’a été signalé.
  • De nouvelles alertes se sont déclenchées dans le sud d’Israël.
  • Les terroristes ont tenté de prendre pour cible des avions de guerre israéliens qui bombardaient des cibles terroristes à Gaza.
  • De multiples roquettes ont été lancées vers Israël. Les sirènes d’alarme se sont déclenchées dans les communautés du Conseil régional d’Eshkol.
  • L’aviation israélienne a frappé 6 cibles terroristes à Gaza :
    • un tunnel terroriste en cours de construction qui donnait sur Israël depuis Zeitoun,
    • un site de fabrication d’armes,
    • un complexe militaire près de Khan Younis,
    • et 3 autres sites terroristes.
  • Une roquette tirée depuis Gaza vers le sud d’Israël a explosé près d’une maison du Conseil régional de Sha’ar Hanegev. Personne n’a été blessé mais plusieurs personnes ont été moralement secouées et la résidence a été endommagée.
  • Le Hamas a dit avoir tiré des missiles antiaériens sur des avions israéliens au-dessus du sud de Gaza.
  • Un char israélien a tiré sur un groupe de quatre terroristes musulmans qui s’approchaient de la clôture de la frontière de sécurité avec Gaza, à l’est de Rafah. Les cibles ont été atteintes.
  • Israël a tiré des fusées éclairantes dans le nord de Gaza afin de repérer les terroristes qui tentaient de lancer des tirs de roquette sur les villes israéliennes.
  • Des sirènes d’alerte ont retenti dans le sud d’Israël.
  • Six sirènes d’alarme signalant des tirs de roquette se sont déclenchées à Sdérot, Hof Ashkelon et Sha’ar Hanegev dans le sud d’Israël.

Au petit matin, les hostilités ont cessé.

Ce matin, 66 personnes ont trouvé la mort après l’écrasement, dans les montagnes de Zagros, d’un avion de la compagnie iranienne Aseman Airlines entre Téhéran et la ville de Yasuj, dans le sud du pays.

Image d’archive, avion d’Aseman Airline endommagé

Conclusion

J’ai publié cette chronologie détaillée des événements pour plusieurs raisons.

La plus importante, sans doute, est que j’aime la stratégie de la riposte disproportionnée. Pour un explosif vicieusement caché par un drapeau qu’ils savaient que les Israéliens (qui ont manqué de méfiance), allaient retirer, Israël a déclenché un Vietnam sur Gaza. Et c’est très bien ainsi : seule la disproportion peut mater la folie islamiste.

  • La seconde raison est qu’il est toujours utile et important de relayer les faits tels qu’ils se sont produits, surtout dans le contexte où les médias traditionnels mentent pour des raisons idéologiques, et rendent très compliquée la découverte de la vérité.
  • Et puis je n’oublie jamais que les journalistes sont manichéens. Leur monde est divisé en deux : ceux qu’ils ont désignés comme « bons », et les méchants.

Pour vous convaincre de les croire, tout ce qui vient nuancer ou contredire leur choix arbitraire est soigneusement enterré.

Si les « bons palestiniens » commettent une atrocité ou une agression, ils leur trouvent des excuses. Leur logique est que ceux du camp du bien ne peuvent pas faire le mal, et s’ils le font, ils ont forcément une bonne raison. A l’inverse, les Israéliens sont « l’occupant » – peu importe que ce soit vrai ou pas – donc le mal absolu.

Quand les Israéliens font le bien – comme par exemple installer des hôpitaux humanitaires à la frontière syrienne pour soigner toute victime qui se présente – les médias n’en parlent pas, puisque vous risqueriez de penser que les journalistes se trompent de méchant.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz