FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 février 2018

Le Premier ministre Édouard Philippe s’exprimera en fin de matinée depuis Lille (Nord).

Contre la radicalisation, François Hollande et Manuel Valls avaient déjà cherché à agir, dans la foulée des attentats de janvier 2015, et en 2016. Édouard Philippe présente ce vendredi à Lille un nouveau plan contre la radicalisation djihadiste, avec un « volet prisons » qui avait été survolé jusque-là.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Au terme d’un comité interministériel rassemblant dans la matinée une dizaine de membres du gouvernement, dont Nicole Belloubet (Justice), Gérard Collomb (Intérieur), Jean-Michel Blanquer (Education) et Laura Flessel (Jeunesse), le Premier ministre, en déplacement dans le Nord depuis jeudi, doit dévoiler à la mi-journée un « plan national de prévention de la radicalisation », promis en octobre par Emmanuel Macron qui comportera une soixantaine de mesures, selon Matignon.

Le volet le plus attendu concerne les prisons. La violente agression de surveillants par un détenu radicalisé à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), centre pénitentiaire parmi les plus sécurisés de France, avait déclenché un mouvement de protestation sans précédent parmi les gardiens en janvier. Sur près de 70 000 détenus en France, 512 personnes sont actuellement incarcérées pour des faits de terrorisme. Par ailleurs, 1 139 prisonniers de droit commun ont été identifiés comme « radicalisés ». En janvier 2015, Manuel Valls avait annoncé le recrutement de 60 aumôniers musulmans, s’ajoutant aux 182 existants alors, pour éviter que des détenus prosélytes ne s’improvisent prédicateurs et ne gagnent en influence. Voire ne projettent un attentat, comme en octobre depuis des cellules de Fresnes (Val-de-Marne).

Le gouvernement d’Édouard Philippe, lui, veut renforcer l’étanchéité entre les détenus radicalisés et les autres. Les détenus poursuivis pour des actes de terrorisme pourraient être répartis sur le territoire. Actuellement, 60 % d’entre eux sont détenus en Ile-de-France.

Concernant la prise en charge des « lionceaux du Califat », ces mineurs de retour de zones de guerre, élevés dans l’idéologie djihadiste ou témoins des agissements de Daech, le Premier ministre devrait notamment lancer le chantier de la professionnalisation des personnels amenés à les prendre en charge. Au dernier pointage officiel, 68 mineurs, en quasi-totalité de moins de 13 ans, ont été rapatriés en France. Quelque 500 seraient encore au Levant.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mais l’exécutif veut aussi muscler la prévention, et envisager ce que l’on a appelé la « déradicalisation ». Les difficultés des autorités françaises à trouver une parade efficace avaient été symbolisées par l’échec du premier centre de « déradicalisation », en Indre-et-Loire, qui n’avait accueilli personne car il était basé sur le volontariat.

Sur un volet éducatif, Édouard Philippe devrait confirmer son soutien à une proposition venue du Sénat de durcir les conditions d’ouverture d’établissements scolaires hors contrat, afin de combattre l’émergence de structures islamistes.

Source : Leparisien.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz