FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 24 février 2018

Le totalitarisme sécuritaire En Marche à 80 km/h ! C’est « La Bourse ou la Vie » des bandits de grands chemins avec le nouveau racket fiscal de la pompe à finances du père UBU.

C’est la sécurité des radars ou la technocrature totalitaire des contraventions jusque chez vous. C’est le totalitarisme sécuritaire qui impose à tous l’obéissance civile soumise au régime En Marche à 80 km/h. C’est la volonté dominatrice de LREM et la « rançon au coin du bois », avec la répression policière des automobilistes de la France périphérique et de la France qui travaille.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon Pierre Chasseray, Délégué Général de 40 Millions d’automobilistes : « limiter la vitesse à 80 km/h ne résoudra rien pour faire baisser la mortalité routière ».

C’est une mesure qui finira de dégoûter les Français de la fiscalité-sécurité anti-routière absurde. En Marche à 80 km/h veut emprisonner les automobilistes dans une « politique de répression à outrance » visant à fiscaliser pour des rentrées financières le coût de ces mesures absurdes. Le mythe de la sécurité routière avait déjà réussi cet exploit de générer 90% des recettes des radars avec la traque de tout petits excès de vitesse de quelques km/h… La politique de l’autruche ignore toute possibilité de prévention et de lutte contre les comportements dangereux. Même si le peuple est opposé à la baisse de la limitation de vitesse, LREM prétend vouloir sauver des vies humaines.

En Marche à 80 km/h, c’est le déni de démocratie des technocrates de LREM, c’est la capacité de nuire car le système est dépourvu de toute légitimité scientifique et de légitimité morale. Nous avons affaire à la forme de tyrannie technocratique la plus dangereuse, puisqu’elle se réclame du totalitarisme sécuritaire.

Les citoyens ont été fascinés par le langage trompeur des valeurs et de la raison, celui des mythes et des symboles, mais Macron sera décontenancé quand le peuple pourra lui répondre sur le terrain électoral.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz