FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 février 2018

Une levée de fonds a été lancée jeudi pour payer les frais d’avocats du prédicateur mis en examen pour viols.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les soutiens de Tariq Ramadan s’organisent. Sous la bannière d’une campagne baptisée « Free Tariq Ramadan » appelant à sa libération, une collecte de fonds a été lancée sur la plateforme de crowdfunding Cotizup jeudi pour payer les frais de justice du prédicateur suisse mis en examen pour viols et écroué depuis le 2 février. Elle comptabilisait ce samedi, trois jours après son lancement, plus de 74 000 euros de dons.

Sur un registre complotiste, la page dénonce une « machination sans nom » et déplore que Tariq Ramadan « se trouve confronté à plusieurs affaires dont la bataille sera longue et coûteuse ».

L’argent collecté serait destiné, selon ce texte, à financer ses frais d’avocats et de justice.

Son épouse balaie les accusations

Des vidéos de son épouse, déjà diffusées par ses partisans sur les réseaux sociaux et visionnées des centaines de milliers de fois, sont aussi publiées sur la page. Iman Ramadan y balaie les accusations portées contre son époux.

« Le portrait que l’on en a fait ne correspond pas à ce que je connais de lui, à ce que sa famille connaît de lui », dit-elle face caméra, regrettant de n’avoir pu le voir ni lui téléphoner et évoquant sa « maladie ». Pour échapper à la détention, Tariq Ramadan a fourni des certificats faisant état d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie, mais un expert médical judiciaire, qui les a contestés, a jugé son état de santé « compatible » avec une détention provisoire.

Soutiens en ligne

Cette collecte de fonds est une des nombreuses manifestations en ligne des soutiens envers l’islamologue depuis sa mise en détention provisoire, ses partisans estimant sa présomption d’innocence bafouée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Une page Facebook demandant sa libération rassemble notamment plus de 43 000 « likes ».

Selon l’AFP, ce sont des proches de l’intellectuel qui ont lancé sur les réseaux sociaux des comptes #FreeTariqRamdan. Sous ce mot-clé, une « tweetstorm » (tempête de tweets) a été lancée, de même qu’une pétition en ligne affichant plus de 110 000 signatures pour la libération du « Professeur Tariq Ramadan ».

Source : Lexpress.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz