Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 février 2018

Le « welcome refugees » est en train de se fissurer sérieusement en Allemagne.

Le peuple allemand, qui avait déjà marqué une résistance politique à l’immigration par l’achat massif de l’ouvrage de Thilo Sarrazin en 2012 : « Deutschland schafft sich ab », 2 millions d’exemplaires vendus, du jamais vu dans l’édition du pays (livre traduit en français aux éditions du Toucan, sous le titre : «  l’Allemagne disparaît »), ouvre les deux yeux, effaré de ce qu’il voit, de ce qu’il subit.

Viols massifs, meurtres et autres violences gratuites faites aux personnes par les immigrés extra-européens islamisés, accueillis massivement par Angela Merkel par sa seule décision autocratique. Chacun se souviendra des « taharrushs » de la nuit de Saint Sylvestre 2015-2016, à Cologne et ailleurs dans les villes allemandes. Cette pratique musulmane qui consiste à encercler des femmes, de les molester, les harceler, les tripoter, les violer en un cercle duquel elles ne peuvent s’échapper.

Il y a aussi PEGIDA qui s’est formée il y a quatre ans à Dresden, en Allemagne de l’Est, qui continue chaque lundi ses manifestations contre l’immigration et l’islam qui en découle. Les pressetituées d’outre Rhin soulignent sans relâche que leurs manifestations n’ont aucune justification puisque l’immigration serait inexistante en Allemagne de l’Est. Un mensonge éhonté. Ce qui se passe à Cottbus, non loin de la Pologne, le prouve.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le peuple allemand est passé du « welcome refugees » à la résistance ouverte aux immigrants extra-européens et à leurs mœurs incompatibles avec l’Occident. C’est bien ce facteur qui a propulsé l’AfD et ses 96 députés au Bundestag, où le parti entend bien défendre les valeurs de démocratie, de l’égalité homme-femme, de l’origine chrétienne de l’Allemagne et œuvrer pour un arrêt de cette immigration folle, tout en plaidant pour une Europe des Nations.

Une nouvelle résistance vient de se faire jour. Die Tafel, l’homonyme allemand des restos du cœur de la ville de Essen, est passé à la résistance concrète en refusant de distribuer la nourriture à tous ceux qui ne possèdent pas de passeport allemand. Ce qui a bien entendu provoqué l’ire des pressetituées d’outre Rhin. Qu’à cela ne tienne, un député de la CSU, Alexander Hoffmann de l’aile droite de la CDU, considérablement gauchisée par une Merkel qui s’accroche au pouvoir, vient de critiquer ouvertement au Bundestag la politique d’immigration de Merkel et d’apporter son soutien au dirigeant de la Tafel de Essen, Jörg Startor. Il fustige la « massue nazie » à chaque fois brandie sur ceux qui ne pensent pas correct. En effet, tout ce qui est critique de l’islam en Allemagne et considéré comme nazi. Le fruit de la plaie béante du nazisme.

https://jungefreiheit.de/politik/deutschland/2018/tafel-streit-csu-abgeordneter-kritisiert-nazi-keule/

Puis, la ville de Cottbus, que je citais plus haut, qui se situe dans le Land de Brandenburg, à 300 km environ de la frontière polonaise, où l’immigration a triplé depuis 2016. Les violences entre migrants et allemands se multiplient. Si bien que le maire de la ville, Holger Kelch, débordé, demande désormais l’aide du Land et de la Fédération. Il s’inquiète des zones de non droit en augmentation.

http://www.epochtimes.de/welt/zu-viele-auslaender-in-cottbus-buergermeister-warnt-vor-rechtsfreien-raeumen-wenig-integration-a2331156.html

Toujours à Cottbus, Le 26 février dernier, des milliers de manifestants, sous la bannière de « Zukunft Heimat » – Avenir de la Patrie – se sont rassemblés pour manifester leur désapprobation à l’immigration et l’islamisation. Leur cible principale, la chancelière, dont ils exigent le départ. Une banderole paraphrase Berthold Brecht: « Si le gouvernement veut changer de peuple, c’est au peuple de changer le gouvernement. » Ce qui a fait exploser la cocotte et qui a provoqué cette manifestation de force est l’attaque au couteau en mode islamique, par trois « demandeurs d’asile » syriens, qui s’en sont prit à un couple sur leur passage, « exigeant le respect » et qu’ils s’écartent de leur chemin. Suite à cette attaque, les protestations des citoyens se sont multipliées. Ce qui initia de vives discussions à travers le pays.

http://www.pi-news.net/2018/02/cottbus-flammende-reden-von-kubitschek-mueller-bilge-daebritz/

Ce même 26 février, c’est à Hambourg qu’une autre manifestation pour le départ de Merkel eut lieu.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

http://www.pi-news.net/2018/02/livestream-merkel-muss-weg-demo-hamburg/

Les foyers de résistances à Merkel et sa folle politique d’immigration éclatent partout en Allemagne. C’en est terminé du « refugees welcome ». Merkel est en mauvaise posture à s’accrocher ainsi au pouvoir. Elle est de plus en plus seule quand les débats font rage. Elle a même quitté le Bundestag, agacée par l’attaque de la leader de l’AfD, Alice Weidel, qui l’accuse d’abandonner de plus en plus de souveraineté allemande à l’Europe et dépenser sans compter l’argent du contribuable pour des projets non viables. De manière cinglante, elle attaque froidement les socialistes moribonds « qui ne savent que dépenser l’argent qui ne leur appartient pas. » En outre, elle ne veut plus de libre circulation des personnes et vise en particulier l’immigration. Elle ne manque pas de fustiger les critiques contre le Brexit. Weidel plaide pour une Europe des Nations.

https://www.youtube.com/watch?v=oeHA7MtlPL0

Dans cette situation explosive chez nos voisins, Emmanuel Macron va devoir calculer son coup concernant l’immigration et l’islamisation de la France. Pour l’instant, il ne donne aucun signe encourageant qui pourrait nous rassurer. Si le peuple allemand persiste dans sa résistance, que les manifestations de désapprobations se multiplient, que les citoyens arrivent à avoir la peau de Merkel, il ne pourra faire autrement qu’en tenir compte et appliquer des mesures de sécurité pour protéger le peuple de France qui subi les mêmes choses que nos amis allemands. La différence est que les français restent inertes, soumis, tétanisés dans un positionnement de râleur sans plus. Il n’y a pas d’opposition à Macron sur le sujet. Quant aux « ambitions » de Macron de réguler l’islam en France, cela n’est qu’un vœu pieu. Ce n’est pas un mécréant qui va réussir à organiser ce qui n’est pas organisable. D’ailleurs ses projets sont contestés par les musulmans. C’est donc à nous, de faire comme les allemands, prendre notre destin en main.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Collonia Agripinensis pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz