Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 février 2018
Deux dirigeants harcelés par la presse de gauche et les Fake News. Crédit photo: Amos Ben-Gershom (GPO)

Notre confère LPH Info vient de publier le commentaire recueilli sur le site israélien Arutz 7, de l’avocat israélien Yossi Fuchs: “La police n’a pas recommandé de mise en examen!”

L’avocat Yossi Fuchs, qui a présenté une requête à la Cour suprême il y a quelques semaines demandant à la police de s’abstenir de faire des recommandations sur l’inculpation* ou la non-inculpation du Premier ministre Binyamin Netanyahu, car ce n’est pas sa fonction, a réagi à l’annonce par l’ensemble des médias qui ont dit que la police a recommandé d’inculper le Premier ministre Binyamin Netanyahu : “c’est une Fake News” a dit l’avocat !

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Fuchs a expliqué que la police n’a absolument pas recommandé que Netanyahou soit accusé d’une quelconque infraction pénale, et encore moins que la police ait dit que les preuves sont réunies pour le dépôt d’un acte d’accusation [contre le Premier ministre israélien]. Les médias ont tout inventé !

Yossi Fuchs : “La police, qui a terminé ses enquêtes, a déclaré qu’il existe des preuves qui étayent les soupçons. Ce n’est absolument pas une recommandation de dépôt d’un acte d’accusation. C’est au contraire l’annonce par la police des conclusions de ses enquêteurs concernant les soupçons contre le Premier ministre.”

Fuchs ajoute :

“La police israélienne a pleinement suivi les instructions du Procureur général, comme indiqué dans sa réponse à la Cour suprême. Aucune recommandation [de mise en examen] n’a été jointe à l’acte d’accusation résumant le dossier d’enquête, et le message lui-même envoyé aux médias a été formulé et approuvé par le Procureur général.”

“Les médias diffusent des fausses nouvelles, des Fake News”, a déclaré Fuchs, et “ils méritent d’être discrédités”.

“Malheureusement, les médias choisissent de faire avancer leur propagande plutôt que de choisir de rendre compte d’une description de la réalité juridique”, a-t-il conclu.

L’ensemble des médias ont diffusé la Fake News qu’ils sont allés pêcher sur les journaux de la gauche israélienne. Mais eux ne seront pas récompensés par un carton rouge du Décodex, et ne seront pas visés par la loi contre les Fake News que veut faire voter Macron.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* Les enquêtes “Cas 1000” et “Cas 2000”, impliquent des allégations de cadeaux (des boîtes de cigares et de bouteilles de Champagne de riches hommes d’affaires), et de collusion avec un éditeur de journaux (Netanyahu aurait demandé au Yedioth Ahronoth que s’il lui lâche un peu la grappe, il interviendra auprès de son concurrent Israel HaYom pour qu’il réduise sa diffusion).

Sources :

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/241934

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Quitter la version mobile