Publié par Magali Marc le 7 février 2018

Le vétéran canadien Brock Blaszczyk a confronté Justin Trudeau, lors d’une assemblée publique, concernant le traitement que le Premier ministre réserve à nos vétérans en comparaison avec son programme de réinsertion des djihadistes canadiens.

«Mon nom est Brock Blaszczyk. Je suis un ancien caporal de l’infanterie légère Princesse Patricia, ici à Edmonton. J’ai servi dans l’armée canadienne pendant sept ans. J’ai été envoyé en Afghanistan en 2009. J’ai été blessé lors d’un attentat à la bombe en bordure d’une route. Comme vous pouvez le voir, j’y ai perdu ma jambe gauche. J’ai perdu 58% de tissus et j’ai eu 88% de lésion nerveuse. Le 24 août 2005, vous avez fait la promesse, et je cite : qu’«Aucun vétéran ne sera obligé de se battre contre son propre gouvernement afin d’obtenir les prestations d’invalidité qu’ils méritent. Pourtant, vous êtes au cœur d’une bataille légale contre les vétérans en ce qui a trait aux dédommagements de leurs pairs. Vous avez des membres de l’État islamique qui sont acceptés dans un programme de réinsertion. Vous avez conclu une entente en catimini avec Omar Khadr sans même vous être présenté en Cour.

[dreuz-paypal]

Ma question : de quels vétérans parlez-vous ? De ceux qui se sont battus pour la liberté et pour les valeurs dont vous parlez fièrement ? Ou pour ceux qui se sont battus contre elles ?

Parce que, honnêtement, monsieur le Premier Ministre, quand je me suis engagé dans l’armée, j’ai accepté l’idée que je pouvais être blessé en me battant pour mon pays. Personne ne m’a obligé à joindre l’Armée canadienne. J’étais prêt à risquer d’être tué dans le feu de l’action.

Mais je n’étais pas préparé à voir le Canada me tourner le dos»

La réponse de Trudeau :

«Alors, concernant certains éléments que vous avez mentionnés. Pourquoi nous battons-nous encore en Cour contre certains groupes de vétérans ? Parce qu’ils nous demandent plus que ce que nous pouvons leur donner en ce moment.»

Trudeau dit qu’il n’a pas d’argent pour les vétérans, mais

  • ses vacances familiales dans une île privée des Bahamas appartenant à l’Aga Khan ont coûté plus de 127 000 dollars aux contribuables canadiens.
  • Il a versé 10,5 millions de dollars à Omar Khadr, un terroriste reconnu coupable.
  • Son gouvernement a payé 5,6 millions de dollars pour une patinoire temporaire à Ottawa.
  • Et il a dépensé 2,5 millions pour divers sondages.

Les millions versés à Khadr étaient supposément justifiés pour éviter d’être traînés en Cour par l’ancien prisonnier de Guantanamo.

On nous avait même dit que pour le gouvernement canadien, payer Khadr, c’était une économie ! Mais aller en Cour contre les vétérans, ça ne coûte pas plus cher que de leur payer des prestations ?

Et combien va nous coûter le programme de réinsertion des anciens djihadistes revenus au Canada ?

[dreuz-newsletter]

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

 

* La vidéo : https://www.facebook.com/alainrayes/videos/1724992837566048/?fref=mentions

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

34
0
Merci de nous apporter votre commentairex