Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 mars 2018

Un scandale après l’autre. Du fait qu’Hillary Clinton n’a pas été élue et n’a pas pu étouffer les sales affaires de l’ère Obama, les Républicains se réveillent, engaillardis par leur leader et président.

Bien entendu, je n’imagine pas que vos médias s’empresseront de publier des articles pour expliquer que l’ex-administration Obama fait l’objet d’une enquête du département de la Justice, puisqu’il m’a été rapporté que sur l’historique percée avec la Corée du Nord, les médias ont inversé les faits pour présenter le tortionnaire Kim-Jong-un comme un dirigeant raisonnable qui a tendu la main au dangereux Trump. Je pouffe de rire : 14 millions de nord-coréens sont sous-alimentés, des centaines de milliers sont enfermés dans des camps de travail, toutes les libertés sont confisquées, les opposants sont jetés en prison et torturés, mais c’est Kim-Jong-un le dirigeant raisonnable.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Fast and furious

Tous nos lecteurs ne se souviennent pas forcément de cette sale histoire.

Obama a eu la lugubre idée de livrer des milliers d’armes aux narco-traficants mexicains afin de suivre, par les numéros de série, leurs agissements. Un énarque n’aurait pas eu une idée plus débile. Hélas, un garde-frontière américain, Brian Terry, fut tué par une de ces armes, ce qui a permis d’apprendre l’existence du programme au nom de code « Fast and Furious » concocté en secret par Obama.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une commission d’enquête du Congrès demanda à Eric Holder, le secrétaire d’Etat à la Justice de l’époque, de produire tous les documents se rapportant à l’enquête qu’il avait promis d’engager pour trouver les responsables. Las, les membres de la commission comprirent avoir été induits en erreur par Holder qui traînait des pieds.

Dans les 300 pages du rapport qu’il finit par produire au Congrès, Holder parlait de la famille de l’agent qui avait été tué lors d’une patrouille, comme d’une « nuisance ».

Et au lieu de produire les documents demandés, Eric Holder fit obstruction.

« Plus de cinq ans après le meurtre de Brian, la famille Terry s’interroge encore sur les principaux détails de l’opération Fast and Furious », écrivait Fox News en 2015, et ajoutait : « l’obstruction du ministère de la Justice à l’enquête du Congrès a contribué à l’incapacité de la famille Terry à trouver des réponses. »

Quand Holder fut convoqué devant le Congrès. Il déclara aux enquêteurs qu’il ne connaissait pas ce programme [Fast and Furious] avant le meurtre de Terry.

Il mentait.

L’enquête détermina que le département de la Justice savait, bien avant la mort de Terry en 2010, que des armes à feu étaient acheminées vers le Mexique, et « il savait, le lendemain de la mort du garde-frontière, que des armes de Fast et Furious étaient impliquées dans la fusillade, bien que ces faits aient été niés aux médias », expliquait Fox News.

Le rapport affirma également que les responsables de la justice ainsi que Holder avaient délibérément fait obstruction au sénateur Chuck Grassley, membre de la Commission d’enquête, quand il réclama d’en savoir davantage sur le programme.

  • Le 28 juin 2012, la Chambre déclarait le Secrétaire d’Etat à la Justice Eric Holder coupable d’outrage au Congrès pour avoir omis puis refusé de remettre des documents liés au scandale Fast and Furious. C’était la première fois que le Congrès prenait une mesure aussi grave contre un membre du Cabinet en exercice.
  • Le vote fut de 255-67, dont 17 démocrates votant en faveur de la résolution pénale d’outrage, qui autorisait les dirigeants Républicains à des poursuites criminelles contre Holder.
  • Le 25 septembre 2015, Eric Holder donnait sa démission.
  • Son ministère ne remit jamais les documents réclamés par la Commission d’enquête du Congrès.

… Et Donald Trump entra en scène

Pendant la campagne électorale, Donald Trump fut approché par un certain Kent Terry, le frère de Brian, qui lui demanda de déclassifier les documents, d’annuler le privilège de l’exécutif réclamé par Obama « pour que nous sachions ce qui s’est vraiment passé et que nous puissions tenir les gens responsables de la mort de mon frère ». 

Trump promit qu’en cas de victoire, il rouvrirait le dossier pour que toute la lumière soit faite.

Il a tenu promesse. Une fois encore.

Le ministère de la Justice a officiellement annoncé ce mercredi son intention de publier des documents inédits concernant le plan de l’administration Obama sur le trafic d’armes « Fast and Furious », mettant fin à une action de six ans pour obtenir leur publication.

Le secrétaire d’Etat à la justice Jeff Sessions a annoncé sa décision mercredi soir, confirmant que son organisme transmettrait les documents au Comité du renseignement de la Chambre des représentants dans les prochains jours, ajoutant :

« Le ministère de la Justice, sous ma direction, s’est engagé envers la transparence et la primauté du droit. »

Le Président Trump a non seulement mis fin à six ans de procédure découlant du refus de l’administration précédente de produire les documents demandés par le Comité, mais à six ans de souffrance de la famille.

Kent Terry a déclaré hier sur Fox News qu’Eric Holder lui a menti les yeux dans les yeux en lui promettant toute la lumière sur la mort de son frère. Il lui avait promis de trouver les responsables, il l’a fait marcher et il n’a strictement rien fait.

« Tout le monde a toujours son emploi, continue de travailler comme si de rien n’était, personne n’a été puni, peut-être juste une tape sur la main et c’est à peu près tout. Il faut que justice soit faite à mon frère. Il le mérite. Il a passé 22 ans au service de son pays en tant qu’officier de police, marine, et il le mérite.

Je n’ai jamais cru le procureur général du président Obama, Eric Holder, lorsqu’il m’a déclaré que les responsables de la mort de mon frère seront tenus responsables. »

Obama va mal dormir, dans les prochaines semaines…

  • Une autre affaire est sortie qui implique John Kerry et le département d’Etat dans le faux dossier Steele sur la collusion de Trump avec la Russie fabriquée par les Démocrate, et des mises en accusation de hauts dirigeants de l’administration précédente vont suivre. Qui dit Kerry, dit Obama. On se rapproche doucement.
  • Le dossier Uranium One, vient-on d’apprendre, et qui concerne la vente de 20% de l’uranium américain aux Russes contre 150 millions de dollars versés à la fondation Clinton, fait l’objet d’une enquête du département de la Justice suite aux révélations de l’ex-informateur du FBI infiltré que la Russie a recruté une firme de lobby pour influencer l’administration Obama.
  • L’écoute illégale de la campagne Trump vient encore de révéler quelques secrets dont je vous parlerai la semaine prochaine,
  • Et il est maintenant établi que le FBI a été informé que le serveur privé d’email d’Hillary Clinton qui abritait des secrets d’Etat a été piraté, et qu’il n’a rien fait, en infraction totale avec sa mission.

Voilà quelques-uns des dossiers dont nous venons d’apprendre que le département de la Justice et le FBI s’occupent de près.

Et cerise sur le gâteau, un nouveau sondage (1) mené dans dix États pivots qui peuvent voter Démocrate ou Républicain montre que le parti Démocrate pourrait voir une « marée rouge » (rouge est la couleur du parti Républicain) déferler sur les très importantes élections de mi-mandat de novembre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) hannity.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz