FLASH
[21/04/2018] Arabie saoudite : coups de feu près du palais royal des Saoud. Le prince a été évacué dans un bunker  |  [20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 mars 2018

Un des deux deux individus qui avaient tabassé un homme gay dans la gare de la ville catalane, le laissant pour mort sur les voies de chemin de fer, est jugé à Barcelone.

L’affaire, survenue à l’aube du 1er octobre 2016, avait horrifié l’Espagne, même si les faits n’avaient été relatés dans les médias que quelques mois plus tard. Elle a pour cadre la célèbre station balnéaire gay-friendly de Sitges, près de Barcelone. Au cours de la soirée, plusieurs jeunes d’origine marocaines s’étaient mis à importuner un groupe d’amis gay dans un bar. Un peu plus tard, l’un de ces derniers, Andrès (prénom d’emprunt) avait recroisé la petite bande, qui l’avaient suivi jusqu’à la gare, où il allait attendre le premier train du matin.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors qu’il pensait être en sécurité, Andrès avait été attaqué par deux des jeunes. Il avait été frappé derrière la tête et roué de coups de pieds et de pierres, avant d’être dévalisé. «J’ai vu mon sang couler, et j’ai pensé que j’allais mourir», a-t-il raconté. Ses agresseurs l’ont ensuite jeté sur les rails une minute avant l’arrivée d’un train. Des témoins, ainsi qu’un ami des agresseurs (qui n’a pas été mis en cause) ont remonté la victime sur le quai et averti la police.

Les deux auteurs du crime, rapidement identifiés, ont comparu devant la justice. Le premier, mineur au moment des faits, a été jugé l’an dernier et condamné à 4 ans d’internement pour tentative d’homicide avec pour circonstance aggravante le caractère homophobe de l’attaque, rappelle le site LGBT espagnol DosManzanas. «On va te tuer avec des pierres comme on fait aux pédés dans notre pays», avait entendu la victime.

«Comme si c’était une blague»

Le second assaillant était en procès cette semaine devant un tribunal de Barcelone. Abdelhakim E. H. conteste la qualification de tentative d’homicide à motivation homophobe. La défense soutient la thèse d’une banale dispute et désigne Andrès comme celui qui a le premier eu un geste agressif. Une version contredite par la vidéosurveillance et par les témoins. «[Les agresseurs] riaient comme si c’était une blague, c’est ce qui m’a le plus choqué», a raconté l’un d’eux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les parties civiles ont demandé 14 ans de prison, le Ministère public 13 et demi contre le prévenu. Andrès avait subi une hémorragie cérébrale qui aurait pu être fatale, a rappelé le Ministère public. Il souffre encore physiquement et psychologiquement des suites de l’agression.

Source : 360.ch

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz